~A fleur d’Ecorces

 ~

Quand l’Arbre nous laisse , à la Lumière,
     Suivre les Traits , d’un Très vieux Frère , 
        Une dame du Monde , au Cœur Opère.
    ~Bienvenue à Vous Auprès de Mère ,
    Sous le Couvert des Feuilles Ténues ,
   Une Onde s’invite et l’ Hors se Terre ,
     Pour trouver Monde à sa Venue.
                               ~ 
     ~ Des Visages se Profilent ,
           Face aux Fils du Lien .
     Les Ombres Jouent ,
   Veinent nos Pairs ,
Ouvrent  l’ Esprit , vers  d’Autres Rives ,
    Dessinent des Formes , belles Ephémères ,
       Portant les Songes , de Rêves En vers.
                                          ~
       A Trouver l’ Hors , dans son Visage .
          Dans son Sillage , l’ Âme pour des Corps .
 
            En son Cœur naît , une belle Écorce ,
            Le Vivant qui Résonne est le notre ,
            Il Prends enfin , toute sa Force
           Quand  nos Yeux , voient Alors ,
             Tout l’Étrange , qu’Elle nous Donne.
                C‘est un Monde né de l’ Hôte ,
                   Sur les basses Terres de l’Onde.


      
BALTHAZAR ~
 
Sur les Rives , il errait , tel un Gardien des Songes …
Son Grand Œil voyait Où , le Sillage de nos Âmes.
A son Corps Majestueux , et sa Trompe en allonge ,
Son Regard était d’Hors , éveillant l’Onirique.
Projetant ses Racines , à l’ encontre de Mère.
Il veillait sur les Rives , aux Passages de la Dame.
Sur ses Veines écorchées , reflétaient les Lumières ,
Son Appel était Clair , et son Chant d‘Harmoniques.
NéO~

 

FAUST ~
 
Son Regard en dit Long , l’Arbre était en Pardons … 
De ses Pensées Naguère , Sourde était sa Colère ,
Envers des Maux Passants , Aux Saisons sans Raisons ,
Sur son étrange Aspect , au Jour mis en Lumières ,
Haranguer sans Respect , par de vaines Invectives ,
Il était depuis peu , en Reflets sur ces Rives .
Recherchant une Maison , A La Mémoire d’une Mère.

NéO~

 

 

SERAPHIN ~
 
Amical et joueur , son Sourire était d’ Hors …
Par son Air Malicieux , invitant le Chaland ,
A Trouver l’Arbre Ouvert ,
Et ses Branches en Mouvement .
Comme un Être sur cette Terre ,
Un grand Tout du Vivant.
Séraphin était l ‘Un.
Un de ceux , de nos Pairs ,
Aimant vivre en Lumière.
  NéO~


 

                      ~ NEPTUNE ~ Ses Racines en Mère , il Songeait à l’écume …
                                                    Ces Belles Vagues d’ Hiers , sur la Rive s’en venaient ,
Toucher l’Ombre de ses Branches ,
Ravivant les Souvenirs ,
Une Mémoire d’Amertumes ,
Pour les Temps à Venir.
Bien Avant , l’Hôte du Lac lui Parlait ,
D’un Passé où les Nuits étaient Blanches ,
Au Contact des Hommes , il était des Murmures ,
Dans le Secret des Âmes , Confident de la Lune .
                                                                                                                                                 NéO~

                ~ PERCE – VAL ~ Une Chimère d’ écorce , et un Vieil Animal …
                                                     Sur la Corne de l’Arbre son Visage attendait ,
De Suspendre les Regards , amener Hors du Val ,
Par l’Eveil des Esprits , dans le Coeur des Hommes.
D’Autres Songes à Relier , par une Vie de Reflets ,
Sur la Peau des Anciens , à l’Ombre du Végétal ,
Reposait des Profils , à l’Etrange des Formes ,
Pour un Monde , Hors des Villes ,
D’une Nature , Hors des Normes.
                                                                                                                     NéO~

              

                 ~ PROMETHEE ~ bien des Ans sont passés , sur sa peau parsemée …
Tant de Rives et de Vagues , à devoir partager,
Avec celle qui s’en vient , quelquefois Alentours ,
Eclairer son Visage , par une Onde d’Amour.
Prométhée le sait bien , elle s’en ira un Jour ,
Recouvrir les Chemins , de ses Pairs Oubliés .
Avant de voir les Ombres , et la Nuit s’étoiler ,
Bien des Songes viendront , à l’Automne lui parler.
                                                                                                                                              NéO~

                 
                  ~ OEDIPE ~ A son Oeil , je l’ai vu , regarder en dedans …
                                                Voir au delà de l’écueil , des Frontières du Temps.
Ses Racines étaient Sels , sur les Terres d’une Mère.
Sa Mémoire plus Profonde , voyageait vers l’avant .
Obligeant la Lumière , à venir sur le Monde.
Eclairer les Rivages , s’affranchir du Vent ,
Pour laisser l’Hors d’une Onde ,
Effleurer son Visage.
                                                                                     NéO~

Farfadet

     
      ~ FARFADET ~ Une bien , belle Rencontre , et un Arbre , enclin .
A passer Outre , les belles Manières.
A sa Façon de voir le Monde ,
Libre et serein ,
Il voulait croire , au cours de l’Onde ,
Qu’un jour viendrait , sur son Chemin ,
L’ Hôte à l’égard . du Coeur des Bois ,
Venant parler d’une Vieille Lumière ,
Sur une Ecorce qui la reçoit ,
Comme un présent venu d’hier.
                                                                                        NéO~

 
ELZECHIEL ~     A son Arbre maintenue , Par de Grands Sillons d’Hors ,
                             Elle parlait sans Efforts , de ses Rives qu’elle à vu .
                                      Quand la Brume est au Loin , Une Terre se découvre ,
                                      A son Chant , la Vision , Le Parfum des Embruns .
                                      D’une Lune d’Argent , Venant prendre son Temps ,
                                      Sur l’écume , des rayons , ils lui grave lentement ,
                                      Sa Mémoire Perdue , Pour une Mère qui s’ Ouvre ,
                                      Quand une Onde souffle Nom , Au coeur de ses Enfants.
                                                                                                    NéO~
 
 
                                     ~ MEDUSA ~  Elle Attendait sur le Sentier …
                                                                  De Croiser là , des voyageurs ,
Toutes ses Racines , étaient Reliées ,
Au coeur du Monde , une Terre d’ailleurs .
A mon passage elle m’a parlé ,
D’une belle Lueur , sur les Sommets ,
Sur le Versant de la Montagne ,
J’ai pris mon Temps , je l’ai Trouvée ,
Au souffle du vent , je m’en éloigne ,
De ses Long Bras , elle m’enlaçait.
NéO~
 

                          

                         ~ ABADDON~  Au Creux du Monde , il était Pont …
                                                         Entre deux Rives , une Porte Ouverte ,
Au Coeur de l’Onde , portait un Nom ,
Et dans l’ Ecorce , bien des Visages .
De ses Voyages , dans l’Ombre certes ,
Il puisait Forces dans son Sillage.
Le Coeur Ouvert , à pure Perte .
Et un Aspect , dût à l’ Orage ,
Lui donnait l’ Hors d’un jour Etrange ,
Qui change les Arbres , au Yeux des Sages.
                                                                                                                                                NéO~

                                    ~ACHAB ~ Bien des Tourment , et des Saisons …
                                                                        Sans autres Fortunes , que le Vent et la Pluie,
                                                                        Ont façonnés Corps et Raisons ,
                                                                        D’un Arbre au Coeur de l’Univers.
                                                                        Son Âme résonne d’un Vieil Esprit ,
                                                                        Des longs battements d’une Sourde Colère ,
                                                                        A son Ecorce aux cours du Temps ,
                                                                        C’est fait l’écho de tout un Tronc ,
                                                                        Et l’Onde essaye , pour chaque Nuit ,
                                                                        De lui parler , d’une Source Claire ,
                                                                        D’une Mère Ancienne , aimant la Vie ,
                                                                        Et le Pardon , pour l’Ephémère.
                                                                                                                                          NéO~
             ~PHILEAS ~ Il voyait sur son Monde , une étrange menace …
                                           En Gardien d’une Lisière , il veillait à bien faire ,
                                           A l’Orée de ses Pairs , comme une Ombre Tenace .
                                           L’ Etranger était d’ Hors , se souvenait de Mère ,
                                           Mais parlait un peu Fort , et laissait trop de Traces.
                                           A l’époque de ces Songes , je n’étais qu’un Enfant ,
                                           Sur les pas d’une Terre , une graine sans lumière ,
                                           A l’écho d’une Voix , j’ai compris simplement ,
                                           Dans la Course du Temps , l’Arbre est un Repère ,
                                           Il connait tout de l’Onde , qui encercle les Ans
                                           Et Discerne l’Aimant , dans les grains d’une Poussière.
                                                                                                                                  NéO~

           ~ HECTOR ~ Aux silences des Bois , sa Parole était d’ Hors …
                                           Son visage de lianes , respirait l’air des Liens ,
                                           Entre Frères d’autrefois , la Mémoire des Corps ,
                                           Nouait toutes les Racines , sous l’épine des Pins.
                                           Les Souvenirs de la Sève s’engouffraient sans Efforts ,
                                           Au travers de la Terre , sous les plis d’une Ecorce ,
                                           Voyageant vers la Mère , a l’encontre de l’éteint ,
                                           Au vieux Coeur Ephémère , puisait l’Onde d’une Force ,
                                           Pour vieillir en Lumière , dans un dernier Matin.
                                           Et chanter dans un Monde , où l’esprit vit encore.
                                                                                                                                 NéO~
 
 
                   ~ OCTAVE  ~ … Son Visage était Flou , est sa voix belle est Grave ,
                                                          En lisière de Forêt . Il faisait passer l’Onde ,
                                                          Sur ses Terres il était , par ses Liens sans Entraves ,
                                                          Un Arbre libre de Fers , un Beau Vert dans le Monde ,
                                                          A son Oeil nous passions , d’un Sentier Ordinaire ,
                                                          Par le Chant et les Rires d’une Famille en Passage ,
                                                          A l’Orée d’une Prairie , où Dormaient tout ces Frères.
                                                          Il Voulait des Sourires , et nos Pas dans l’Aiguille ,
                                                          Invitant au Silence , par Respect pour ces Pairs ,
                                                          A marcher par les Sens , sous un Astre qui Brille ,
                                                          Attentif aux Détails , et à l’Ombre en Lumière ,
                                                          Sous les Pins et Mélèzes , nous étions à son aise
                                                                                                                                      NéO~
        ~ BELPHEGOR ~ En Ancien des Montagnes , sa Sagesse était d’Hors
                                               Aux Confins d’une Plaine , pas une Once de Remords
                                               Et une Vie de Souvenirs , pour les ans à venir .
                                               Il était Autrefois , dans le vent des Murmures ,
                                               Une voix d’envergure, aux Paroles d’Alors ,
                                               Connaissant les Essences , les Parfums du Soupir ,
                                               Il à vu l’Onde mourir , au Déclin des Lumières ,
                                               Et le Monde se changer , sans Relier sa Nature ,
                                               La Magie le quitter , lui laissant dans le Corps ,
                                               Quelques Veines d’un Regret , qu’il me fait ressentir ,
                                               Par le Biais d’un Visage, exprimant sa Colère..
                                                                                                                                  NéO~
        ~ SIMEON ~ Sous une Belle Lumière , il était en Reflets . 
                                     En Verger par ses Fruits , il était d’Attentions .
                                     Depuis bien des Etés , sa cueillette était d’Hors ,
                                     Par Egard pour les Siens , si Longtemps savourer.
                                     Son Regard de Nuances , reflétait sur son Tronc ,
                                     Des Couleurs Chatoyantes , ondulant bien en Corps .
                                     Ses Feuilles Vertes et Ombrées , habillaient son Ecorce ,
                                     Dans un Beau Panaché , un Ensemble pour le Chant ,
                                     Sa Douce Voix s’en venait , sans jamais perdre Force ,
                                     D’un Matin d’une Vie , jusqu’au Soir du Couchant .
                                                                                                                                NéO~
   
    ~LéONARD ~ Une Trogne à tout Faire et un Hôte à l’égard,
                                   Il Attendait dans un Bosquet de jeunes Pousses ,
                                   Saluant au Passage , à tout vent les Regards ,
                                   Des Etrangers venaient en Mousses ,
                                   Poser leurs Mains aux long d’ Ecorces ,
                                   Toucher les Veines d’une belle Frimousse ,
                                   Et par Respect sentir sa Force .
                                   Un Drôle d’Esprit ce Léonard ,
                                   Toujours d’Accueil par bonne Humeur ,
                                   Il donnait l’air d’être sans Histoires ,
                                   Ouvrant aux Songes ouvert à Tous ,
                                   D’un Monde à part gardait le Seuil ,
                                   En gardant l’Oeil de Grises Couleurs.

§ 52 réponses à ~A fleur d’Ecorces

  • Drenagoram dit :

    ~Balthazar .

    Sur les Rives , il errait , tel un Gardien des Songes .
    Son Grand Oeil voyait Où , le Sillage de nos Âmes.
    A son Corps Majestueux , et sa Trompe qu’il allonge ,
    Son Regard était d’Hors , éveillant l’Onirique.
    Projetant ses Racines , à l’ encontre de Mère.
    Il veillait sur les Rives , aux Passages de la Dame.
    Sur ses Veines écorchées , reflétaient les Lumières ,
    Son Appel était Clair , et son Chant d ‘Harmoniques.
    NéO~

    • mimi pinson dit :

      on se sent tout petit à pietiner ton blog,le poids des mots et le choc des photos prend ici enfin tout son sens….
      merci de ta visite , je reviendrais avec plaisir….

      • Je rejoins mimi Pinson , ton blog ! quelle belle réussite Néo ! …j’aime à te le redire et je n’y viens pas assez m’y ressourcer ! honte à moi!!!!!!
        bisous et merci ….pour le « lien » avec nos grands Frères!

      • Drenagoram dit :

        Bonjour Maïa ,
        Bienvenue à toi , dans cette Galerie ,
        Auprès des Arbres , l’Âme du Bois.
        Tu as Creusé toute la Nuit ?
        Pour un Matin , arriver là ,
        C’est bien gentil , et Honte à Moi ,
        J’ai Oublié le Chocolat.
        Si tu reviens , une fois en Corps ,
        C’est presque Promis , une autre Fois ,
        Je mettrais Nappe et Fleurs en Hors ,
        Pour t’accueillir comme il se Doit ;).

      • Drenagoram dit :

        Bonjour Mimi ,d’Âme Pinson ,
        Bienvenue auprès des Arbres de Vies ,
        Sous leurs Couverts , l’Inspiration ,
        Eclaire des Vers pour d’autres Nuits ,
        Où les belles Feuilles ,
        Couvrent les Regards ,
        Et les Vieilles Branches ,
        Luisent de Passions ,
        Tel est l’Hôte à Tant d’Egards ,
        Il Cherche dans l’Hors ,
        Aux Temps d’écueils ,
        A vivre en Corps ,
        Au Coeur des Arbres.
        NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Faust.

    Son Regard en disait Long , Il était en Pardons .
    De ses Pensées Naguère , sourde était sa Colère ,
    Envers Ceux , des Passants , qui l’avaient sans Raisons ,
    Haranguer sans Respect , par de vaines Invectives ,
    Sur son Etrange Aspect , au Jour mis en Lumières ,
    Il était depuis peu , en Reflets sur ces Rives .
    Recherchant en Saisons ,
    La Mémoire d’une Mère.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Seraphin.

    Amical et Joueur , son Regard était d’Hors .
    Par son Air Malicieux , invitait le Chaland ,
    A Trouver l’ Arbre Ouvert ,
    Et ses Branches en Mouvement .
    Comme un Être sur cette Terre ,
    Un grand Tout du Vivant.
    Séraphin était l ‘Un.
    Un de ceux , de nos Pairs ,
    Qu’on aime Mettre en Lumière.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Neptune.

    Ses Racines en Mère , il Songeait à l’ Ecume ,
    Ces Belles Vagues d’Hiers , sur la Rive s’en venaient ,
    Toucher l’Ombre de ses Branches ,
    Ravivant les Souvenirs ,
    Une Mémoire d’Amertumes ,
    Pour les Temps à Venir.
    Bien Avant , l’Hôte du Lac lui Parlait ,
    D’un Passé où les Nuits étaient Blanches ,
    Au Contact des Hommes , il était des Murmures ,
    Dans le Secret des Âmes , Confident de la Lune.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Perce – Val.

    Une Chimère d’écorce , et un Vieil Animal …
    Sur la Corne de l’Arbre son Visage attendait ,
    De Suspendre les Regards , amener Hors du Val ,
    Par l’Eveil des Esprits , dans le Coeur des Hommes.
    D’Autres Songes à Relier , par une Vie de Reflets ,
    Sur la Peau des Anciens , à l’Ombre du Végétal ,
    Reposait des Profils , à l’Etrange des Formes ,
    Pour un Monde , Hors des Villes ,
    D’une Nature , Hors des Normes.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Prométhée.

    Bien des Ans ont passés , sur sa peau Parsemée ,
    Tant de Rives et de Vagues , à devoir partager,
    Avec celle qui s’en vient , quelquefois Alentours ,
    Eclairer son Visage , par une Onde d’Amour.
    Prométhée le sait bien , elle s’en ira un Jour ,
    Recouvrir les Chemins , de ses Pairs Oubliés .
    Avant de voir les Ombres , et la Nuit s’étoiler ,
    Bien des Songes viendront , à l’Automne lui parler.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Oedipe.

    A son Oeil , je l’ai vu , regarder en dedans .
    Voir au delà de l’écueil , des Frontières du Temps.
    Ses Racines étaient Sels , sur les Terres d’une Mère.
    Sa Mémoire plus Profonde , voyageait vers l’avant .
    Obligeant la Lumière , à venir sur le Monde.
    Eclairer les Rivages , s’affranchir du Vent ,
    Pour laisser l’Hors d’une Onde ,
    Effleurer son Visage.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Farfadet.

    Une bien , belle Rencontre , et un Arbre , enclin .
    A passer Outre , les belles Manières.
    A sa Façon de voir le Monde ,
    Libre et serein ,
    Il voulait croire au cours de l’Onde ,
    Qu’un jour viendrait , sur son Chemin ,
    L’Hôte à l’égard du Coeur des Bois ,
    Venant parler d’une Vieille Lumière ,
    Sur une Ecorce qui la reçoit ,
    Comme un présent venu d’hier.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Ezechiel.

    A son Arbre maintenue ,
    Par de Grands Sillons d’Hors ,
    Elle parlait sans Efforts ,
    De ses Rives qu’elle à vu .
    Quand la Brume est au Loin ,
    Une Terre se découvre ,
    A son Chant , la Vision ,
    Le Parfum des Embruns .
    D’une Lune d’Argent ,
    Venant prendre son Temps ,
    Sur l’écume des Sillons ,
    Elle lui grave lentement ,
    Sa Mémoire Perdue ,
    Pour une Mère qui s’ Ouvre ,
    Quand une Onde souffle un Nom ,
    Au coeur de ses Enfants.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Médusa.

    Elle Attendait sur le sentier ,
    De Croiser là , des voyageurs ,
    Toutes ses Racines , étaient Reliées ,
    Au coeur du Monde , une Terre d’ailleurs .
    A mon passage elle m’a parlé ,
    D’une belle Lueur , sur les Sommets ,
    Sur le Versant de la Montagne ,
    J’ai pris mon Temps , je l’ai Trouvée ,
    Au souffle du vent , je m’en éloigne ,
    De ses Long Bras , elle m’enlacait.
    NéO~

    • pascalouchantal dit :

      Extrait :

      Dikaiov se laissa envelopper par ce parfum, dont les notes de cœur rappelaient les senteurs de l’humus et du bois tendre, retrouvant ainsi les sources du temps originel.

      Son regard aimait la lumière se dégageant d’Αναζήτηση για qui lui contait de sa voix si pure et confiante des histoires métaphoriques, lui permettant d’accéder à la diversité de l’univers dont il était l’une des forces de vie.

      Comme à chaque fois, ces contes l’enrichissaient en le connectant à toute vie, aussi infime fût-elle, et lui donnait la possibilité d’être cette conscience spirituelle pouvant ressentir l’impact sur le monde qu’une simple feuille tremblante à l’automne finissant, pouvait avoir sur le monde.

      Αναζήτηση για s’allongea près de lui. Il sentait sur sa peau, avancer la chaleur céleste de celle qui portait l’unité de la sagesse collective.

      Dikaiov et Αναζήτηση για, dans l’enlacement de leurs racines profondes, retrouvèrent les forces de vie, ressourçant ainsi leur énergie partagée et, dans cette exaltation immanente, ils purent accéder à cette transcendance où peut s’insuffler la re-naissance des âmes.

      Ils savaient, tous les deux, qu’à un moment donné, tout est évalué non pas selon son apparence, mais selon le degré de son développement.

      Terrenoire attendait dans le Silence de son château que les lieues-temps resplendissent de l’Union de Dikaiov et d’Αναζήτηση για.

      Notes : Dikaiov (l’homme des steppes) en grec signifie Juste.
      Αναζήτηση για :Recherche de…

      • Drenagoram dit :

        Bonsoir d’ Âme ,
        A tes mots je résonne ,
        Par l’écho d’une Essence ,
        Aux Racines je m’enttere ,
        Tombé là sous le Charme ,
        Vers la Source de Lumière .
        A ces Deux d’Univers ,
        Cherchant l’Hors dans l’Union ,
        Par le Souffle d’une Mère ,
        Aux Confins de Sirion.
        Sur ces Pages Ephémères ,
        Les Visages de mes Pairs ,
        T’Ouvrent un peu mon Chemin ,
        Tel est l’Onde en ces Terres.
        Bien à Toi Dame du Loin ,
        Et ton Être mystère 😉
        NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Abbadon.

    Au creux du Monde , il était Pont.
    Entre deux Rives , une Porte Ouverte ,
    Au Coeur de l’Onde , portait un Nom ,
    Et dans l’Ecorce , bien des Visages .
    De ses Voyages , dans l’Ombre certes ,
    Il puisait Forces dans son Sillage.
    Le Coeur Ouvert , à pure Perte .
    Et un Aspect , dût à l’ Orage ,
    Lui donnait l’Hors d’un jour Etrange ,
    Qui change les Arbres , au Yeux des Sages.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Achab.

    Bien des Tourment , et des Saisons …
    Sans autres Fortunes , que le Vent et la Pluie,
    Ont façonnés Corps et Raisons ,
    D’un Arbre au Coeur de l’Univers.
    Son Âme résonne d’un Vieil Esprit ,
    Des longs battements d’une Sourde Colère ,
    A son Ecorce aux cours du Temps ,
    C’est fait l’écho de tout un Tronc ,
    Et l’Onde essaye , pour chaque Nuit ,
    De lui parler , d’une Source Claire ,
    D’une Mère Ancienne , aimant la Vie ,
    Et le Pardon , pour l’Ephémère.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Philéas.

    Il voyait sur son Monde , une étrange menace …
    En Gardien d’une Lisière , il veillait à bien faire ,
    A l’Orée de ses Pairs , comme une Ombre Tenace .
    L’ Etranger était d’ Hors , se souvenait de Mère ,
    Mais parlait un peu Fort , et laissait trop de Traces.
    A l’époque de ces Songes , je n’étais qu’un Enfant ,
    Sur les pas d’une Terre , une graine sans lumière ,
    A l’écho d’une Voix , j’ai compris simplement ,
    Dans la Course du Temps , l’Arbre est un Repère ,
    Il connait tout de l’Onde , qui encercle les Ans
    Et Discerne l’Aimant , dans les grains d’une Poussière.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~Hector.

    Aux silences des Bois , sa Parole était d’ Hors …
    Son visage de lianes , respirait l’air des Liens ,
    Entre Frères d’autrefois , la Mémoire des Corps ,
    Nouait toutes les Racines , sous l’épine des Pins.
    Les Souvenirs de la Sève s’engouffraient sans Efforts ,
    Au travers de la Terre , sous les plis d’une Ecorce ,
    Voyageant vers la Mère , a l’encontre de l’éteint ,
    Au vieux Coeur Ephémère , puisait l’Onde d’une Force ,
    Pour vieillir en Lumière , dans un dernier Matin.
    Et chanter dans un Monde , où l’esprit vit encore.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    En Souvenirs des Visages ,
    Qui s’effacent dans le Temps ,
    Par une Onde de Lumières ,
    Et le Souffle du Vent.
    Ces Portraits sont sans Âges ,
    Ils Ont l’ Hors pour Parents.
    NéO~

  • angieantia dit :

    Dans les sous-bois
    Tous ces trésors
    Rampent sans voix
    Encore accord …

  • Drenagoram dit :

    Bonjour Anita ,
    Dans les Sous-Bois ,
    Tout est d’Accords ,
    Au Chant d’une Voix ,
    Une Dame est d’Eclats ,
    Et ces Songes sont d’Hors.
    Belle Journée au Delà.
    NéO~

    NB: Je me suis Inscris sur FB ,
    Pour suivre tes Reflets 😉

  • colettedc dit :

    Bonjour Néo,
    Qu’elles sont belles ces photos accompagnant ces mots tous ces mots en souvenir de tous ces visages qui d’effacent dans le temps !
    Grand merci à toi de ce passage sur ce billet (de mon blog) qui ne s’efface pas dans le temps pour sa publication mais d’assez loin sur mon espace … c’est tout à fait gentil et, sur ces mots bonne journée à toi dans son entier en toute amitié,
    C☼lette

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Colette ,
      Bienvenue auprès de ces Reflets ,
      A ces Grands Arbres qui mes Sont d’Hors ,
      Je passe les Voir lors de Journées ,
      Quand Dame Lumière n’est pas encore ,
      Sur les Montagnes à se coucher.
      J’aime dans les Bois, promener mon Coeur ,
      Sentir le vent , l’écorce Veinée ,
      Une voix d’Accords et cette Odeur ,
      De nos Racines , des Temps d’Alors ,
      Quand par des Vagues de la Mémoire ,
      Une Mère venait toucher nos Corps.
      Belle Journée , NéO~

  • faradet dit :

    Plus fortes que les branches
    dans leur course vers les airs,
    je préfère les racines franches
    et leurs mystères tentaculaires…

    Merci pour cette très Jolie visite…
    Bonne fin de journée à toi.
    .

    • Drenagoram dit :

      Bienvenue à toi Faradet ,
      Je vois que tu résonne aussi envers ,
      Sans doutes l’effet de ton bon Sens ,
      Par des Reflets Lenticulaires ,
      Sur les Visages de Connaissances.
      ~
      Merci à l’Arbre en Raisonnance
      De suivre les Liens , parfois Subtils,
      Qui lie le Bois , avec Aisance ,
      Car dans sa Veine , il tisse le Fil.
      NéO~
      Belle Soirée ,
      Au plaisir de ton Prochain Billet 😉

  • Oceanelle dit :

    Je ne peux dire qu’un mot, n’ayant point ton talent …..SUBLIME !!!
    Merci de m’avoir fait découvrir …. Bisous plein

  • Drenagoram dit :

    Bonsoir Oceanelle
    Une infime part d’un Univers ,
    Qui prends Essence aux fil du Temps ,
    A la lumière , fait la Part Belle ,
    Auprès des Arbres dans l’hors de Mère.
    De ces Reflets j’essaye pour l’Onde ,
    De partager au jour le jour ,
    Une Vision que j’ai d’un Monde ,
    Celle du Vivant , en quête d’Amour.
    Et des Esprits d’une Même Nature.
    Belle Soirée.
    NéO~

  • Lilianne dit :

    Dis donc ou puisent tu ta ressources pour ces vers que tu nous déposent si gentiment , je me sens coupable de ne pas en composer aussi . Ton site est vraiment tres étoffer . Que de matière , tu y hébeerge . Passe un Bon Week End cher ami des mots . Bisous d’outre mer .

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Lilianne ,
      Dame de l’Hiver ,
      Comment vas tu en Laurentides ,
      Toujours à l’Ombre d’une belle Lumière ,
      Où bien parfois tu te décides ,
      Au bout du Conte , en quelques Vers ,
      Pour un Instant , par l’Océan.
      A la recontre d’autres Univers.
      Ici les Terres accueillent les Bois ,
      A ces Grands Arbres , et leurs Attraits ,
      Pour un Moment j’écoute la Voix ,
      Et en Passant , j’en fais Portraits.
      Bon Vent à Toi et ta Famille ,
      Je Songes ces Temps à Montréal,
      Par des Albums où l’Hors Brille ,
      Et les Reflets d’un Mont Royal.
      NéO~

  • Je suis médusée 🙄
    par tant de beauté 🙂
    Dans les mots, dans les bois,
    J’en reste sans voix 😛
    merci de tes visites si poétiques…

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Danièle ,
      Bienvenue en Mère de Hauts Reflets ,
      Ici les Vagues sont de Lumières ,
      Et l’Onde du Vent , lisse les Portraits ,
      A ces belles Feuilles , je glisse Mots ,
      Comme toi en Rives , au Large des terres ,
      Tu aimes les Songes , que porte l’Eau.
      Belle Journée aux Rivages ,
      Au Visages de Sels.
      NéO~

  • Soumeya dit :

    Parfois on aimerait ne pas oublier ces visages…
    (« En Souvenirs des Visages ,
    Qui s’effacent dans le Temps ,
    Par une Onde de Lumières ,
    Et le Souffle du Vent. » NeO)
    Merci pour tes mots

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Soumeya ,
      Je sais au Long ,
      Que tu y penses ,
      Au fond de Toi ,
      En Connaissances ,
      Il en est des Visages ,
      Comme les Âmes des Bois ,
      Ils Traversent les Âges ,
      Accompagnent nos Chemins ,
      Dans le Vent d’un Sillage ,
      Comme les Sons d’un Refrain ,
      Qui nous vient à l’Esprit ,
      Bien à Toi , Dame des Rives ,
      Par le Temps , on y Pense ,
      Et un jour , un Matin ,
      A la Vie , on sourit.
      NéO~

  • fanfan la reveuse dit :

    Bonsoir Néo,
    Je rejoins modestement mimi pinson et Maia p’tite belette votre blog est impressionnant de par le choix des mots, des photos, des couleurs. Je ne peux que m’incliner devant votre savoir-faire Néo 🙂
    Une petite question si vous le voulez bien, vous n’avez l’ambition de publier ? Vous semblez avoir une telle facilité d’écriture.
    L’année commence merveilleusement bien ici-bas, je vous la souhaite des meilleurs, pleine de joie, de bonheur de prospérité et de santé.
    Grand merci à vous pour ce beau partage 😉
    A bientôt

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Fanfan ,
      Je suis en Plénitude ,
      D’Âme Réveuse en ces Temps ,
      Entre les Vents qui viennent du Sud ,
      Et les Courants d’un Haut Redoux ,
      La Terre à l’Air , de nos Prinemps ,
      Et vieille Mère , veille sur le Tout.
      Inspirant l’âme au Coeur des Bois ,
      Par son Humeur , et ses éclats ,
      A ces Marcheurs , en quête de Voix.
      J’écris ici , par état d’âmes ,
      Tel est mon Sens des écritures ,
      Pour cette Dame , Veine de Charme ,
      Elle est l’essence de Toutes Natures.
      ~
      Tout mes Voeux t’accompagnent ,
      Pour les Tiens , tout la bas 🙂
      Ici les Miennes et ma Compagne ,
      Forment un beau Cercle autour d’émois.
      belle journée Fanfan ,
      Et au plaisir de tes Nouvelles.
      NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~ OCTAVE

    Son Visage était Flou , est sa voix belle est Grave ,
    En lisière de Forêt . Il faisait passer l’Onde ,
    Sur ses Terres il était , par ses Liens sans Entraves ,
    Un Arbre libre de Fers , un Beau Vert dans le Monde ,
    A son Oeil nous passions , d’un Sentier Ordinaire ,
    Par le Chant et les Rires d’une Famille en Passage ,
    A l’Orée d’une Prairie , où Dormaient tout ces Frères.
    Il Voulait des Sourires , et nos Pas dans l’Aiguille ,
    Invitant au Silence , par Respect pour ces Pairs ,
    A marcher par les Sens , sous un Astre qui Brille ,
    Attentif aux Détails , et à l’Ombre en Lumière ,
    Sous les Pins et Mélèzes , nous étions à son aise .
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~BELPHEGOR

    En Ancien des Montagnes , sa Sagesse était d’Hors
    Aux Confins d’une Plaine , pas une Once de Remords ,
    Et une Vie de Souvenirs , pour les ans à venir .
    Il était Autrefois , dans le vent des Murmures
    Une voix d’envergure, aux Paroles d’Alors ,
    Connaissant les Essences , les Parfums du Soupir ,
    Il à vu l’Onde mourir , au Déclin des Lumières ,
    Et le Monde se changer , sans Relier sa Nature ,
    La Magie le quitter , lui laissant dans le Corps ,
    Quelques Veines d’un Regret , qu’il me fait ressentir ,
    Par le Biais d’un Visage, exprimant sa Colère..
    NéO~

  • Léa dit :

    Fascinant personnage que je découvre aujourd’hui,
    en ce lieux où les arbres parlent du haut de leurs
    branches. Un endroit où il fait bon explorer chaques
    écrits pour se ressourcer.

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Léa ,
      Bienvenue à toi ,
      A fleur d’écorces ,
      Il en est dans ces Bois ,
      Qui ont à Coeur , de belles Forces ,
      Une Onde de Vie , en Veines d’Eclats ,
      Et des Visages , qui parlent pour Moi ,
      Quand j’envisage l’Hôte de ces Terres ,
      Venir au Loin , d’un Vent de Mère.
      J’attendrais Leurs au Fil du Temps ,
      Les Arbres Songes , en bel Hiver ,
      Pour Voir de l’Hors , dans le Printemps.
      Belle Journée Léa .
      Bon Vent.
      NéO~

  • Drenagoram dit :

    ~SIMEON ,

    Sous une Belle Lumière , il était en Reflets .
    En Verger par ses Fruits , il était d’Attentions .
    Depuis bien des Etés , sa cueillette était d’Hors
    Par Egard pour les Siens , si Longtemps savourer.
    Son Regard de Nuances , reflétait sur son Tronc ,
    Des Couleurs Chatoyantes , ondulant bien en Corps .
    Ses Feuilles Vertes et Ombrées habillaient son Ecorce ,
    Dans un Beau Panaché , un Ensemble dans le Chant ,
    Sa Douce Voix s’en venait , sans jamais perdre Force ,
    D’un Matin d’une Vie , jusqu’au Soir du Couchant.
    NéO~

  • Drenagoram dit :

    LéONARD ,

    Une Trogne à tout Faire et un Hôte à l’égard,
    Il Attendait dans un Bosquet de jeunes Pousses ,
    Saluant au Passage , à tout vent les Regards ,
    Des Etrangers venaient en Mousses ,
    Poser leurs Mains aux long d’ Ecorces ,
    Toucher les Veines d’une belle Frimousse ,
    Et par Respect sentir sa Force .
    Un Drôle d’Esprit ce Léonard ,
    Toujours d’Accueil par bonne Humeur ,
    Il donnait l’air d’être sans Histoires ,
    Ouvrant aux Songes ouvert à Tous ,
    D’un Monde à part gardait le Seuil ,
    En gardant l’Oeil de Grises Couleurs.

  • marie-ne dit :

    …….juste je me pose, à fleur d’écorces…et je me plonge au sein d’un monde,..je m’y repose, je m’y balade….sans dire mot.
    bisous NéO
    Belle journée A Venir.

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Marie en Quarante Quatre ,
      Un Com en d’Hors à fleur d’Ecorces ,
      Pour Tout ces Frères qui me sont Chers ,
      Ils Veinent en Feuilles sous leurs Couronnes ,
      Une Belle Forêt , le Coeur de l’âtre ,
      Quand un Automne brille de Mille Feux ,
      Donnant à l’Onde une Sève Force ,
      Et des Reflets d’une Vive Lumière.
      Il est Temps Maintenant , de mettre en Verts ,
      Une Saisons au Corps de Ceux ,
      Dehors déjà le Printemps Sonne ,
      Venant Chercher un Coeur à Battre ,
      Le Long des Arbres en ces Beaux Lieux.
      NéO~

      belle Journée à Toi et aux Tiens Marie.

      • marie-ne dit :

        Belle journée aussi à Toi et aux tiens (es) NéO, je passe par là, te déposer juste un lien…et je vais prendre l’Air!

        Il t’amèneras sur un billet, je ne te dis rien de plus. 😉
        A quand tu pourras, tu viendras peut-être le lire, le voir mais surtout l’écouter.

        Surprise de voir que j’étais le 44ème commentaires, une surprise d’hors, peut-être??? :)mon âge encore quelques mois 😉

        le lien :

        http://mavoie2958.wordpress.com/2010/04/01/lhomme-plantait-des-arbres/

      • Drenagoram dit :

        Merci du Lien et puis Bon Vent 🙂
        Le Long du Parc en belle Balade ,
        Je Files aussi prendre le Temps ,
        Dehors Printemps bat la Chamade.
        NéO~

  • Drenagoram dit :

    Le Gnome de la Chataigneraie
    Reflet : V.lemarcal ~ Blog : La Coquille du Bigorneau

    Dans le Fond t’as Point Tort , le Tourment vit à Fleur ,
    Pour un Gnome il fait Peur , son Humeur est Sabord ,
    Par Ailleurs Pour la Flore , Compagnon est Hurleur ,
    Versant larmes vers Soeur, a l’Annonce de son Sort.
    ~
    NéO~

    Source de l’Article

  • Chateau d'YS dit :

    Je n’avais pas encore lu ce poème « A fleur des Corses » c’est fait… je passais, en quête d’inspiration, retenant ma respiration. Salutation NéO des Hauts et bys d’ys……….. P.S. Sans oublier les belles photos !

    • Drenagoram dit :

      En passant là châtelaine , auprès de visages en Hors ,
      Votre présence Honore , ces étranges phénomènes ,
      Plus d’un ami en cernes , tient la forme malgré le sort ,
      Ouvrant l’oeil dans le décor , Au Delà de leur domaine.
      ~
      NéO~
      ~
      Becs en Chêne

  • brindille33 dit :

    Bonne nuit NéO
    Devenue brindille après avoir été fil à mots
    C’est en hommage à Dame Nature et ces Hauts
    Que j’ai choisi parmi tant d’autres ce pseudo

    Il m’est de mon amour pareil pour les arbres,
    Surtout ceux écorchés, terrassés, et libres
    Arrachés à l’étreinte de la terre, ils gisent
    Parmi les brindilles, les feuilles, vivent
    Encore.

    Ils subsistent là, en essence de leur existence.
    Ils se mêlent parmi d’autres tels qu’eux
    Deviennent des merveilles, des heureux

    Parmi ce monde que j’aime tant regarder
    Et où tu as ouvert mes yeux pour admirer
    D’autres formes, d’autres cœurs, étonnée

    Toujours de voir comment tu transmets
    Avec ton âme, ce que ton âme distribue
    Générosité, lier les branches de l’humanité.

    Becs de Brindille du soir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :