~Esprit de Gaïa~

        .~Oo°°°°oO~ Esprit de Gaïa ~Oo°°°°oO~.
 
 
Murmure , Écho , Faible Soupir ,
Douce Caresse , Porteuse d’Espoirs ,
Ombre d’Elle Même , Zestes d’Histoires .
Simoun , Alizé , Doux Zéphyr ,
Soufflez mon Message de Mémoire .
Aux Peuples d’Hors , Aux Hommes , Ô Sages …
~
Vertes Forêts & Blancs Déserts , Vastes Océans ,
Esprits Primaires d’Antan , A la Lumière d’Orées ,
Gardent en leur Sang Reflets , Lueurs d’un Feu Mourant ,
Gaïa se Meurt Lentement , sans Liens à son Chevet .
Les Anciens son Passés ,Victimes des Maux Présent.
 
 
 
A la Croisée des Mondes , Le Temps Lui Même Lévite ,
Les Astres Au Delà Hésitent , Sur la Portée de l’Onde ,
Le Chant de Mère Inonde , L’Une nous Ouvre ses Yeux ,
L’œil Vif et Respectueux , Entrevoit Chaque Seconde ,
«  Je Crois encore aux Hommes , A leurs Magies sous Cieux »
Hier Était de Soie , Nobles Cœurs & Prières ,
Portaient en l’Âge de Faire , un Sillage d’Hors~la~Loi .
 
  
….
Notre Source se Tarit , Au Gré de Bien des Heurts ,
Dérivent les Couleurs , Quand le Lien s’affaiblit ,
A la Promesse d’un Si , Faute de Vie l’Eau Meurt ,
« Au Levant Petite Sœur , le Jour apporte la Nuit ,
l’Aurore éclaire Celui , Songeant le Regard Ailleurs « 
~
« Marchands de Mort d’une Route au Large ,
Grèvent mes Rivages sous d’Hautes Barrières ,
«Aux Fers l’eau Claire , Subit Ravages ,
Peuples en Dommages , Sombrent en Misères »
 
  
...
Si Vénérée Naguère , Parmi les Peuples Nomades ,
Née au Creux Légendes , Des Rêves du Socle Fier ,
Reniée puis Mise aux Fers , Hors ma Colère est Grande ,
Sous ce Corset de Terres , J’agonise Malade .
~
Ils me brûlent la Peau , Souillent mes Cinq Éléments ,
Le Cor au Quatre Vents , Résonne de ces Fléaux ,
Sans la Veine d’Idéaux , de Faux Idoles d’Argent,
Saignent son Cœur Vivant , aux Mains des Capitaux .
 
 
..
Pourtant en Tant qu’Egaux , Nous étions Lié.en Flore ,
J’étais là Voûte Offerte, Terre Nue et Généreuse
Je me découvre Meurtrie, Visage sale et Fiévreuse.
Perdue en mon Noyau , Agonise le Trésor ,
Le Voilà sous le Sort , de Ceux Ayant Main Mise.
~
Oublié l’Éden , en Cette Terre Promise ,
Au Fil De Guerres la Crise , Sème les Grains de la Haine,
J’en Appelle aux Anciens , Aux étoiles ce Serment ,
Si rien ne change Demain , Au Vu des Fruits du Chêne ,
Soyez Témoins Humains , des Signes d’un Autre Temps ,
Le Destin par Foi Aime , Prendre Soin de ses Enfants.
 
 
                                                ( . )
 
Qu’ils trouvent à l’Hors la Clef , Dans un Dernier Sursaut ,
Elus , Fidèles Hérauts , Au Pas Sage à Portée ,
L’Onde Drainera en la Trame ,Créatures et Escortes
L’Univers est une Porte , Sur la Balance des Âmes .
                                               ~
                                   DRENAGORAM
 
                                        ~NéO~
 
 
 
 
 

§ 15 réponses à ~Esprit de Gaïa~

  • egona La Gauloise dit :

    Mon gentil NéO je viens te remercier pour tes voeux à l’aube d’une année nouvelle.
    Je te réponds sur ce billet que j’aime particulièrement…Gaïa…
    Je te souhaite tout ce que tu peux espérer, tout ce qui peut te rendre heureux…
    Je te remercie pour tes mots qui savent, bien souvent, apaiser mon côté guerrier, révolté et me faire redécouvrir tout ce que je ne vois plus….par lassitude !
    Bisous, mon poète du net, et que la vie te sois douce…

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Dame Egona ,
      Bienvenue à toi auprès de Mère .
      Dans son Sillage est Né Gaïa.
      Une Fille du Temps et D’une Belle Lumière.
      Ses Beaux Reflets , contrastes Parfois.
      Avec son Chant , Doux et Amer.
      A ceux qui Vivent dans ses Bois ,
      Elle Parle d’Amour et d’Ephémère ,
      D’un Juste retour , en Songes d’Hors.
      D’une Vie Empreinte , d’un Monde Bleu ,
      Quand Vibre le Coeur , et l’Âme en Corps.
      Merci à Toi , pour le Vrai de tes Voeux.
      Je les Prends contre Moi ,
      Renouvelle les Miens ,
      A l’écoute d’une Voix ,
      Celle d’une Onde de Terre ,
      Qui résonne par le Lien.
      A bientôt Egona ,
      Sur les Rives , où en Vers ,
      En Chemin.
      NéO~

  • laurentdhoop dit :

    Ta poésie m’interpelle,
    ta verve est irréelle.
    Tes mots sont purs et beaux,
    ils sont dignes du plus haut!!

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Laurent ,
      Bienvenue en Vers ,
      Sur ces Terres de Séves ,
      Où les Arbres Sont de Vies ,
      En Mémoires d’Anciens Temps .
      Quand le Chant d’une Mère ,
      Dans les Couloirs du Vent ,
      Résonnait sur ces Terres ,
      Par Songes et en Rêves ,
      A cette Onde qui Relie ,
      En Lumière d’un Monde ,
      Une Terre à l’Esprit.
      NéO~

  • claudem20 dit :

    très belle tirade sur la terre qui souffre,j’aime ce récit, digne d’un vrai poète..

    mais l’humain cupide ne vois pas qu’elle est au bord du gouffre,Harcelée humiliée..! elle qui donne tant,
    à ces êtres stupides,ignobles et arrogants..!
    Quel sera le mot de la fin ? qui vaincra..
    Hommes orgueilleux qui ne vois pas ! dans leurs flegmes
    Qu’un seul de ses éléments, peut détruire leur projets à court où long terme,
    elle est patiente, mais un jour viendra.. où la terre épuisée se vengera..!

    merci pour ta visite..Claudie

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Claudie ,
      C’est en Feuilletant page après page ,
      Dans Ton recueil de Poésies ,
      Que j’ai trouvé en tes Rivages ,
      Comme un Echo à ces Ecrits ,
      A Dame Nature je suis d’Hommages ,
      En Toutes Saisons elle aime la Vie ,
      Elle est d’une Âme pour le Voyage ,
      Et de Raison d’ un Vieil Esprit ,
      Reste l’Empreinte dans notre Sillage ,
      Que nous laissons aux Temps qui fuit ,
      Comme un Baril de Grands Dommages ,
      Dans un Eden qui n’a pas de Prix.
      NéO~
      A bientôt , au fil de mes Découvertes dans Ton Jardin.

  • marie-ne dit :

    C’est très poignant NéO. Les mots me manquent, désolée, Je suis tellement en harmonie, avec tes mots, avec ses maux, avec tout « ça » tout ce gâchis, c’est tellement triste et à vomir, nous ne sommes que poussières, nous faisons pourtant tant de dégâts, c’est à souhaiter que ça se termine, une telle agonie, une telle bêtise…c’est d’un ridicule quand on sait combien c’est dinguement prodigieux que la Vie, que la Terre, la Nature, Vivre….quelle est cette folie, cette folie de l’ambition, de l’égo, c’est quoi ces humains….????!!!!!??? On se doit tout comme tu le fais, d’amener par des mots, de l’hors, de l’éveil, de la prise de conscience, amener un changement, un galet après l’autre…même si la lucidité des fois, nous ferait plutôt prendre un sablier et attendre que ce monde là refasse un nouveau lien, autre, ailleurs,…
    ou qu’une réelle unité, enfin voit le jour. En bonne intelligence… !!!

    • Drenagoram dit :

      Oui Marie ,
      Une Onde est là au Coeur du Monde ,
      De l’Hors en Soie sur le Vivant ,
      A corps de Mère s’en va le Temps ,
      Ses Gammes se Font , En Portées d’Harmonie ,
      Chaque Jour elle Passe , Faire les Liens d’une Ronde .
      Poser sa Voix toute en Retenue , Mais des Lignes en Des Cris ,
      Cherchent l’ Heurt en Divers , Cassent les Notes de ce Chant
      Pille sans Cesse son Lit ,Creusent aux Vents plus d’une Tombe ,
      Par la Soif du Profit , l’âme Avide est Mépris ,
      Sourde à l’Onde de Mère et refuse par le Sombre ,
      De s’avouer qu’un Fétu , en Regard d’une Vie.
      Délaissant sa Nature pour du Vagues en Bon Prix ,
      Il accueille en Conscience les Dérives d’une Science ,
      Qui l’Emporte vers Demain à détruire son Essence.
      Au Fond c’est Vrai , chacun le Sait ,
      Mais passe les Jours et rien ne Change ,
      Des Jours Etranges se Font Méfaits ,
      A l’Hors qu’Ailleurs une Mère se Meurt.
      Loin des Valeurs de l’Aurifère ,
      Que sont Partage et liens du Coeur ,
      Il manque l’envie d’un Savoir Faire ,
      Vouloir en Vie , un Monde Meilleur.
      NéO~

  • marie-ne dit :

    ……

  • Lullaby FairyQueen dit :

    Quel hymne !

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Lulla ,
      Un Hymne à la Soie ,
      Pour une Mère en Reflets ,
      Qui Voit son Temps au Fil des Heurts ,
      Perdre en Essences l’Esprit du Bois ,
      Mettre à Profits de Ternes Valeurs ,
      Tant Dame Nature est Terre d’Eclats ,
      Qu’elle perd chaque Jour de ses Couleurs ,
      A n’être au Fond qu’un Terrain de Jeux ,
      Pour ceux Qui n’ont que l’Argent Roi ,
      Aucun Scrupules qu’un Vivant Meurt ,
      Si c’est pour Faire un Gain Odieux ,
      Privant d’Avenir un Chant de Fleurs.
      NéO~
      Amitié

  • nuage1962 dit :

    Tres beau poeme un style que j’aime bien

  • Drenagoram dit :

    Merci Nuage ,

    Hélas un Style , Venant d’une Plume ,
    Tout à Portées , de Son Vivant ,
    Bien Trop Sensible , au Yeux de l’Une ,
    A Voir d’Effets , Changer le Temps ,
    Aux Liens Fragiles , Venant d’Ecumes ,
    Si Rien n’est Fait , Perdra son Chant.
    NéO~

    Becs Jolie d’âme .

  • Drenagoram dit :

    Et si on les laissait mourir?

    ANIMAUX MENACÉS — La liste des 100 espèces les plus menacées a été publiée avec une question: ne faut-il sauver que celles qui nous sont utiles?

    Par Renaud Michiels. Mis à jour le 11.09.2012


    CAMÉLÉON TARZAN Ce joli caméléon vient à peine d’être découvert à l’est de Madagascar. Or il pourrait déjà disparaître: les forêts dans lesquelles il vit sont brûlées pour être destinées à l’agriculture. On ne sait pas combien il en reste, mais les survivants vivent dans moins de 10 km2.
    Image: AP/Frank Gaw


    PROPITHÈQUE SOYEUX Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, il ne reste qu’entre 100 et 1000 de ces grands lémuriens (1 m, sans la queue) vivant à Madagascar. Ils sont souvent chassés. (Image: Corbis/Kevin Schafer )


    RHINOCÉROS DE SUMATRA Ce «petit» (3 m) rhino à deux cornes vivant surtout en Indonésie est proche de la disparition. Ses cornes sont très prisées par la médecine traditionnelle. Pour son cousin, le rhinocéros de Java, c’est encore pire: il en reste moins de 100. (Image: AFP/Abdul Hamid Ahmad)


    GRAND HAPALÉMUR Le plus grand des lémuriens vit dans les forêts du sud de Madagascar. Il ne reste qu’entre 100 et 160 individus. Son habitat ne cesse de rétrécir à cause des déboisements intensifs et de l’exploitation minière. (Image: Ho New / Reuters)


    BÉCASSEAU SPATULE Ce petit oiseau qui semble porter une cuillère au bout du bec niche en Russie et migre au Bangladesh ou en Birmanie. Il en reste moins de 100 couples. S’il continue à être chassé, il aura disparu dans dix ans. (Image: AP/Baz Scampion)

    Il reste moins de 200 rhinopithèques du Tonkin, des singes vivant au Vietnam. Et seulement 4 Rafetus swinhoei , des tortues qu’on ne déniche qu’en Chine! Pour la première fois, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et la Zoological Society of London (ZSL) ont publié hier la liste des 100 espèces les plus menacées du monde.

    Le rapport détaille les dangers qui planent sur des mammifères, amphibiens, oiseaux ou végétaux de 48 pays. Mais pourquoi s’en faire? «Si ces 100 espèces devaient disparaître, il y aurait peu d’impact sur l’économie, l’emploi ou la sécurité», ose Jonathan Baillie, de la ZSL, un des auteurs du rapport.

    Question vertigineuse

    Oui: le rapport vaut aussi par la question troublante résumée dans son titre: «Priceless or Worthless?» Sans prix ou sans valeur? Les auteurs espèrent lancer un débat autour d’une question vertigineuse: quelles espèces méritent d’être sauvées? Car, dénoncent-ils, l’homme ne protégerait que les animaux ou plantes qui lui sont utiles. Ceux qui rapportent. «Ces 100 espèces ont-elles le droit d’exister?» écrit encore M. Baillie. Mais pour lui, la réponse est morale: l’homme se doit de toutes les sauver.

    Pourtant, son interrogation demeure. Sachant que l’on manque de moyens: qui sauver et selon quels critères? La question laisse les spécialistes suisses songeurs. «De quel droit pourrait-on choisir entre deux espèces?» réagit Pierrette Rey, porte-parole du WWF. Qui précise: «Cette question est avant tout une provocation destinée à réveiller les autorités et les décideurs. Et à sensibiliser sur la perte dramatique de biodiversité.» Mais elle admet que la tendance à «monétariser les espèces» existe. «On attribuera ainsi plus de valeur à une plante utilisée pour créer des médicaments.»

    «Se demander combien pèserait en francs la disparition d’une espèce n’est aujourd’hui pas un problème en Suisse. Mais c’est un risque», note Nicolas Wüthrich, responsable de l’information de Pro Natura. «Les défenseurs de la biodiversité utilisent d’ailleurs aussi l’argument économique. Il a été calculé que la disparition des pollinisateurs – abeilles en tête – coûterait 200 milliards de dollars par an. Le critère économique ne peut pas être mis de côté, mais il ne doit pas empiéter sur tous les autres et la question posée ici est avant tout morale.»

    Le tigre ou l’algue?

    OK, mais quels sont les autres critères que l’argent? «Certaines espèces, en disparaissant, provoquent la disparition de beaucoup d’autres. Ça pourrait être l’un des critères», glisse Pierrette Rey. «Le nombre est un élément éthique. Avec 100 millions, mieux vaudrait sauver 100 espèces qui nécessitent 1 million d’investissement qu’une seule qui réclamerait l’entier de la somme», avance Nicolas Wüthrich. «Et mieux vaut utiliser des ressources pour des programmes qui ont déjà fait leurs preuves.»

    Alors, pourquoi sauver un tigre plutôt qu’une algue? Quelle que soit la réponse, le rapport publié hier nous force à aborder la question.

    Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :