~Desert de Roches~

Porte 8

~ la Voie du Fou~

71TYJyK+fwL._SL1209_-338x500

 
Alignement : CHAOS
 
Le feu de la Tour Noire , sur l’Axe des Univers ,
Ronge l’Âme du Solitaire , œuvrant loin des regards ,
Au sommet de son art , « sans cœur » devient désert ,
en brisant le Code Mère , dans le rouet des Moires.
 
Sciences  Cyber-Génétiques
 
Dans son laboratoire , 
  Algard Œuvre Hors du Temps ,
à transgresser sans Cœur
les Quatre 
Lois du Vivant.
 
Principe : TRANSGRESSION
 
 
Un Désert comme Sanctuaire.
 
« Maudit par les Siens et incompris pour ces Liens ,
Algard s’enfonce au puits profond des sables. 
 Remontant le cours des temps anciens .
 Soif , rancœur et chaleur insoutenable ,
 Sont à pied d’Oeuvre pour sauver ce moins que Rien .
 ~
 Décrivant de larges dans les Airs , le cercle des Busards,
 Protègent de leurs ombres, ce corps fantôme et fatigué.
 La peau brûlé par l’Astre , l’Esprit par Chemins ,
l’Homme rumine sa colère et songe à sa Vengeance .
 
“ Va et ne reviens jamais ,
Hors de la Vie Toi et tes Abominations » 
Les 8 l’ont Renié , Exclu du Pacte des Anciens.
– Il en viendront à me supplier , m’implorer.
 A mes pieds, ils demanderont Pardon.
 
 ” Pauvres Fous. Inconscients . Utopistes. “
Qu’ils me laissent suivre ma piste.
 Aux pyramides je parviendrais.
 La voie est Nombres.
 
« Mon Âme & ce Corps j’enterre »
Pour Vivre Au Delà mon Coté Sombre 
Amertume Forge Volonté à l’Opposé de la Lumière , 
 Pharaon des Ombres.
 
Au Coeur d’une Contrée désertique
A la limite de Cinq Frontières
Se Dressent Trois Pyramides Antiques ,
Tombeaux d’une Science à la Lisière ,
Entre Morbide & Fantastique.
~
L’entrée Sud du Défilé ,
débouche sur le Cirque des Anciens 
Une Colonie de Busards en garde l’accès .
Ces Charognards enfreignent le Lien ,
Ce sont des Corps mais sans Psyché .
~
Les Lignes de Forces Tissant nos Vies ,
Dénouent parfois la Trame de l’Hors ,
Quand le Chaos se Joue de l’Esprit ,
La Veine Affleure , le Cœur s’Endort.
~
L’Onde Parle en Hors d’une Eclaircie ,
Au Gré des Courants de son Monde ,
Ouvrant nos Yeux sur la Magie ,
Colorant la Roche en sa Ronde .
~
 
Le Fleuve Jaune prend sa Source ,
Dans les Vestiges d’un Temple en Ruines , 
Son Cours poursuit sous la Grande Ourse ,
Roches et Canyons Gravés de Signes.
~
L’Âge des Cavernes Elémentaires , 
Dans le Sillage d’une Autre Lecture ,
A Dessiner des Glyphes Ouverts ,
Autant de Clefs d’une Vrai Nature .
Ce Lieu Tout Empreint de Légendes , 
Abrite en Corps du Merveilleux ,
Ces Créatures demandent Offrandes ,
A Chaque Lumière de Jouer le Jeu.
~
Enigmes et Charades au Sérieux ,
Taraudent bien de la Grise Matière ,
Sous le Soleil et Loin des Dieux ,
La Mort s’invite si l’Esprit Perd.
~
 
Manuscrits  Algardiens
Récits Anciens de la Terre Morte
 
L’Exode
Tome Un
 
Le Déluge vient d’Avoir lieu.
 Les 9 élus embarquent à bord de l’Arche.
Algard à réussit.
 Contre vents et marées ,
l’Arche s’élève majestueuse dans les Airs.
Laissant derrière elle un monde à l’agonie.
Appartenant à Présent au Passé.
La Trahison de Gaïa
Tome Deux
  
  » Tu n’ouvriras pas la boîte de Pandore. « 
 En modelant la Source des
Bio-Codes
développé par le Conglomérat 
Dryogen
 Algard a cette Fois franchit le Rubicon.
En Cassant les Premières Lois du Vivant ,
A Force de Jouer avec le Feu.
 Il à dût s’exiler vers les Terres Hostiles du Nord.
Se sentant profondément trahit ,
lui le 1er Fidèle.
Le Maître des 9 Clefs.
Il a consacré sa vie à Gaïa.
Conçu et élaboré l’Arche de l’Alliance.
Pourquoi ? Quelle reconnaissance !
Trahit et rejeté de tous.
Pour des Codes Cryptés ?
Des promesses d’Eternité.
Désormais seul et bannit.
Gaïa peut bien mourir.
Sa voie se Trouve tracée. 
Le Naufrage de l’Arche
Tome Trois
La Traversée du désert
Tome Quatre
Trois Pyramides
Tome Cinq
Alguinoir  l’Ancien
Tome Six
  
 Au plus profond de la Pyramide des Anciens,
 se terre une étrange créature, emmurée vivante.
 Elle a depuis longtemps sombré dans la folie.
 Son Âme meurt et agonise lentement.
 Enfouie dans les entrailles de la 3ème pyramide,
 Seul et dans l’ombre depuis des Millénaires.
 Alguinoir par Instants , l’hors de Brefs Eclairs de Lucidité ,
 se souvient des Voyages , des Transferts ,
 De la porte des Etoiles. 
La Porte des Etoiles
Tome Sept
 
 La Prophétie des Lignes
 Tome Huit
 
 Le Songe Arbre du Mal Aimé
Tome Neuf
 
 « Toute ma Création ,
Mal m’en avait pris.
Il m’a maudit. »
 
Le Pharaon des Ombres
 Tome Dix
 
Algard est devenu l’ombre de lui même.
Son corps malade conservé dans un sarcophage ,
Seul Son Esprit est l’Hôte de la création :
Du Pharaon des Ombres.
 
Des discussions passionnées et enrichissantes .
 Entretien avec l’Ancêtre des Ents.
 Durant les 4 ans passé sur
La Base Lunaire abandonnée BLAKFACE.
Le vieil Ent m’avait mis en garde ,
contre l’utilisation des :
Bio-Codes Dryogen
  J’avais  partagé le Songe de l’Ancien.
Unis comme jamais,
nos pensées dérivaient vers une branche du futur .
Le vieil Arbre pensait pouvoir me faire changer d’avis.
Ma décision était trop ancré déjà.
J’avais été trop loin pour reculer à Présent ,
Pensant encore pouvoir casser le Code ,
Ecrire à l’Aube les nouvelles Lois.
Je lui avais fait partager , ma Vision de ce Monde .
  
Le Coeur du
 Cirque des Anciens
est parcouru par de nombreux Canaux,
 creusés dans la roche.
Ils sont reliés entre eux et forment un vaste réseau
de tunnels et de cavernes .
Les Busards
 ont excavé une grande partie de la roche,
Il y a  maintenant des milliers de cavernes,
La lumière du soleil filtre aux travers d’ouvertures percée
au sommet du Cirque.
 
Territoire des
 Hommes – Lézards
En bordure de la Grande Forêt
A la limite de la frontière avec les Elfes
 
Territoire des
Hommes – Dragons
A la frontière Nord – Est
Frontière commune avec les Centaures
Le Grand Desert Blanc
Algard ( Le Collectionneur )
 
Etude du Mythe par Méline
 
A quel moment Algard a sombré dans la Folie.
Comment un homme qui a voué toute son existence,
 à la sauvegarde des Ecosytèmes,
peut-il maintenant briser,
 
Des Créatures Mutantes
Peuplent le Désert de Roches.
Issues du laboratoire d’
Algard,
et des expériences de
 DRYOGEN,
qui avait stocker ses données sur la base lunaire.
A la suite du naufrage de l’Arche sur l’Île,
Algard c’est réfugié dans le cirque des Anciens.
Par la suite il à confié aux Busards la mission de piller
les collections et les codes génétiques qui reposaient
 dans les soutes de l’
Arche.
Vue du sommet du Cirque des Anciens
==========================================================================
BIBLIOTHECA  ALGARD  INTEGRALIS   

Codes A D N
  » les Apprentis sorciers à la base de Dryogen « 
Le Mythe de Gaïa
Grande Pyramide
 
Gaïa ou Gé – Selon
 Hésiode
 Gaïa, c’est la
 Terre
 Surgie de la Béance primordiale le
Chaos
et d’où naîtront directement ou indirectement les autres dieux,
 à commencer par
 Ouranos le Ciel
qui devient aussi son époux.
 Ensemble, ils auront pour enfants
 l’Océan, lesTitans, lesGéants, lesCyclopes,
Rhéa, Thémis, Téthys et Mnémosyne.
Les Romains en feront
Tellus
 et quelques auteurs verront en elle
 Cybèle
   
Le Déclin de l’Empire Occidentale
Grande Pyramide
 

 
La Fin des Temps
Grande Pyramide
 
L’émail des filets écument les Océans
  
La Mort du Dieu Energie
 Grande Pyramide
  – Influences des Rayons Cosmiques
 
Energie des Ordinateurs
 

  
Les Neuf Clefs
 
Les Anciens du Peuple
 Mu
 furent les derniers Voyageurs à détenir les 9 Sceaux
 Cette ancienne Civilisation,
 Parvenue à son Apogée vers 12 000 ans avant J.C,
 emporta avec elle Savoirs et Secrets.
 Quand elle fut engloutit par un Cataclysme Majeur.
 Les 9 Clefs sombrèrent en Divers Lieux.
 Perdues à jamais ?
 
Grande Pyramide
 

 
Les Maitres des Neuf Clefs
Grande Pyramide
 
 
Clef Maya
 

La Porte des Etoiles
Description 
Au sommet de la Grande Pyramide
 un Cercle est gravé dans la Pierre de Lune.
 Neuf divisions forment sa Roue ,
 Au Coeur des divisions 9 Anciennes Runes en Jade.
 Autour du Cercle,
 un Disque en Opale de Feu.
 
Grande Pyramide

Transfert Temporel
Grande Pyramide
 

 
LE PACTE DES ANCIENS
le Dernier jugement
 
Par vos Actes ,
Notre Parole
 
 A vous d’en porter le Fardeau.
1
Couronne pour chacun de Tous
4  Voies
 Respecter et appliquer son Principe.
Imposer sa vision et son Destin
Créer des Liens avec Gaïa
L’énigme des Anciens
 8 Elus
A la recherche d’un Fragment Terre.
Pour Autant de Seconde Chance aux Mains du Peuple
12 Gardiens 
Veilleront sur vous et la Grande Frontière.
 1000 ans
Pour bâtir de vos mains un Royaume. 
 Chaque mort verra son Sillage pesé par la :
  Balance des Âmes
Une fois jugée,
elle partira vers le :
 
     ______Cycle de la Vie______  Ou   ____ Gouffre des Âmes____
 
Aucun d’entre nous n’interviendra.
Sauf violation des Règles
L’Île reste sous l’Emprise des 
 Lignes de Forces
 
En aucun cas le Voile de
 la Grande Barrière
ne doit  être franchit.
Au terme des
 1000 ans 
Le Naufragé qui aura vécu selon son principe.
Intègre et Sincère
Sans être soumis à la
 Tentation du Mal
 
 En Harmonie avec
 L’ Esprit de Gaïa
sera choisit.
 
L’élu rejoindra pour toujours
 
 Il Fondera alors avec les Siens
Un Autre Monde
Le Monde du Lien 
 
 ———–
   Extrait du Livre des Anciens Du 4ème au 5ème Monde
 
 ORDRE  et  CHAOS
 
Les Astres , les Âmes et les Mondes.
 Sont sous Influence 
des Lignes de Force.
 
Au nombre de 6 .
Elles agissent en permanence
Sur nos Actes et nos Choix.
 
Afin d’orienter les Astres
Vers une Fin
Ou un nouveau Départ.
 
Des Portes s’ouvrent
Tout devient possible
 
L’ Esprit des Mondes
S’engage alors
 dans une lutte sans merci
 
Avec pour seule défense
La Parole des Anciens
Qui protégeront leur Terre
Et trouveront leurs Champions
 
Parangons ou Pygmalions
Courageux et Fiers
Pour combattre le Malin
Dans la dernière Danse 
– Histoire –
Grande Pyramide
Dates Importantes & Faits Marquants
 
01 – 01 – 00  APC
Arrivée de L’Arche sur l’ Île.
 Elle se pose en catastrophe au sommet du Mont
Kern – Rukog.
 Avec à son bord les 8 Elus
 Algard et les 444 .
Dans les soutes du vaisseau . les collections d’Algard,
Tout ce qu’il a put récupérer, avant de quitter la base Lunaire.
 
L’UNIVERS des ASTRES et des ÂMES 
Grande Pyramide
 
Sans cesse tourne la Roue à l’envers
Illusions de l’Ephémère Optique
Sans Libre Cours Ouvrant les Yeux .
Unique est la Pensée du Vers
Dans le Rayon d’un Cercle Feu .
~
« Algard » le Pharaon des Ombres

 Les Lignes de Force

Ordre et Chaos

~

Bien & Mal

 ~

Cycle & Spirale

  ~Au Coeur du Temps Réside Mère ,
     Ses Formes Rondes voyagent sous Vents ,
     Croisant l’Anneau d’un Huit Stellaire ,
    L’Hors d’un Seul Cycle de nos Vivants .
Enfant de l’Onde dès la Lumière ,
Son Corps est l’Hôte d’une Vieille Magie .
A la Surface d’un Chant Cosmique
~
Elle Porte nos Vies en l’Aurifère ,
Garde en Son Sein les Songes Racines ,
 Source des Clefs d’un Monde Antique ,
Reliant bon Nombre à la Matière ,
Par une Toile de Liens Errants .
  ~
A la Recherche d’une Ephémère ,
L’esprit se lie aux âmes d’Avant ,
A la Mémoire du Cor d’Hier ,
Entend l’Andin dans un Battement ,
Commun Echo d’Autres Univers.
NéO~

Songe d’Algard ~ A mon Regard

 ~

Les Anomalies ( Triades )

 ~

Neutre

~

Destin

~

Hazard

 

§ 17 réponses à ~Desert de Roches~

  • Drenagoram dit :

    BIBLIOTHECA ALGARD INTEGRALIS :

    Nouveau Chapitre :

    ~ La Mort du Dieu Energie:

    Article du Temps :
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/e103a0d4-fede-11df-8bf5-64074f48bc01/

    CR- Terres Rares – Cycles –

  • Drenagoram dit :

    Des chercheurs rajeunissent des souris

    Par Martine Perez, – le 03/11/2011

    Par des manipulations, des scientifiques américains ont réussi à prévenir le processus de vieillissement. Dans quelques années peut-être, ces technologies seront monnaie courante.
    Les travaux de recherche sur le vieillissement explosent dans les laboratoires de recherche du monde entier. Pour cette seule semaine, trois ou quatre publications de haut niveau dans la presse scientifique internationale fournissent des arguments solides pour montrer qu’expérimentalement il est possible de renverser les effets du vieillissement, au niveau de la cellule certes, mais aussi au niveau d’un individu complet. Ces recherches sont pour l’instant expérimentales et complexes, mais elles visent à prouver que lutter contre le vieillissement n’est pas une chimère.
    Dans quelques années, peut-être, des technologies ou des médicaments antivieillissement qui nous semblent impossibles ou futuristes aujourd’hui, comme l’étaient la greffe d’organes et la fécondation in vitro au début du siècle dernier, seront monnaie courante. En début de semaine, des chercheurs français ont réussi à rajeunir jusqu’au stade embryonnaire des cellules de centenaires .
    Jeudi, des scientifiques américains de la clinique Mayo (Minnesota, États-Unis), dirigés par Jan van Deursen, révèlent qu’ils ont réussi à débarrasser l’organisme de souris de vieilles cellules qui s’accumulent avec l’âge. Ils estiment que cela permet de retarder ou de prévenir l’arrivée de maux liés au vieillissement et de prolonger les années de vie en bonne santé. «Ces travaux sont très intéressants, affirme Hugo Aguilaniu, un des meilleurs chercheurs français en biologie sur la problématique du vieillissement (École normale supérieure de Lyon/CRNS). Ils ouvrent vraiment des nouvelles perspectives, à long terme, bien sûr.»
    Leurs travaux, publiés dans la revue britannique scientifique Nature, portent sur un modèle de souris modifiée génétiquement. Ils démontrent pour la première fois que si l’on parvient à éliminer les cellules sénescentes de l’organisme, celui-ci reste en bien meilleur état général. Comme si les cellules vieillissantes venaient contaminer les autres, contribuant à les vieillir à leur tour. Les cellules ayant atteint l’état de sénescence cessent de se diviser en nouvelles cellules, mais produisent en effet des substances qui détériorent les cellules voisines et provoquent une inflammation des tissus. Les cellules sénescentes représentent au plus 10 à 15 % de l’ensemble des cellules des sujets très âgés. Le système immunitaire élimine régulièrement ces cellules mais se trouve débordé au fil du temps. Du coup, elles ne cessent de s’accumuler.
    Modifiées génétiquement Les chercheurs ont créé des souris transgéniques (modifiées génétiquement, dites INK-Attac), dont les cellules sénescentes contiennent une enzyme, la caspase 8, activée uniquement en présence d’un médicament et sans effet sur les cellules normales. Une fois les souris exposées au médicament, l’enzyme induit spécifiquement la mort des cellules sénescentes. Les chercheurs ont pu observer que l’élimination des seules cellules sénescentes durant la vie des rongeurs retardait des troubles liés à l’âge, comme la cataracte, la fonte musculaire ou l’amincissement de la peau, des phénomènes caractéristiques du vieillissement normal. Ils ont également pu voir que la destruction de ces cellules y compris plus tardivement dans la vie pouvait aussi ralentir la progression de désordres déjà présents. «En attaquant ces cellules et leurs produits, nous pourrons peut-être un jour briser le lien entre les processus du vieillissement et la prédisposition à des maladies, comme les maladies cardiaques, les attaques cérébrales, les cancers ou les démences », prophétise James Kirkland, coauteur de l’étude.
    Cette semaine également, des scientifiques suédois, cette fois, de l’université de Göteborg, qui travaillent sur le fait que la restriction calorique prolonge la durée de vie dans de nombreuses espèces, ont réussi à démontrer, chez la levure, que l’effet de cette restriction agissait par le biais d’une enzyme, la peroxiredoxine 1 (Prx1). Et que l’on pouvait allonger la durée de vie sans restriction calorique avec de la Prx1 chez la levure, ou la réduire, en retirant cette fameuse enzyme.

  • marie-ne dit :

    Wouhaou, il me faudra revenir en plusieurs fois, ma ptite tête va exploser.
    Un Désert de Roches tu dis?? Ben en tout cas, pas un Désert d’Idées.
    Tu m’impressionnes 🙂
    J’ai pas pu accéder à certains liens il faut s’inscrire, je le ferai sûrement, (c’est au site du « temps » je crois…) j’ai vu le chat bionique, et puis tout ton travail, le tramage impressionnant que tu as élaboré. Et Bien!
    Respect!
    Becs épuisés à essayer de suivre… 😀

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Marie tu erres à l’Hors ,
      L’Esprit à l’Air en Plein Désert ,
      A l’Origine était l’Idée , d’Un Monde en Soi sur le Déclin ,
      Un Savant Fou n’ayant plus Corps ,
      Brisa le Tabou d’un Être en Chair .
      ~
      Ses Créatures étaient de Sciences ,
      Mi Bêtes Sauvages , rien de Nature ,
      Le Résultat d’une Non Conscience ,
      Pleins d’Avantages mais toutes Impures.
      ~
      Le Monde Avance par Expèriences ,
      Promet sans Cesse une Nouvelle Race ,
      Il Faut se rendre à l’Evidence ,
      Demain pour l’Homme à peu de Place 😦
      ~
      A la Recherche du Vivant ,
      Vont des Milliards sans un Regard ,
      Ce n’est pour l’Hors qu’une Perte de Temps ,
      Pour de Coûteux laboratoires.
      ~
      NéO~
      ~
      Becs à Suivre …

  • Drenagoram dit :

    Des êtres vivants doués d’immortalité

    Pascaline Minet

    Une hydra oligactis bourgeonnante. (Université de Genève)

    Certaines espèces résistent au vieillissement et à la mort. Elles adoptent pour y parvenir toutes sortes de stratégies

    Naître et grandir, jusqu’à être en capacité de se reproduire, puis vieillir et enfin mourir: ce cycle de vie est apparemment celui de tous les êtres vivants. Pourtant, certaines espèces échappent à ce processus. Grâce à diverses stratégies, elles sont capables d’éviter le vieillissement et de repousser la mort. Revue des recettes qui leur permettent de flirter avec l’éternité.

    Pour éviter de mourir, une première stratégie consiste à résister à tout: c’est le cas de certaines bactéries, pratiquement «increvables». Par exemple, Deinococcus radiodurans, surnommée «Conan la bactérie», survit à des taux de radioactivité 5000 fois plus élevés que la dose mortelle pour l’homme, mais aussi au froid et au chaud extrême, ainsi qu’à l’acide concentré! De plus, de nombreuses bactéries sont capables, quand les conditions sont mauvaises, de rentrer dans un état dit de «cryptobiose», qui correspond à un ralentissement extrême de leur métabolisme. Il y a une dizaine d’années, des scientifiques américains ont ainsi prétendu avoir «réveillé» une bactérie emprisonnée dans un cristal de sel depuis… 250 millions d’années! Il pourrait toutefois s’agir, plus prosaïquement, d’une bactérie contemporaine qui aurait contaminé l’échantillon…

    D’autres êtres vivants sont capables de résister au vieillissement lui-même. C’est ce que fait l’hydre, un petit animal d’eau douce d’environ 15 millimètres de long, qui appartient à l’embranchement des cnidaires, comme les méduses ou les coraux. Lorsqu’on la nourrit suffisamment, l’hydre se reproduit par bourgeonnement: elle fabrique sur son corps une nouvelle petite hydre, en tout point identique à elle-même, qui se détache de sa «mère» une fois sa croissance achevée.

    Dans les années 1950, un biologiste belge, Paul Brien, a suivi une seule et même hydre au fil des générations, en la séparant à chaque fois de ses hydres filles. Résultat: au bout de quatre années, elle continuait à bourgeonner. Mieux, l’animal ne donnait aucun signe de faiblesse: ses réflexes, pour attraper sa nourriture notamment, étaient toujours aussi vifs. C’est d’ailleurs le cnidaire qui a eu raison du biologiste, puisque celui-ci a arrêté son expérience.

    «L’hydre est une espèce à très faible sénescence, c’est-à-dire que son état général se détériore très peu avec le temps», confirme la biologiste Brigitte Galliot, qui étudie cette étrange petite bête dans son laboratoire de l’Université de Genève. «De plus, elle est dotée de formidables capacités de régénération.» Le cnidaire est en effet capable de faire repousser n’importe quelle partie de son corps: une de ses tentacules, son pied… ou même sa tête!

    Le groupe des cnidaires abrite également une autre étrangeté: la méduse Turritospis nutricula. Quand ses conditions de vie sont mauvaises, celle-ci retourne à son stade larvaire, plus résistant. C’est le seul exemple connu d’un animal capable de rajeunir après avoir atteint sa maturité sexuelle. Cependant, même si l’étape de «rajeunissement» a été observée en laboratoire, il n’a pas été prouvé que ces cycles de passage de la forme adulte à la forme larvaire et inversement pouvaient se produire indéfiniment.

    Il existe cependant encore une autre manière de résister aux ravages du temps: la formation de colonies de clones. Chez certaines espèces, qui se reproduisent de manière asexuée, les enfants vivent groupés auprès de leurs parents, formant ainsi un «super organisme» composé de cellules au patrimoine génétique identique. Chacun de ces clones est mortel, mais la colonie dans son ensemble peut atteindre un âge canonique; en théorie, elle peut même ne jamais mourir, puisqu’elle est en constant renouvellement.

    L’âge d’une forêt de peupliers faux-trembles génétiquement tous semblables, située dans l’état de l’Utah dans l’ouest des Etats-Unis, a ainsi été estimé à 80 000 ans! La posidonie, une plante marine de la Méditerranée, a également adopté cette stratégie. Posidonia oceanica, c’est son nom latin, se propage grâce à ses rhizomes, des racines qui poussent horizontalement dans le sol, et forme des prairies sous-marines, situées entre la surface et 40 mètres de profondeur.

    Au début de l’année, des scientifiques français et portugais ont annoncé avoir découvert, au large d’Ibiza, une prairie de posidonie s’étendant sur 15 kilomètres de long; d’après leurs calculs, elle serait âgée de 100 000 ans! «Je n’y crois pas, tranche Charles Boudouresque, de l’Université de Marseille, car il y a 20 000 ans le niveau de la mer Méditerranée était beaucoup plus bas, l’herbier ne peut donc pas avoir survécu à la profondeur où on l’observe aujourd’hui.» Pour ce biologiste spécialiste de la posidonie, la plus vieille colonie existante, qui croît au large de Naples, est âgée de 9000 ans… déjà un chiffre respectable!

    Enfin, un dernier moyen de lutter contre le vieillissement, le plus efficace peut-être, consiste à en déjouer les mécanismes, comme le font les cellules cancéreuses. La plupart de nos cellules sont en effet programmées pour mourir, au fur et à mesure que diminue la longueur des télomères, ces «capuchons» qui protègent les extrémités de nos chromosomes. Mais dans les cellules cancéreuses, une enzyme appelée télomérase répare sans cesse ces capuchons, ce qui confère aux cellules l’immortalité. Cette enzyme, qui a valu à ses découvreurs le Prix Nobel de physiologie en 2009, fait désormais l’objet de nombreuses recherches médicales. Elle alimente aussi les fantasmes de ceux qui y voient une «fontaine de jouvence», qui pourrait un jour nous ouvrir la porte de l’éternité.

    Source

  • Drenagoram dit :

    La résurrection des virus fantôme


    Une bonne partie de notre génome est constitué de virus censés être hors d’état de nuire depuis des millions d’années. Chez la souris, une étude montre qu’ils peuvent se réactiver

    Notre génome est hanté. Une bonne partie de notre ADN est constituée de virus qui ont, un jour, infecté nos ancêtres. Ayant perdu leur pouvoir de nuisance, ils ont été incorporés dans notre code génétique. Nous vivons habituellement en paix avec ces démons intérieurs, que l’on croyait réduits au silence depuis des millions d’années. Or, une étude publiée aujourd’hui dans Nature montre que, chez des souris souffrant d’immunodéficience, ces virus fantômes peuvent ressusciter. En se recombinant entre eux, ils sont à nouveau capables d’infecter leur hôte et sont susceptibles de provoquer des cancers. Des mécanismes similaires sont peut-être à l’œuvre chez l’être humain aussi.

    8 à 10% de notre ADN est d’origine virale. Plus précisément, ces fragments de séquence sont des vestiges de virus issus d’une famille appelée les rétrovirus. Ces agents pathogènes – dont le VIH fait partie – insèrent leur code génétique dans celui de la cellule qu’ils infectent, afin de profiter de sa machinerie pour se répliquer. Si, d’aventure, ils s’en prennent à des cellules germinales (futurs ovocytes ou spermatozoïdes), la séquence d’ADN ainsi ­intégrée se transmettra aux descendants de l’hôte infecté.

    Ces éléments ont un potentiel hautement mutagène: ils coupent, collent, déplacent des parties du génome. La plupart du temps, l’irruption s’avère délétère et l’histoire s’arrête là. Mais ce n’est pas toujours le cas. «Tous les virus qui ont été incorporés dans notre patrimoine génétique ont été inactivés par des mutations», précise un des auteurs de l’étude publiée dans Nature, George Kassiotis, de l’Institut national de recherche médicale MRC de Londres. Provoquant des variations inattendues, ces intrus remuants auraient même été un des moteurs de l’évolution.

    «Ce n’est pas pour rien que nous restons perméables à ce genre d’éléments», souligne Didier Trono, du Laboratoire de virologie et génétique de l’Ecole polytechnique de Lausanne. «Il y a eu deux grandes vagues d’invasions et chacune coïncide avec un saut évolutif. La première a eu lieu il y a 100 millions d’années, au moment de l’expansion des mammifères. La seconde, il y a 30 à 40 millions d’années, lorsque les primates anthropoïdes se sont diversifiés.» Des bouts de séquences laissés par les virus ont même été récupérés par les hôtes – comme dans le cas du gène syncytin, vital pour la formation du placenta.

    Bien que les rétrovirus endogènes soient désormais défectueux et incapables de se répliquer, leur code génétique peut, en effet, toujours être lu par la machinerie cellulaire. Leur expression augmente fréquemment lors d’infections, de maladies auto-immunes et de cancers, notent les auteurs de l’étude. Afin d’analyser l’éventuel rôle du système immunitaire dans le contrôle de ces intrus, les chercheurs se sont intéressés à des souris dont les défenses étaient très affaiblies. «L’équivalent d’enfants bulles», illustre George Kassiotis.

    Or, il s’avère que chez ces souris, certains rétrovirus endogènes peuvent ressusciter. «Ce n’est pas directement l’affaiblissement du système immunitaire qui active les rétrovirus, mais plutôt l’exposition accrue aux microbes – en particulier ceux de l’intestin – due à l’absence de défenses», poursuit le scientifique. Cette exposition favoriserait l’expression des segments d’ADN hérités des rétrovirus, dans des proportions assez importantes pour qu’ils puissent se recombiner entre eux.

    A la base de cette résurrection, il y a deux virus spécifiques dont les défauts sont complémentaires. En se mélangeant, ils donnent naissance à un troisième virus fonctionnel, explique George Kassiotis. Un peu comme si l’on prenait un homme amputé de la jambe droite et un homme amputé de la jambe gauche pour obtenir un bipède en bon état de marche. Le nouvel agent pathogène peut, ensuite, encore se recombiner avec d’autres rétrovirus endogènes.

    «Ils créent une sorte de chimère pour être compétents», résume Didier Trono. «C’est un modèle extrêmement plausible. Cette étude montre que les rétrovirus endogènes peuvent renaître de leurs cendres, c’est nouveau et très intéressant.»

    Les nouveaux virus sont en outre transmissibles, du moins de la mère à sa progéniture au moment de la naissance ou pendant l’allaitement. Chez les souris infectées, ils induisent des cancers du système lymphatique et des leucémies. «On soupçonnait déjà des perturbations dans l’expression des rétrovirus endogènes de jouer un rôle dans certains cancers», relève Didier Trono. Le phénomène – bien établi chez la souris, selon George Kassiotis – requiert des recherches plus poussées chez l’être humain. Le chercheur s’intéresse en particulier aux effets que l’expression de ce virus endogène pourrait avoir chez des personnes séropositives ou atteintes de différentes formes d’immunodéficience. «Un risque accru de lymphomes chez les humains est lié aux infections et inflammations ainsi qu’à des problèmes d’anticorps», rappellent les auteurs de l’étude. «L’exposition aux microbes menant à la réactivation des rétrovirus pourrait indiquer le mécanisme à l’œuvre.»

    Source

  • mu64 dit :

    Bonsoir néo.
    Un superbe billet, fascinant, et nous mettant aussi en garde.
    Et puis les photos du désert.
    Moi qui aime tant les arbres et les océans, je suis paradoxalement et à chaque fois fascinée et sans voix devant la beauté de ces images de désert.
    Belle nuit Sieur conteur.

    Becs sans virus

    • Drenagoram dit :

      Bon Jour Miss Univers 😉

      Ta Venue en Désert , suivant les Pas d’Algard ,
      Porte au Delà du Regard , Une Question sur le Temps ,
      Si Sacré est le Vivant , Pourquoi si Peu d’Egards ?
      En Sciences il est Trop Tard , l’Expérience va de l’Avant .
      ~
      Sous Couverts de Vif Argent , Ombres en Laboratoires ,
      Développent des Avatars , Dont nous Sommes Ignorant ,
      Si la Cause va Servant , Ou Bien sans Règles de l’Art ,
      Rejoindre Tel Alguinoir , le Sombre Couloir des Ans 😦
      ~
      NéO~
      ~
      Ces Reflets enchanteurs , Portent en Couleurs le Vent ,
      Soufflant sur le Néant , d’une Terre au Désespoir ,
      Pourtant il y a de l’Espoir , Comme en Désert un Chant ,
      Evoquant Librement , Ce Paradoxe à Voir .
      ~
      Becs en Mises à Jour

  • melusinefee dit :

    Ex sel Hanté.. à fuir ainsi la mort c’est tout faire pour la rattraper..

    Enigmes et Charades au Sérieux ,
    Taraudent bien de la Grise Matière ,
    Sous le Soleil et Loin des Dieux ,
    La Mort s’invite si l’Esprit Perd.
    ~

    Becs Néo et ce jour dit..

  • melusinefee dit :

    Ces conan Déi no coccus Radio diver…… ils sont survécu par ce qu’ils ont fait le mort… Ironie du sort

  • melusinefee dit :

    et puis l’Hydre….. et Oui Néo, Néa n’en loupe pas Une.. chaque mot a une raisonnance qui me fait sous rire

  • melusinefee dit :

    Ben Néo je retrouve ce que j’avais mis sur mon blog depuis 4 ans au sujet des des gènes errés de l’île du Docteur Moreau souviens toi de cet Ouranos ou Uranus commun, la Si Belle Terre et puis encore le 9 et le 9 et le 12 On peut voir aussi le retour de la momie pour la pyramide , 3 pires âmes identiques pyre c’est du feu pas de la pierre..

  • melusinefee dit :

    accélération du processus de vieillissement pour mieux manger les enfants.. ben voyons.. de la consommation, de la con somme à sion ..

  • Drenagoram dit :

    Un mouton phosphorescent au service de la médecine

    Par Cyrille Vanlerberghe – le 25/04/2013

    Des chercheurs en Uruguay ont donné naissance à des moutons transgéniques phosphorescents. Des travaux visant à mettre au point de nouveaux médicaments.
    Placés sous une lumière ultra-violette, des moutons génétiquement modifiés élevés en Uruguay deviennent phosphorescents. Les chercheurs de l’Institut de reproduction animale d’Uruguay (IRAUy) et leurs collègues de l’Institut Pasteur de Montevideo ne cherchent pas spécifiquement à produire des animaux qui brillent dans l’obscurité, mais cette caractéristique provenant d’un gène de méduse est l’un des moyens les plus simples pour vérifier que les complexes opérations de transgénèse ont bien réussi sur l’animal après sa naissance.
    L’équipe uruguayenne est fière de ce succès puisque c’est la première fois que des moutons transgéniques naissent en Amérique du sud. Seuls le Brésil et l’Argentine avaient déjà réussi à donner naissance à des chèvres et des vaches génétiquement modifiées.
    Des chèvres produisant un anticoagulant
    Dans tous les cas, ces expériences ne visent aucunement à produire du bétail destiné à l’alimentation. La manipulation vise à introduire des gènes «humains» dans l’ADN de l’animal, pour qu’il puisse produire des protéines humaines dans son lait. En Uruguay, les scientifiques cherchent par exemple à incorporer dans le génome d’une brebis un gène responsable de la production d’une protéine manquante dans certaines pathologies humaines, comme l’insuline pour les diabétiques. L’animal produirait ensuite la protéine recherchée dans son lait, dans des quantités facilement exploitables pour produire des médicaments.
    En 2009, l’Agence américaine du médicament (FDA) a ainsi autorisé la production de l’anticoagulant ATryn à partir de lait de chèvres transgéniques, une première dans le monde. Cet anticoagulant traite des patients souffrant d’une maladie rare, le déficit en antithrombine héréditaire.

    Source

  • Drenagoram dit :

    BIOLOGIE Samedi4 mai 2013

    «On vivra plus longtemps grâce à la génétique»

    Pascaline Minet

    Le généticien américain George Church met au point des techniques de biologie moléculaire dans son laboratoire de l’Université Harvard. (Reuters/Jessica Rinaldi)

    Le pionnier du séquençage du génome, George Church, a participé aux conférences TEDx organisées au CERN. Il évoque les promesses de sa discipline pour la médecine

    LES LIENS
    Ressusciter le mammouth pour protéger la toundra
    Avec sa stature de colosse, sa barbe fournie et sa voix grave, George Church possède une autorité naturelle qui incite à l’écouter avec attention. Le professeur de génétique de l’Université américaine Harvard, pionnier du séquençage du génome, s’exprimait justement vendredi, dans le cadre des conférences TEDx organisées au CERN. L’occasion de découvrir sa vision iconoclaste de l’avenir de la génétique et de ses applications dans le domaine biomédical.

    Le Temps: Dans votre laboratoire, vous développez des outils moléculaires permettant de modifier des séquences génétiques. Dans quel but?

    George Church: Ces outils sont principalement dédiés à la recherche biomédicale, et sont notamment indispensables pour la thérapie génique [une approche qui consiste à modifier l’expression d’un gène déficient chez des personnes souffrant d’une pathologie]. Il existe déjà des traitements assez avancés dans ce domaine. Par exemple, un traitement contre le virus du sida est actuellement en essai clinique de phase 2, c’est-à-dire qu’on teste désormais son efficacité, après avoir montré qu’il était sûr. Il permet de guérir des patients atteints de la maladie à un stade avancé et qui résistent aux traitements habituels.

    – Comment fonctionne-t-il?

    – Pour contaminer une personne, le virus du sida a besoin de pénétrer dans certaines de ses cellules immunitaires, appelées lymphocytes T. Or, le récepteur qui permet au virus d’entrer dans ces cellules est codé par un gène spécifique. Si on le réduit au silence grâce à une machine moléculaire capable de cibler l’ADN, cela rend les lymphocytes T résistants au VIH! On peut alors les transplanter chez le patient. Il n’y a pas de risque de rejet, puisque ce sont ses propres cellules qui sont employées. Les essais cliniques doivent être poursuivis pour s’assurer que cette méthode fonctionne, mais jusqu’à présent, les résultats sont positifs.

    – Ce type de thérapie revient à concevoir des «patients génétiquement modifiés»?

    – C’est juste. Mais ce qui est intéressant avec cet exemple, c’est qu’il montre que la thérapie génique a évolué depuis ses débuts. Avant, on ajoutait une copie supplémentaire d’un gène au hasard chez les patients, ce qui pouvait être dangereux. Aujourd’hui, la technique est beaucoup plus précise. Par ailleurs, on visait auparavant des changements rares et délétères de l’ADN. Ici, on ne parle plus de maladie rare, puisque le VIH peut infecter pratiquement tout le monde. De plus, le sida est considéré comme une maladie infectieuse et non génétique, ce qui montre que des pathologies d’origines variées pourraient, en fait, avoir une solution génétique. Tout comme la possibilité d’accroître notre espérance de vie, puisque certaines variations génétiques confèrent une exceptionnelle longévité à ceux qui les présentent.

    – D’après vous, il serait donc possible d’accroître notre espérance de vie grâce à des modifications de notre génome?

    – Oui, ou en tout cas de vivre plus longtemps en bonne santé. Mon groupe de recherche participe, d’ailleurs, à une initiative visant à séquencer le génome de personnes qui ont vécu plus de 100, voire 110 ans, dans l’espoir de repérer chez eux des particularités génétiques. Mais en fait, on connaît déjà des variations du génome qui permettent de vivre plus longtemps. D’une certaine manière, l’exemple que je vous ai donné, qui consiste à rendre les cellules immunitaires résistantes au VIH, est déjà un moyen d’allonger la longévité des personnes contaminées par le virus. Il existe aussi certaines formes rares d’un gène, appelé APP, qui ont un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer: elles permettent de vivre 10 à 15 ans de plus que la moyenne de la population, sans souffrir de cette pathologie. Je pourrais vous citer d’autres exemples de variations génétiques de ce type, que la plupart des gens ne possèdent pas, mais qui leur permettraient de vivre en bonne santé plus longtemps.

    – Mais la génétique seule ne détermine pas la durée de vie: l’environnement importe aussi.

    – Bien entendu. Si une personne rendue résistante aux maladies grâce à des modifications génétiques se jette d’une falaise, elle va quand même mourir! En revanche, les gènes peuvent tromper l’environnement par leur effet protecteur. C’est pourquoi certaines personnes atteignent un âge très avancé, alors qu’elles ont fumé tout au long de leur vie…

    – Pensez-vous que les gens souhaiteront transformer leur patrimoine génétique pour vivre en meilleure santé?

    – Je trouve curieux que le public établisse une telle différence entre les traitements génétiques et la médecine conventionnelle. Un grand nombre de personnes prennent déjà des médicaments fabriqués par des organismes génétiquement modifiés, sans que cela les choque. De plus, certains traitements doivent être pris à vie, comme les statines [des molécules destinées à faire baisser le taux de cholestérol dans le sang]. Et il y a de fortes chances pour que les enfants de personnes sous statines finissent également par en prendre. En un sens, la thérapie génique est plus facilement réversible. Théoriquement, on peut toujours rétablir la fonction d’origine d’un gène transformé.

    – La plupart des chercheurs insiste sur le fait que les nouveaux traitements mettent du temps à se concrétiser. A vous écouter, ils seraient presque là. Etes-vous exceptionnellement optimiste?

    – Non, mais je pense que si on dit que les choses vont prendre du temps et qu’elles arrivent plus vite que prévu, la société ne sera pas prête! Or, certaines choses se sont produites très rapidement: par exemple, le coût du séquençage d’un génome humain n’a pris que 6 ans pour passer de 3 milliards de dollars à 2000 dollars. On comprend que les applications qui dérivent de cette technologie peuvent évoluer très vite.

    Conférences TEDxCERN à visionner sur: http://tedxcern.web.cern.ch/

    Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :