~En for & au fond, écho d’hors dragons ~

1 janvier 2014 § 172 Commentaires

L’an neuf guidant ma plume , c’est veuf d’une âme de fond ,
qu’aux flammes de blanche saison , résonne la corne de brume ,
là haut les vents m’allume , « quant est-il d’Hors dragons ? »
force est d’entendre le son , l’écho lui s’y consume.
Dragons_d_hors_04
~
l’Esprit livre en lumière , sa toute primaire bataille , 
matière est elle de taille ? pour l’âge du savoir faire ,
au vu d’un porte sphère , chevauchant grises écailles ,
Léman scelle en la maille , son étincelle solaire.
Dragons_d_hors_22
~
Capitaine de ma Tour & Seigneur de son Âme ,
l’Hiver ma foi s’entame , ô chant du troubadour ,
sans l’or blanc pour velours , où sang lui verse une larme ,
à l’aune de veillées d’armes , d’ascensions au long cours.
Dragons_d_hors_44
~
Déjà s’allongent les jours , s’illumine l’Oriflamme ,
le ciel est tel ma dame , reflétant l’ombre d’amours ,
 l’eau bleue & lac d’atours , se mirent en moi deux trames ,
au souvenir de ses charmes , estocade ou bravoure ?
Dragons_d_hors_55
~
Le vague des alentours , est choix des quatre vents ,
je fais vœux à présent , de ne plus ramer sourd ,
certain d’être hors concours , au cœur des éléments ,
s’éloignent en soi misant , dévoilant brise à jour.
Dragons_d_hors_11
~
De cette balade au clair , entre pierres et belle rade ,
ces mots sont pour l’aubade , remerciements s’insèrent .
A vous nobles éphémères , le sieur va sans pommades ,
dédier là sa tirade , dans le sillage d’hier.
Dragons_d_hors_88
~
Dragons_d_hors_99
~
En cet instant charnière , juste à cheval sur l’An ,
l’Onde plie nos océans , relie l’Arbre univers ,
l’Œil aux aguets d’éthers , dévoile au firmament ,
comment son âme d’enfant , sert d’ancrage à la Mère.
Dragons_d_hors_111
~
Aux nuits d’étoile polaire , en ce soleil couchant ,
ma lyre prendra le temps , d’aller vous jouer un air ,
Légendaires des sept mers , cette lune aux cerfs~volants ,
avance d’un pas de géant , l’Heure mue par la Lumière.
~
NéO~

 

~3 cernes d’hors, ornent le 4 lanterne~

6 octobre 2013 § 212 Commentaires

3cernes_d_hors_04
    ~
A vous et vôtre gouverne , errant las sur la ronde ,
« cessez donc une seconde , d’avoir l’esprit en berne, »
l’été s’éteint au terme , d’un renouveau de la fronde ,
en soie l’espoir abonde , « ô mât de ma lanterne. »
3cernes_d_hors_11
    ~
Voilà trois ans déjà , cet espace hors du temps .
aux yeux de mon vivant , contait l’or de mes pas ,
ma trame trouvant sa voix , à suivre naturellement ,
dame Rose des quatre vents , illuminant l’au delà .
3cernes_d_hors_22
    ~
Cette vie m’offrant au choix , la toute puissance des songes ,
ou bien jeter l’éponge , face à tous chemins de croix ,
loin d’ignorer leurs lois , ceint de l’essence je plonge ,
ternes & neufs sangs la ronge , Mère source meurt aux abois.
    ~
3cernes_d_hors_33
 
Ce sacrifice au mieux , portera ses fruits plus tard ,
du moins à mon regard , s’éclairent par foi les cieux ,
laissant aux noms des dieux , un fil d’ancienne mémoire ,
œuvrant de par son art , à unifier mille lieux.
    ~
3cernes_d_hors_44
 
En la béance des failles , la toile du multivers ,
regorge de légendaires , n’ayant point l’âme de taille ,
le Diable suit en détails , ma bataille hors lumières ,
se nouent en liens divers , le Graal d’autres semailles….
    ~
NéO~

~Rose & Vaillant, Alliance & 6ème sens~

21 juillet 2013 § 93 Commentaires

Rose_et_vaillant_alliance_04
 
Hors des monts du Midi , la Vie montre ses dents ,
Au delà de quarante ans , mon âme est pleine d’envies ,
S’émerveillant chaque nuit , des lumières du Vivant ,
Ce clair~obscur du Temps , entre deux tours séduit .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_11
  
Une Foi en corps relie , l’échappée belle aux vents ,
Dame Rose m’accompagne en , au cœur de l’Alchimie ,
Nous voilà onze amis , sur d’hauts sentiers grisants ,
A fleur des éléments , au seuil de cette magie.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_22
 
Hors l’Alliance se poursuit , en prenant là hauteur ,
Au travers des couleurs , l’indicible se produit ,
Ce monde d’émaux fleurit , se teinte de jolies sœurs ,
Rien d’étonnant d’ailleurs , tant l’onde semble infinie .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_32
 
Au refuge d’avant nuit , les champs de l’enchanteur ,
Chantent en voie mille lueurs , « ô chœur de mes écrits » ,
J’en aime le moindre bruit , résonant en demeure ,
D’un lac d’Anthème sonneur , d’une veillée d’âmes ici.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_33
 
Mon corps vaillant fait fi , des maux superficiels ,
Aussi légère soit~elle , ma rose en l’âme gémit ,
Où la lumière s’enfuit , chaque fleur pour l’essentiel ,
Accueille alors l’éveil , pour l’élève averti .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_44
 
Au cœur de ce réduit , chaque être porte son soleil ,
L’Univers tend l’oreille , en toutes ses galaxies ,
Nous sommes au sein d’esprits , à nul autre pareil ,
Evoluant sous ce ciel , perclus en théories.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_53
 
Hors à mon humble avis , la parole ne vaut rien ,
Sans vivre au moins le lien , juste une foi dans sa vie ,
Ce chemin d’alchimie , embrase à portée de mains ,
Par le feu du divin , le froid régnant sans lui .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_51
 
Depuis des lunes je fuis , ce monde courant sa fin ,
Cherchant à voir enfin , une neuve porte de sortie ,
Sans être de dernière pluie , l’Une veille sur son écrin ,
Face au déluge lointain , se profile bien des bris .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_55
 
Clef de voûte à la lumière , étendard de l’Alliance ,
Rose & Vaillant dans l’anse , s’unissent pour l’éphémère ,
Marchant cette fois envers , entrant en résistance ,
Hors Quêtes de connaissances , agissent les Légendaires.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_66
 
Au delà d’un sixième sens , l’existence même de Mère ,
Traverse en un éclair , nos murs d’indifférences ,
Sa Nature reste une chance , tel un haut rayon vert ,
Perçant l’antre en matières , d’éléments sous silence.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_77
 
Au fil d’une telle avance , la montagne amplifie ,
L’écho des songes enfouis , à fleur des parois denses ,
Hors vivre n’est point une science , mais un état d’esprit ,
En nous sommeille le fruit , d’une once de résilience.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_88
 
Face à ce vide immense , le marcheur peut conter ,
Des faits d’histoires tissés , évitant nombres d’errances ,
Où l’étoffe par vaillance , affronte l’adversité ,
Rose de mémoire aînée , parle aux vents de sa Lance.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_99
 
Sur la route de Susanfe , le pas d’Encel dansait ,
Invitant sous ses traits , nos pieds à la prudence ,
Sans porter l’indolence , l’œil le trouve aux aguets ,
Inutile en effets , de jouer avec malchance.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_101
 
Vaillant reprit ses sens , près de la roche dorée ,
Jouant de leurs reflets , l’une par intermittence ,
Compose avec aisance , au gré d’hivers cernés ,
Un monde où s’accrocher , approche de la nuance.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_103
 
Hors rien ne sert je pense , d’attendre une réaction ,
Toute chose œuvre dans le fond , durant son existence ,
A faire de sa croyance , un choix sans illusions ,
Telle l’empreinte des dragons , Au deçà de mon enfance.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_104
 
La marque des temps nouveaux , sublime ces grands royaumes ,
Hors de la main des Hommes , elle forge d’anciens joyaux ,
Sa nature sur les hauts , par les saisons transforme ,
Ceux dont le pic de forme , leurs fait changer de peaux .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_111
 
Une foi en corps s’en faut , à voir dont l’Une colore ,
Son territoire du nord , avec d’ors oripeaux ,
L’artiste aimant là haut , nous rendre envieux de son sort ,
Comment craindre la Mort ?, au vu d’un tel Tombeau.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_122
 
Un nouveau jour s’élève , le dernier pour ce tour ,
La Haute cime au long cours , voit où le songe s’achève ,
Au pied du col ma trêve , fût brève mais de bon secours ,
Car du chapeau toujours , dame Rose salue mes rêves .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_133
 
Susanfe au nom du col , ouvre mille et un sésames ,
Passage de bien des âmes , il mène suivant l’éole ,
Vers les géants au sol , touchant du doigt la trame ,
Nous laissant sous le charme , d’une mythique farandole.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_144
 
Marchant au bord de l’abîme , tout en guettant l’orage ,
L’Haute cime dans notre sillage , devient le but ultime ,
Hors nos promesses s’arriment , à revenir en sages ,
Pour un futur voyage , où l’accord en soi prime .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_155
 
Au cœur d’un beau pierrier , l’humeur tend à la fête ,
Nous garderons en têtes , ce gage particulier ,
Celui de savoir lier , roches tendres et dures arêtes ,
Pour parvenir en Quête , à toutes choses unifier.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_161
 
Hors l’Onde dans son reflet , relie l’entre deux mondes ,
En soie juste une seconde , demeure au mieux cette clef ,
Ouvrant pour y songer , d’autres vies en la Ronde ,
Où la Magie abonde , nos racines sont plongées .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_166
 
A l’aube d’un nouvel âge , ma tour augure en for ,
De faire un brin d’efforts , pour ne point faire barrage ,
Dame Rose à son ouvrage , d’azurs sait réconforts ,
Vaillant au son du cor , loue d’alliance son courage.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_177
 
Une fois encore la croix , croise en chemins ma ligne ,
Au delà d’un simple signe , elle illumine ma voie ,
Ce fil au son du bois , demande à Rose d’être digne ,
De source à l’Origine , Hors du Col du Jorat .
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_188
  
Au vu d’une course folle , si loin d’antique Provence ,
L’Onde porte à l’évidence , l’Alliance en premier rôle ,
Ces liens unissent symboles , au fil de providences ,
Aux compagnons de cette chance , Vaillant offre son épaule.
    ~
Rose_et_vaillant_alliance_199
 
Quand à NéO~ l’heureux , de n’être plus à part ,
Son âme devenue miroir , reflète une voie pour deux ,
L’Alliance en corps noueux , donne au sommet de son art ,
L’envie d’être sur le quart , sans jouer un double jeu.
    ~
    NéO~
    ~

Bel été Légendaires….

~Une foi à la lumière, l’atour du paradis~

25 juin 2013 § 145 Commentaires

Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_04
 
Tournant le dos au blanc , du loin de sa masse nord ,
Nous partîmes dès l’aurore , cueillir à pas de géant ,
En la demeure du temps , la rose des chercheurs d’hors ,
Celle donnant songes aux corps , en voûte par éléments .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_11
 
Dame chance au rendez vous , souhaitée depuis des lunes ,
De bonne heure fait fortune , sans aucune faute de goût ,
Tissant de bout en bout , vers chacun son rêve diurne ,
Cette foi en cause commune , l’augure roi désavoue.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_22
 
La clef de vert vivants , lors d’un séjour sans bris ,
Aux portes du Paradis , ouvre nos regards vaillants ,
Dehors le nez au vent , l’arche est ceinte d’énergies ,
Ce fil d’Ariane relie , aux tours les cheminants.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_55
 
Dans le sillage des ans , le pas sage sert de lien
Compagnon transalpin , l’ancien en soi prudent ,
Sur ces terrains glissants , d’audace guide nos chemins ,
Face à notre ange gardien , s’efface le mauvais sang .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_66
 
Hors deux cordées de quatre , font nombre d’infini ,
Une boucle alors relie , ceux dont l’étoile aime battre ,
Sous les rayons de l’astre , au rythme de l’harmonie ,
« Ecouter l’onde d’autrui , évite en ronde désastres « 
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_77
 
L‘Or blanc reste à ce prix , son cours ma foi sous vents ,
Se fixe au fil du Temps , à l’ombre du Paradis
L’ailleurs se pare ici , de mille reflets changeants ,
Au seuil de l’enchantement , blanche tour est pure Magie.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_88
 
Sa vue m’inspire folie , à vivre passionnément ,
Tel aimer l’isolement , à fleur du paradis ,
Le cœur donne à l’envie , toujours un bleu mordant ,
Nuages sont d’océans , ma muse une île à vie.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_99
 
Au point d’ancrage joli , la madone veille aux trois ,
Son port d’attache au delà , transforme l’étoffe ainsi ,
A ceux revenant d’ici , se greffe le don de soie ,
Parfois à portée de bras , être son héraut suffit .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_111
 
Loin de tenir la corde , en matière d’alchimie ,
Mon âge de faire ici , trône au sommet de la horde ,
Nul bruit sème la discorde , l’oiseau y fait son nid ,
Au bref instant de répit , mon âme dragon s’accorde.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_122
 
Chapeau bas les ami(e)s , grand merci simplement ,
Cette course naturellement , l’air de rien justifie ,
Un petit brin de poésie , à la mémoire d’écran ,
Son total bienveillant , soigne nos cuirs endurcis.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_122
 
Croisant non sans soucis , à pied la mauvaise neige ,
Notre bonne humeur s’allège , tout en gardant de l’allant ,
Si certains sans un cri , font mine de faire semblant ,
D’autres sont donnés partant , ayant compris le manège.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_144
 
Etoile ou sortilège ? Victor en Italie ,
Vestige d’une saine magie , résiste à l’état de siège ,
Sans aucun privilège , nous étions juste bénis ,
Demain sera Mont pourri , loin d’être le Florilège .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_155
 
Le ciel porte en emblème , le feu d’une alchimie ,
Plongeant au delà des nuits , un septième à la belle ,
Ce parcours si réel , à tout jamais s’inscrit ,
Au cœur de sept amis , dont la voie s’entremêle .
    ~
NéO~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_177
 

~Alchimie & marche, l’Arche du Paradis~

21 juin 2013 § 51 Commentaires

Grand_Paradis_2007
 
 
Le Temps de vivre au~delà , poursuit ailleurs son cours ,
A nouveau pour ma Tour , un monde s’ouvre pas à pas ,
Au Seuil par don de soie , l’Onde dore lueur des jours ,
Où marche le troubadour , les mots cheminent en croix.
~
Sous quatre lunes cette foi , en l’Arche du Paradis ,
Par les hauts réunit , nombre d’hérauts prennent voie ,
Dans ce pays de rois , l’âme rose des vents à vie ,
Demeure source d’Alchimie , tant l’élément fait lois.
~
En mue depuis des mois , je soigne l’hors de ma vue ,
Dame Muse cette inconnue , au gré des pauses flamboie ,
Loin des cités de la joie , son feu entre aperçus ,
Déclare sa flamme au mû , par cette quête d’autrefois.
~
« Ô Graal j’ai fait ce choix « , parcourant ciels & terres ,
Gardant pour la Lumière , une sainte alliance en droits ,
Aux nuits jetant mille froids , l’aurore offre l’univers ,
Dans le sillage d’hier , le Blanc des vers est Mât.
~
NéO~
~
Bien à vous Légendaires….
Arche_du_Paradis_444

 

~Hors Lumière, s’éveille le géant vert~

19 mai 2013 § 121 Commentaires

Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_04    ~  
Jamais ô grand jamais , les mille visages de l’onde ,
N’auront entre deux mondes , soufflé ce vent mauvais ,
Hors printemps sous ces traits , là~haut nuages abondent ,
Le ciel lâchant sa bonde , sur mes vertes vallées .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_11
    ~   
Rien ne sert en effets , d’aller contre son temps ,
Dès la tombée du jour , sur les flancs du Jura ,
Nos voix semblent s’accorder , pour à pas de géant ,
Faire au delà un petit tour , dans la cour d’arbres rois .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_22
    ~
Hors la vue vaut le détour , aux couleurs du changement ,
La Magie opérant , comme une issue de secours ,
A voir cet ouvrage lourd , se découper finement ,
Ma muse en l’élément , réveille son libre cours .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_44
    ~
Venant croiser chemin , au sortir du sentier ,
En belle rencontre d’orée , cet hêtre hors du commun ,
Forme un alliage serein , à la lumière des fées ,
De part et d’autre cerné , en regard du Divin .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_55
    ~
Dans la forêt ancienne , l’esprit se laisse hâler ,
Il fait bon respirer , en cette fin de semaine ,
Où la vie nous emmène , nous sommes tous nouveaux~nés ,
A la Source des années , seule compte en soi la veine .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_66
    ~
Au delà du phénomène , le climat va changer ,
Sans y être étranger , mon âme y voit en chaînes ,
Une laisse de longue haleine , dont chaque maillon brisé ,
Egale en ses reflets , aux bleus d’un ciel de traîne .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_69
    ~
Dame chance de notre coté , nous épargne pour la peine ,
La pluie étant gardienne , ces temps sur le sommet ,
Aux neiges à ses crochets , se trouve une clef ancienne ,
Dont la Nature souveraine , demeure l’Arche sacrée .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_77
    ~
L‘alliance de ses veilleurs , au cœur de faune & flore ,
Sait la boîte de Pandore , ouverte en maint facteurs ,
Hors il suffit d’ailleurs , d’une inconscience en sort ,
Pour déclencher à torts , un avenir sans lueurs .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_88
    ~
L‘espace donne au marcheur , une autre vision des choses ,
Ce Monde métamorphose , par l’envie sa grandeur ,
En lieu et place affleure , non l’alchimie d’une cause ,
Mais bien par overdoses , mille chimères de douces heures .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_99
    ~
Du flot de mes pensées , sans perdre la trame des sens ,
J’aime l’onde en résonances , avec ses hauts piliers ,
Ce géant réveillé , m’accorde en soi une danse ,
Son corps ma foi immense , me sert de marchepied .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_101
    ~
L‘effort faisant s’élever , ma mue un brin d »avance ,
Cède là son grain d’enfance , contre une teinte colorée ,
Aux vers souvent cités , l’adversité nuance ,
« Au sein de nos différences , réside l’éternité . »
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_133
    ~
Mon âme en Liberté , trouve à mesure son anse ,
Fuyant l’evanescence , pour ma tour distinguer ,
Ce jour allant tourner , la brume se fait plus dense ,
Couvrant l’itinérance , du simple passager .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_144
    ~
L’Une en l’arbre perchée , veille à vie sur le temps ,
Parfois se dévoilant , dans la soie d’un reflet ,
Sur le seuil aux aguets , mon Œil n’est point mourant ,
Prenant part au Vivant , au monde de sa Cordée .
    ~
NéO~

~Mue d’Automne,l’Une vue Hors Norme~

4 novembre 2012 § 184 Commentaires

                           ~
                    Hors Saison d’Hier .
                    Au Cœur Même de l’Arche ,
                    Le vent Joue avec les Feuilles.
                         
                           ~
                    Cette Lumière du Jour .
                    Le Vivant en Marche ,
                    Trois Sentinelles ouvrent l’Oeil.
                           
                           ~
                    L‘Astre est au Zénith .
                    Bois Flottés , Pont d’Hors ,
                    l’Echo d’une Âme sur le Seuil.
                          
                           ~
                    Souffle de Saison ,
                    Mouvements de l’Onde,
                    le Courant emporte son Deuil .
                          
                           ~
                    L‘Eté sent la Mort .
                    Tapis Rouge de Rigueur ,
                    La Forêt pleure son Cercueil .
                          
                           ~
                    La Fraîcheur du Temps .
                    A Gorges Déployées ,
                    L’eau se Faufile sans Ecueils .
                          
                           ~
                    Belles Lueurs d’Automne.
                    Pied au Paradis ,
                    Sœur , Grand Merci pour l’Accueil.
                         
                           ~
                    Hors , Entre deux Mondes .
                    Champignons à Foison ,
                    Juste un Palier vers Là Haut .
                         
                           ~
                    Nuages d’Horizon ,
                    Sillage d’Alchimie .
                    Reflets sans Paroles vous Tous.
                       
                           ~
                    L‘Oreille des Géants ,
                    L’Eveil n’attend Pas .
                    Sa Nature , Notre Libre Cours .
                        
                           ~
                    Et la Lumière Fut ,
                    Vision Ephémère .
                    Diamant Vert , Fleur du Silence.
                       
                           ~
                    Seconde Chance en Terres ,
                    Naître au Son du Cor.
                   « Entends Battre le Coeur de l’Une. »
                       
                           ~
                    Pas un Bruit aux Tours ,
                    Etrange ce Sentiment .
                    Qui d’Autre en Flore , Est~ce Toi ?
                       
                           ~                
                    Octobre est Bien Las ,
                    En Mesure Toujours .
                    L’Une d’Hors nous Tend ses Bras.
                           ~
                    Dernier Quart Diurne ,
                    Le Poisson Ronde .
                    Retour en Source Mère.
                           ~
                    Sa Présence à l’Hors ,
                    Moindre Signe de Vie .
                    Comme un Faisceau d’Evidence .
                           ~
                    Crépuscule du Monde .
                    Ci~gît le Dragon ,
                    L’Esprit Songe à l’Âge d’Hors .
                           ~
                    Île était une Foi ,
                    Demeure de Saisons .
                    « Bon Vent à Vous Légendaires. »
                         ~
                        NéO~
                           

~L’Arche d’Alliance, au Choeur des Sens~

4 septembre 2012 § 114 Commentaires

                                    
          La Saison était Belle , Au Temps l’Automne s’en Vient ,
            Renouer en Flore ses Liens , Cueillir Sept Etincelles ,
        Là Haut sur la Passerelle , Glânent Auprès des Anciens ,
       Ceux Valant moins que Rien , En Regards des Nouvelles .
                                                         ~
                                                         
                Entre Sierre & Zinal , l’Une est en son Domaine ,
Ses Pierres demeurent pérennes, telles des Gardiennes du Graal 
         Au Chemin des Etoiles , bien des Planètes s’enchaînent ,
          Dans l’Ombre de ses Reines , Flâne le Dormeur du Val .
                                                         ~
                                                       
              Sa Cour est Luxuriante , Faite de Rois de la Forêt ,
     Leurs Branches Aiment à Saluer , Toutes Visions Différentes ,
             Parlant d’une Âme Vivante , Sous l’Ecorce Eclairée ,
             L’Esprit entend d’Orée , Une Raison qui l’Enchante .
                                                            ~
 
             En Lumière de la Source , Arpenter ses Chemins ,
             Porte l’Eté vers sa Faim , Au Menu des Cinq Sens ,
         Comme Repères en Ressources , Un Filet d’Hors Alpin ,
          Sous l’Arbre Lyre se teint , d’une Note en Résonance .
                                                         ~
 
       Une Fois Franchit le Gué , le Monde Perd Connaissances ,
           Pour une Seconde Naissance , en Lisière des Reflets ,
     L’Onde Poursuit sa Pensée , au Choeur Même de l’Alliance ,
     Si Chère en est l’Essence , au Cours d’une Marche à Pieds .
                                                         ~
 
          La Frontière entre Lignes , Sous l’Oeil d’un Noble Ent ,
             Se Dessine par un Fil , aussi Fragile qu’un Vers ,
    Si Fortes soient nos Racines , Le Seuil reste Hors d’Atteintes ,
      Pour Quiconque Loin de la Ville , regrette son Atmosphère .
                                                         ~
 
              La Présence Légendaire , d’un Aïeul sous le Vent ,
           Valait de mon Vivant , une Rencontre sur ses Terres ,
           L’Empreinte de l’Aurifère , La Marque de ses Géants ,
     Provient Naturellement , De Nombreuses Soeurs dans l’Aire .
                                                         ~
 
                 Celui ci dans son Cercle , Cultivait son Jardin ,
            Son Réseau Souterrain , s’ancrait Loin à la Ronde ,
     Les Fleurs sous son Couvercle , sans Manger dans sa Main ,
    S’Epanouissaient Enfin , sans Craindre un Coup de Fronde .
                                                         ~
                                                         
                De ce Moment Hors Pair , A la Lueur des Fées ,
             L’Instant lui fut Gravé , Entre Deux Hémisphères ,
               Là Où se Loge l’Inné , Près de la Grise Matière ,
       Dans l’Arche venant de Mère , En Voûte se Forge la Clef .
                                                          ~
 
                    A l’Ecoute Nécessaire , Au Delà des Sentiers , 
              D’Âme Nature sait Allier , L’Etrange à son Mystère ,
    Ces Belles Hors du Désert , Fleurissent en Nombres Premiers ,
             Pour Être Franc du Collier , Heureux va le Solitaire .
                                                           ~
 
                  Son Totem Végétal , Tout un Symbole en Foi ,
                   Vit des Oboles de Soie , Simple Don Minéral ,
            Naître Homme ou Animal , chacun dépose sa Croix ,
               A la Croisée d’une Voie , Où l’Ensemble est l’Egal .
                                                         ~
 
        De Ce Jardin d’Hauteurs , Les Graines aux Vents Semées ,
           Frêles Echos sont Portées , s’en Allant Dire Ailleurs ,
         Citant Mémoires du Choeur , Cette Histoire Murmurée ,
         L’ Anneau de Communauté , Dehors les Murs se Meurt .
                                                         ~
 
          Les Pierres de l’Une au Sol ,Guident le Son de mes Pas ,
         La Vie nous Tend ses Bras , d’Aiguilles Luit sa Boussole ,
                Du Nord file son Ecole , Baliser ma Claire~Voie ,
             Tissant une Nef sous Bois , Hors Saison d’Auréoles .
                                                         ~
 
             Le Sentier se Prolonge , A Flanc de Douces Collines ,
               Dans ce Val d’Anniviers , Eden aux Mille Mélèzes ,
                La Lumière y Sublime , L’Univers d’Hôte Songes ,
                    Soulignant sa Génèse , Bien Avant l’Arrivée .
                                                         ~

NéO~

                                                        

~Au Pied du Pigne , sa Ligne est d’Hors ~

22 juillet 2012 § 142 Commentaires

Hors du Paradis Blanc , les Pierres de l'Une Affleurent ,
Entrelaçant leurs Coeurs , de Marches elles Même Forgeant ,
Un Anneau pour le Temps , Où Viendront aux Lueurs , 
A Nouveau des Chercheurs , d'Un Cinquième d'Eléments .
~
 
Au Pied des Contreforts , en Attente du Glacier ,
Devant sa Majesté , où bien est ce Là Milord ?
Suivant la Voie du Nord , Désireux de s'Elever, 
Aux Fers bien Ouvragés , nous Restons las Dehors .
~

           Au Vu de la Pyramide , chaque Pierre est Importante ,
           Sa Construction Savante , Provient d’une Base Solide ,
             Pour Durer Hors du Vide , voir Remonter la Pente ,
          Cette Fois comme en Quarante , Ailleurs va l’Apatride .

~

            Parcourant la Dorsale ,  Tombés Hors du Panneau ,
              Reposent encore là Haut , un Monde « d’Original »,
           Autant d’Indices du Graal , A Prendre le Sac au Dos ,
        La Marque à Fleur de Peau , d’Anciens Dormeurs du Val.

~

      Sur ce Sentier de Flore , c’est une autre Paire de Manches ,
A marquer d’une pierre blanche , la voie nous guide sans torts ,
Ni Dieu ni maître à bord , seulement quelques vieilles branches 
       Dont l’Arbre de Vie se Penche , Bienheureux de son Sort .

~

             A la Surface de l’Une , la Glace Brise Nos Silences ,
     Craquante à l’Evidence , Pour les Beaux Yeux de Neptune ,
              Au Delà de la Rancune , Nos Piolets en Béances ,
  Assurent notre Seconde Chance , en Cas de Mauvaise Fortune .

~

                Dans ce Coucher du Jour , le Ciel offre un Miroir ,
             A la Danse des Mémoires , Chacun évoque son Tour ,
                 Se Remémore en Cours , Comme il est Illusoire ,
               De Refléter l’Histoire , sans une Issue de Secours .
~

                   A la Venue des Rayons , la Vision s’Eternise ,
            Sans Vouloir Lâcher Prise , l’Ecoute en Attentions ,
           Suspend sa Perception , Pour Voir la Terre Promise ,
         Au Loin de la Matière Grise , l’Esprit Trouve l’Horizon .

~

                      Encordés à la Lune , Par un Fil Invisible ,
            L’Âme Dénote l’Indicible , liant l’Onde & le Diurne ,
        Belle est la Cause Commune , Dans ce Chant du Possible ,
        Notre Dame y est Sensible , Malgré Toutes nos Lacunes .

~

              En Traversant le Voile , Aux Vestiges de l’Aurore ,
       Tous les Silences ont d’Hors , Quatre Poussières d’Etoiles ,
       Bleus & Blancs se Dévoilent , s’Harmonisent en nos Fors ,
                   Pour Donner à l’Effort , un Théatre Royal .

~

              Au Large du Grand Cervin , dans cet Espace Vierge ,
           Sous un Manteau de Neige , Tout le Royaume est Ceint ,
             D’Une Couronne où l’Alpin , Par Nature fait le Siège ,
           Sans l’Ombre d’un Privilège , Ni la Lumière d’un Saint .

~

                   Posé sur son Ecrin , le Sommet a de l’Allure ,
             Au Bleu Divin d’Azur , La Noblesse du Blanc Teint ,
         Rien Troublant ce Refrain , si ce n’est un Bol d’Air Pur ,
           Le Mythe a la Dent Dur , l’Ivresse se Joue de l’Airain .

~

         De Cette Jeunesse sans Fin , Sont les Enfants d’Arthur ,
             Leurs Quêtes Préfigure , un Renouveau des Liens ,
                Chacun y met du Sien , au Fur Tisse à Mesure ,
 Prend Conscience d’une Nature , Trouvant Sagesse en Chemins .

~

                 L’Union des Sentiments , sous la Voûte Divine ,
         Offre l’Hors d’une Entreligne , sur le Pas Sage du Temps ,
              Bien des Communs Moments , Passés dès l’Origine ,
            En Accords pour Être Digne , Dans le Sillage du Vent .

~

                 De ce Voeu Vif Argent , Noué par la Lumière ,
           L’Une au Coeur du Sanctuaire , A Dressé ses Géants ,
         Silhouettes de Bienveillants , Ombres Portées en Tiers ,
               A la Robe Ephémère , de Cristaux Scintillants .

~

           Seul l’Oeil du Blanc Dragon , Guignant les Alentours ,
              Eveille au Pied de l’Atour , Aux Signes à Profusion ,
             Clignant sans Confusion , Après un Sommeil Lourd ,
                Il Faudrait Être Sourd , Pour en Perdre la Vision .

~

         Pour Gagner des Millions , en Termes d’Années Lumière ,
              Où la Magie Opère , seules Comptent les Emotions ,
            Au Choeur des Vibrations , Résonne une Note Claire ,
            Nous Sommes Riches de Faire , au Si la Part du Lion .

~

               Sans Doutes ni Confusions , en Voyage Aurifère ,
                L’Eau déverse en Désert , la Vie dans son Sillon ,
       Les Pluies sont d’Hors Saisons , Chaque Nuage Salutaire ,
              Oeuvrant en un Mystère , sur les Hauteurs de Sion .

~

           LAvis à Notre l’Echelle ,vaut Bien d’Antiques Leçons ,
               Franchir le Mur du Son , nous Ouvre à l’essentiel ,
         En Parler sous le Soleil , Pour ne Plus Tourner en Rond ,
                   Histoires d’Evolutions , Résolutions Par Ciel .

~

               Entre Roches & l’Ether , la Montagne est Sublime ,
              A l’Ecole de ses Cimes , Hors Ligne est la Frontière ,
         Tout Autant de Matières , Forcent le Respect des Rimes ,
           Quand se Reflète l’Abîme , Au Fond d’un Dernier Vers .

~

               La Descente Solitaire , Vient Célébrer ce Tour ,
     Bien Mieux qu’un Long Discours , Aux Paroles Solidaires ,
     L’ Art est comme la Manière , Une Preuve en Soi d’Amour ,
             L’Artiste en suit le Cours , dans l’Atelier de Mère .

~

                    Là Bas Songe la Forêt , Enracinée en Serres ,
                Portant son Rêve Envers , d’une Eternelle Livrée ,
                 Juste le Temps d’un Eté , l’Âme a Croisé le Faire ,
                   Foulé l’Autre Univers , de nos Glaciers Ainés .

~

      Il n’est Jamais Trop Tard , Pour Voir sous la Grande Ourse ,
           L’Eclair dans un Regard , en Partages de Ressources ,
                  Cesser en Faim la Course , de Futiles Avatars ,
       Quand l’Onde Porte l’Espoir , L’Esprit Coule de la Source.
                                                           ~
                                                        NéO~

~Un Jour au Seuil, l’Oeil aux Deux Tours~

4 juin 2012 § 226 Commentaires

     
                                               ~ 
         La Dame du Lac en Corps , Dormait au Coeur de l’Onde ,
        Quand au Bord de son Monde , Après un Temps d’Efforts ,
     Mes Pas Trouvèrent l’Abord , Couvert d’une Flore Profonde ,
             L’Echo Loin à la Ronde , Résonnait de Tant d’Hors .
       
                                               ~
             Sans une Voix de Stentor , l’Une effleurait l’Esprit ,
           « Regarde bien Sept Vies , Souviens Toi en Ton For « 
              Déjà~Vus sont d’Accords , En Regards de Magie ,
       La Règle de Troie nous dit , l’Apparence compte en Sort .
                                               ~
        Là Haut veillaient Deux Tours , Pivots d’un Autre Temps ,
  Entre~Axe de Grands Changements , comme la Nuit a son Jour ,
               Dans le Silence Autour , la Vie est Là Pourtant ,
             Merveille en Eléments , Précieuse en Libre Cours .
                                                          ~
       Sur le Seuil Même des Marches , Retour au Premier Plan ,
          L’Eté au Quatre Vents , viendra pour l’Hôte en Arche ,
             Suivre les Patriarches , en cette Fin de Printemps .
       Une Saison faite d’Hors Blanc , d’Ornements & Panaches .
                                                         ~
                 Ici la Pierre Murmure , la Roche est Souveraine ,
           Aux Légendes Anciennes , se Mêlent des Airs d’Arthur ,
           L’Empreinte a la Facture , d’Une Lame dans son Arène ,
             N’est ce pas Tranchant la Veine , le Fil d’Excalibur ?
                                               ~
          Face au Gris de l’Azur , Pour ces Statues Gardiennes ,
       Les Couleurs sont en Chaînes , des Maillons de la Nature ,
           Chacune donne en Sculptures , sa Nuance Pérenne ,
            Le Savoir mis en Scène , Forge une Soif de Culture .
                                               ~
              A Fleur des Contreforts , le Vivant Ouvre les Yeux ,
       Nul Besoin de Sept Cieux , pour voir Deux Chamois d’Hors ,
             Clin d’Oeil en Métaphore , Nos Âges sont Délicieux ,
              Sans un Caprice des Dieux , Vivons Avant la Mort .
                                               ~
                Au Col je dis « Chapeau » , la Vue vaut le Détour ,
               Il Faudrait être Sourd , Perdre le Fil de ses Mots ,
            Pour ne Point Voir en Flots , les Forces Tour à Tour ,
               Agissant par Amour , Pour Sculpter ce Tableau .
                                               ~
               Les Toiles de Mère sur Terre , Sont un Si Reflété ,
               Des Oeuvres Inachevées , Donnant le La d’Hier ,
            Toutes ces Belles Ephémères , Songent à l’Eternité ,
           Sans voir le Temps Passé , Hors de Portée d’un Tiers .
                                               ~
              Dans ses Vestiges d’Hiver , la Belle est Couronnée ,
          Sa Bonne Etoile est Née , l’Hors d’une Année Lumière ,
               Sans être Miss Univers , Elle en Demeure l’Aînée ,
              Conservant son Trophée , en un Divin Sanctuaire .
                                                         ~
          Sur ses Pentes Aurifères , chaque Rencontre est Salué ,
                  Accueillant l’Etranger , en Cet Eden si Vert ,
          Quatre ont l’Oeil Grand Ouvert , semblant s’interroger ,
   Pourquoi suivre le Sentier , Quand l’Hors Piste mène à Mère ?
                                               ~
                Le Coeur à la Croisée , Voudrait Croiser le faire ,
             Décréter de Manière , Quand le Corps laisse Hâler ,
          Sans Tomber dans le Verset , Se relevant des Ornières ,
               L’Esprit voit sans Oeillères , par Où il faut Passer .
                                               ~
          La Tension est sans Failles , les Notes de l’Une Légère ,
      L’Âme Oeuvre en Atmosphère , Dans les Moindres Détails ,
               A ne Livrer Batailles , qu’en Strict Nécessaire ,
        Pour ces Instants Hors Pairs , Jamais Bonheur Défaille .
                                               ~
                     A la Mémoire Vivante , Posant ces Ailes Ici ,
            Ma Plume en Hors Dédie , ses Lignes Non~Savantes ,
              Par Foi la Femme Enchante , sans Divine Comédie ,
           Les Flammes du Paradis , Encerclent l’Enfer de Dante .
                                                           ~
                                                        NéO~
                                               ~

Où suis-je ?

Entrées taguées Montagne sur DRENAGORAM.