~En for & au fond, écho d’hors dragons ~

1 janvier 2014 § 172 Commentaires

L’an neuf guidant ma plume , c’est veuf d’une âme de fond ,
qu’aux flammes de blanche saison , résonne la corne de brume ,
là haut les vents m’allume , « quant est-il d’Hors dragons ? »
force est d’entendre le son , l’écho lui s’y consume.
Dragons_d_hors_04
~
l’Esprit livre en lumière , sa toute primaire bataille , 
matière est elle de taille ? pour l’âge du savoir faire ,
au vu d’un porte sphère , chevauchant grises écailles ,
Léman scelle en la maille , son étincelle solaire.
Dragons_d_hors_22
~
Capitaine de ma Tour & Seigneur de son Âme ,
l’Hiver ma foi s’entame , ô chant du troubadour ,
sans l’or blanc pour velours , où sang lui verse une larme ,
à l’aune de veillées d’armes , d’ascensions au long cours.
Dragons_d_hors_44
~
Déjà s’allongent les jours , s’illumine l’Oriflamme ,
le ciel est tel ma dame , reflétant l’ombre d’amours ,
 l’eau bleue & lac d’atours , se mirent en moi deux trames ,
au souvenir de ses charmes , estocade ou bravoure ?
Dragons_d_hors_55
~
Le vague des alentours , est choix des quatre vents ,
je fais vœux à présent , de ne plus ramer sourd ,
certain d’être hors concours , au cœur des éléments ,
s’éloignent en soi misant , dévoilant brise à jour.
Dragons_d_hors_11
~
De cette balade au clair , entre pierres et belle rade ,
ces mots sont pour l’aubade , remerciements s’insèrent .
A vous nobles éphémères , le sieur va sans pommades ,
dédier là sa tirade , dans le sillage d’hier.
Dragons_d_hors_88
~
Dragons_d_hors_99
~
En cet instant charnière , juste à cheval sur l’An ,
l’Onde plie nos océans , relie l’Arbre univers ,
l’Œil aux aguets d’éthers , dévoile au firmament ,
comment son âme d’enfant , sert d’ancrage à la Mère.
Dragons_d_hors_111
~
Aux nuits d’étoile polaire , en ce soleil couchant ,
ma lyre prendra le temps , d’aller vous jouer un air ,
Légendaires des sept mers , cette lune aux cerfs~volants ,
avance d’un pas de géant , l’Heure mue par la Lumière.
~
NéO~

 

~Hors Concours II ~ Tour après Tour~

11 novembre 2013 § 600 Commentaires

Hors_Concours_II_04

1

Légendaires du Fab Four , au fil des 4 saisons ,

après mûres réflexions , voilà de source sûre ,

comment l’enluminure , va unir pour le bon ,

un hors concours au nom , ma Muse dorant ses murs.

~

2

Libre à vous sans ratures , d’y briller par la veine ,

bienvenue à toutes les cernes , chaque âge fait bonne figure ,

quant à parler d’allure , sachez pour votre gouverne ,

quarante quatre jours discernent , qui d’âme a belle nature.

~

3

En premier lieu « oyez » , voici la règle d’ors jeux ,

juste bien ouvrir les yeux : étrangères , familiers ,

penser outre rimer , à l’esprit chaleureux ,

en mire gardez ce feu , pour cet espace ça crée.

~

4

Peu importe le reflet , faites en sorte tours d’histoire ,

au vu d’un vert regard , vivre demeure partager ,

bonne chance ami(e)s cerclés , vous voilà sur le quart ,

quatre fois onze en mémoire , éclaire cette fin d’Année.

~

NéO~

~

Tour 1 ~ du 11 au 21 Novembre

….

« Alchimie »

Réaliser un texte au choix avec ces 4 mots Clefs

« Tour Quête Hors Quatre »

Ex: ( Poétique )

Hors il était une foi ,

Inspirant l’Âme en Quête ,

Quatre orne son cap en croix ,

L’Echo de ma Tour s’entête.

 

Tour 1&2 ~ du 11 nov au 2 Décembre

….

« Nombre d’Hors » 

( Photos~ Dessins~ Peinture~ Composition perso~ )

Trouver ou créer un reflet avec le chiffre 4 

4~ 44~ 444~ 4444~

Hors_Concours_II_44

Tour 1.2&3 du 11 nov au 13 décembre

….

«  Porteurs de Lumières »

Au passage à l’Hiver , le visage de votre flamme

colore en soi la Trame , dans le sillage d’hier.

ce brin d’hommage à Mère , jette une ombre sur le charme

hors sans rendre mes armes , à bord l’onde persévère.

Au Clair de l’Une , reflétez votre Lumière en ce lieu

Hors_Concours_II_88

Bougie , Lanterne , feux , briquet

~

 

Tour 1,2,3 & 4 du 11 nov au 24 décembre

….

« Esprit »

Réaliser un Acrostiche avec le mot ~ Onde

Ex: ( Poétique )

Ouvres toi vers ses âmes ,

Ne demeure point mort né ,

Doute mais garde la flamme ,

En regard du passé….

~

44 jours en soi , avant de tendre l’oreille,

au retour du Soleil , illuminant l’onde là ,

le 11 étant ma croix , mon salut vit d’éveil ,

je vais suivre son conseil : « ta Tour attend un Toi. »

 

Hors pour les 16 saisons prochaines ,

portant au loin ce vœu envers.

ma chaîne relie nos univers ,

j’en aime l’écho en cette arène ,

au fil du temps rongeant mes veines ,

mon âme y voit en soie l’entière ,

œuvrant où la magie opère ,

face au chaos semant ses graines.

~

~

A vous de transmuter 🙂 œuvrez d’arts sans manière

changez au fond ma pierre , après le plomb l’aurore ,

ci~dessus en vue de flore , un petit brin d’éphémères ,

pour entrer en matière , au cœur des chercheurs d’hors.

~

Quart de Tour

Marlaguette

Des quatres saisons écoulées
Toutes, je ne les ai pas aimées
Tour à tour, elles sont passées
Certaines, je les ais occultées
Hors la dernière savourée
Ma quête enfin soldée
Laissant place à une légèreté
Puisse-t-elle encore durer.

~ Demie Tour

Marla_Hors_concours_Tour_2

~ 3/4 de Tour

Marla_hors_concours_Tour_3

~ Rêvolution

Opération sourire au cœur
Neutralisant toutes mes peurs
Déclinaison toute en finesse
Essentiellement pleine de caresses .

Hé Lium

Un deux trois seuls furent jetés comme base muette
algèbre point zéro
géométrie du temps vide
de l’espace aveugle et sans l’ombre d’une quête
d’un moindre bruissement

la bouche béante ouverte comme un monstre
tire par ce cri sourd le cinq quiet
les saints de leur quiétude ou de leur torpeur,
ces anges perchés et tirés à quatre épingles
qui logent en haut de leur tour
de verre d’acier et de soleil
exactement hors de tout trépas.
Ils se dirent, rusés : »comment émouvoir ce trépied et qu’il marche ?  »
C’est pourquoi depuis, les ânes et les bœufs
ne sont pas tripodes…
mais boitent parfois à cause de l’ange maladroit ;-)

~ Demie Tour

Héluim_hors_concours_2_onze-onze

~ 3/4 de Tour

Hélium_hors_concours_tour_3

~ Rêvolution

On peut se demander pourquoi les cieux si violents
Ne semblent pas répondre à nos attentes inquiètes
Depuis ces temps de mémoire si troublants
Événements faits jungle chaos rocheux défaites
 

Oublie donc la voix singulière oublie la croix
Ne pense pas le signe sans sa lumière
Donnée sur la montagne osseuse amère
Encre qui noircit les ténèbres où meurt la voix

Onde qui ondule lente sur la place
Noire de blés foule d’épis
Debout dressés géants qui se plient
En dansant quand elle passe.

Om et gars
Nous et Elle
Donna Ma
Emma de Noel

LO

~Sur le Quart

« C’est ainsi qu’arriva mon TOUR. J’étais impatiente et j’avais certes attendu plus que la moyenne mais qu’il ne s’imagine pas pour autant que j’allais me plier en QUATRE. Il était exclu que je me donne en spectacle, HORS de question que je me contorsionne. Et tant pis s’il n’était pas content. Après tout je n’avais que 60 ans et il n’est jamais trop tard pour se mettre en QUÊTE de son premier amant. »

~ Demie Tour~

nombre-dhors_LO_Tour_2

~ 3/4 de Tour

~ Rêvolution

Oh ne sais-tu ma douce, ma belle, mon altière
Ne sais-tu que l’homme n’aura jamais fini
De jouer à jouir en salissant ton lit
Et qu’il oublie que les p’tites morts sont éphémères

~

Oh il oublie
Ne le sais-tu
De songer à lui
Et il ne sait pas que c’est lui qu’il tue.

Prunelles

Quatre compères en quête de tours se dirigeaient vers le lieu-dit « Hors Soie », main dans la main en chantonnant.
Le premier avait les oreilles baladeuses et s’égarait dans la voix du deuxième qui le poussait dans les pieds du troisième pour avoir de l’espace.
Le deuxième, manchot, s’empêtrait dans les plis de la cape du premier.
Le troisième un peu gêné ne voulait pas du premier attifé du second mais il était muet. Alors il grimaçait pour se faire comprendre et ne chantait que dans sa tête.
Le quatrième, emporté par l’élan, brinquebalait des jambes, transformées en grelots.
Nul doute qu’ils cherchaient tous l’étoile puisqu’ils étaient sur le chemin chacun la leur, tous ensemble.
Il advint ce qui devait advenir …
un caillou.
Le premier s’étala emportant le deuxième dans sa toge. Le troisième trébucha sa grimace en un hoquet tonitruant et le quatrième mélangea ses pinceaux.
Silence soudain, après la chute
et la nuit noire

Quand ils se réveillèrent tout était suspendu, surtout le temps. La colline en satin brillait des mille feux du soir qui s’endormait.
Et là, devant, vermeille ( vermeille parce que mieux adapté je crois dans ce monde inversé et puis le rouge en un départ ça me va ) : chacun sa Tour pour trouver son étoile.
Mais pas dans le bon ordre. Ils se mirent donc en Quête de pour qui était-elle.
Le chêne était habité par un merle qui certainement chantera à ta place pour attirer la belle.
Le peuplier s’élançait trop pour le dernier dont le sol n’était pas sûr. Mystère, mais il allait si haut et c’était beau avec toutes ces fourmis qui montaient…
Le saule pleurait tout doucement, dandinant du chapeau : parfait pour te bercer, prends le pour te calmer, grimpe par les branches, tu te feras fil argenté pour ne pas le blesser et … attention aux chenilles !
Le baobab ressemblait plus à une colonne déformée qu’à une tour avec sa tête démesurée échevelée. C’est du solide et confortable, ça ne peut pas tanguer. Prend donc, il est pour toi mon ami.
Je prends la cathédrale qui regarde au soleil.
Les voilà tous quatre embarqués pour le pays de l’Hors. Ils s’éloignaient les uns des autres et les regards tournés vers leurs particularités d’étoile. Pourtant chacun savait que l’hors saison rassemblera. Les centres se reconnaissaient déjà.
MAIS QU’EST-CE QUE C’EST ? Ils allaient tous au même endroit.

~ Demie Tour

Prunelles_Hors_concours_Tour_2

~ Demie Tour

Hors_Concours_Tour_3_Prunelles

~ Rêvolution

On ne peut deviner
Ni savoir … que …
Deviendras-tu
Et qui es-tu d’abord ? …
tu dois te transformer ,
te perdre en te quêtant dans l’onde obscure.
 
Maïa
 
Sur le Quart
 
Aux quatre vents
S’érigent tels d’immenses tours
De géants feuillus Vénérables chênes séculaires
Hors des sentiers battus
Dans les fragrances
Des sèves et des résines
Partir en quête d’absolu…
 
~Demie Tour
Maïa_Hors_Concours_Tour_2
 
~ 3/4 de Tour
Maïa_Hors_concours_tour_3
 
~ Rêvolution
 
Odeurs de mousses
Noire la terre
De chemin en chemin
Errances superbes
Origines matricielles
Nus , danser le monde
Désirs organiques
Etreintes et promesses fertiles
..
Ouvert l’horizon
Noire la terre
Déjà la graine se bat
Entre les pierres éparpillées

Harmony

~ Quart de Tour

La QUÊTE de l’amour n’est pas sentiment vain ,
Même si la TOUR est haute, ne renoncerai point ,
Et pour l’atteindre, je me couperai en QUATRE ,
Trouverai,HORS de moi, la force de me battre.

~ Demie Tour

Harmony_Hors_Concours_Les 4 cerfs_Tour_2

~

912641Andreetbougie1

~ Rêvolution

Ondées et frimas nous attendent en hiver
Nature dans le brouillard épais et infini
Dévoile petit à petit les formes de la terre
Ecoute le silence de ce monde endormi.

Bruno 

~  Quart de Tour

Le chemin sera long, nous a dit le poète.
Allons donc hors les murs, de nos tours en ivoire.
Livrés aux quatre vents, en route pour la gloire.
Que la fête commence, je veux dire, la quête.

~ Demie Tour

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

~ 3/4 de Tour

Bruno_horsconcours_Tour3

~ Rêvolution

Oui, oui, oui, trois fois oui, à la Vie, c’est ma Foi.
Ne jamais perdre Espoir, garder l’estime de Soi.
Demander la Lune, avancer comme un Roi.
Et clamer haut et fort, la puissance de sa Joie.

Chateau d’Ys 

~ Quart de Tour

Quatre p’tites notes de musique,
En quête d’un air classique,
Hors les murs pathétiques,
Tour à tour se répliquent.

~ Demie Tour

???????????????????????????????

~ 3/4 de Tour

Dys_Hors_concours_Tour_3

~ Rêvolution

On dit qu’ils sont plaisants tous ces petits poèmes,
NéO les moissonnant dans sa boîte à rondeaux,
Diffusant sur les ondes et ce sur le même thème,
Epigrammes, acrostiches, sonnets ou fabliaux.

Dominique

~ Sur le Quart
 
Oh ciel !”m’exclamais-je en lisant des autres les œuvres,
Ces QUATRE là auront gagné avant que n’arrive mon TOUR !”
Je n’étais encore qu’en QUÊTE d’une source d’inspiration,
que voilà déjà les HORS-d’œuvres !
Je me rendis compte mais trop tard,
que le chemin à parcourir ne serait pas de velours !
 
~Demie Tour
Dom_Hors_Concours_Tour_2 
~ 3/4 de Tour
Hors_concours_Dominique_Tour_3
 
~Rêvolution
 
On craint, on hésite, on se questionne,
puis téméraires on se lance dans l’aventure…
Néotienne !
De jour en jour, d’année en année
et après avoir à sa suite parcouru les sentes
et traversé les monts,
Enfin nous voilà arrivés fourbus mais heureux,
à Saint-Akrostikhos,
terme du troisième des quatre périples audacieux.
 

Gisèle

Quête d’infini aux quatre vents s’envole,
Un appel hors du temps jamais ne s’étiole,
A chacun il s’adresse, même dans sa tour,
Tutoyant l’allégresse miroir de l’amour.
Retiens encore ses murmures en fulgurance
Essaimés dans les jardins d’un feu qui danse,

Tu cueilleras les oiseaux de miel du soleil,
Oubliant l’arc des pluies de solitude,
Un souffle cordial te tirera du sommeil,
Rallumant en toi la flamme de quiétude,
Si tu laisses sa lueur te porter conseil.

~Demie Tour

Gisèle_Hors_Concours_Tour_2_nombre_d_hors

~ 3/4 de Tour

Gisèle_Hors_Concours_Tour_3_Lumière

~ Rêvolution

Gisèle_Hors_Concours_Tour_4

Osmose en esprit , eau et feu réunis
Nimbent l’espace de mille et une traces.
Danse la flamme au gré de perles de vie
Enivrante valse qui jamais ne lasse .
 

Gibulène

~ Sur le Quart

Petite Emma est descendue
De sa tour, chaudement vêtue. ..
Hors du château elle s’ aventure
Communiant avec la nature
Ramasse dans son panier
D’osier finement tressé
Mousse touffue et feuilles d’hors
Qui sont véritables trésors !
Rencontre sur son chemin
Quatre écureuils et trois lapins,
Deux renardeaux et une chouette…
Emma tour à tour les caresse
Avec douceur et maladresse
Puis les quitte et part en quête
De baies tendres pour son goûter
Au château, une fois rentrée. ..
….
Les rayons du soleil se posent
Sur ses joues de nacre rose;
La journée va bientôt finir,
Emma vient de s’ endormir!

~ Demie Tour

les-4-saisons

~ 3/4 de Tour

Hors_Concours_Tour_III_Gibulène

~ Rêvolution

Oublier son passé
Naître à une autre vie
Désirer avancer
Et sortir de la nuit……

Marie Jo 64

~ Sur le Quart

Quel esprit m’a portée HORS de moi ?
Un TOUR de belle magie, QUATRE à
Quatre, pour toujours, a changé ma voie.
Ma QUÊTE du bonheur en toi sera !

~ Demie Tour

Marie_jo64_Hors_concours_Tour_2

~ 3/4 de Tour

Marie_jo_hors_concours_Tour_3

Rêvolution

Ondes diaphanes sur l’eau,
Naïades, nymphes légères,
Déesses des sources claires,
Écho chante allargando.

Colette

~ Quart de Tour
 
Donner sens à ma vie,
En QUÊTE d’meubler ma TOUR,
Du dedans au dehors ;
HORS tout, QUATRE en laisse trois.
 
~ Demie Tour
hors-concours-iitour-2
 
~ 3/4 de Tour
hors-concours-iitour-3
 
~ Rêvolution
 
Oriente mes pas,
Nourrie de ta PAROLE,
De racines profondes,
En toi pour la VIE …
 

Ghislaine

Dans le couloir, hors du temps,
sa quête devra durer quatre jours..
Il devra, du sablier, faire talent !
Pour que roi, il devienne à son tour !

Ariaga

L’alchimiste

Dans la tour invisible,
prisonnier de lui-même,
hors l’athanor attendant l’or,
l’alchimiste en sa quête folle,
se meurt depuis quatre lunes,
dans les vapeurs de ses couleurs.

Elleirame 

~ Sur le Quart

En quête des hors de moi-même
je fais le tour des quatre éléments.

~ Demie Tour

~ 3/4 de Tour

Elleirame_Tour_3_Hors_Concours

~Rêvolution

Onde perdit l’aiR et la Ronde ne fut plus tournée
N dans sa chute à l’hors, laissa l’Ode chanter
D jeté, l’Un en quatre tours fut rêv’ailé
E fut gardé pour conjurer l’esprit mauvais 

Rémi

Rêver sept genèses dadaïstes
irradier gaiement gnose élégiaque
dorer amour cependant épectase
hormis limpide alchimie aurifiée .

Néa~

~ Quart de Tour

Ouvre l ‘Oeil
Nous sommes sur le seuil
Draine ago Home
Entrée en somme ( équation)

et cette photo hummm entre le ouvre ma ta porte
ou l’inverse avec le saubriquet et le pierrot Lunaire

Histoire de se mettre en quatre
Autour d’une enquête
Acquis le tour entête
Flamme en retour d’âtre

De quoi imaginer avec Or d’oeuvre le Dessert et l’ Entrée
sans oublier le Nez pour Discerner et Entendre et Ouie Dire, la Dague et l’ Epée

et Neuf ou le Nouveau Né … Onde Nourrit Différent Esprit
De quoi entrer en matière, pour le reste il faut tisser.. pas hors normes
Odal s’y trouve autant que le Soleil et le Cheval … ou tiré à 4 épingles.

Suite royale

Quatre Rois sont partis Hors leur Tour pour Conquête.

~Demie Tour

Néa_Hors_concours_Tourr_2

~ 3/4 de Tour

Néa_Hors_Concours_Tour_3

~ Rêvolution

Outre le temps et l’âge
Neuf en est l’atout
Découvre le vrai visage
Explore le monde en tout.

L’Ermite

~ Quart de Tour

 » La fratrie était composée de QUATRE membres…
vivants dans le cercle familial avec ,au centre ,la TOUR sombre..
Tour où trônait le maître régnant inflexiblement
Avec le temps , ils parvinrent à fuir HORS de ce cercle
Chacun partant de son côté en QUÊTE du bonheur
Bonheur que chacun crut trouver selon son cœur ……

~ Demie Tour

Hors_Concours_l_ermite_Tour_2_

~ 3/4 de Tour

Ermite_Hors_Concours_Tour_3

~

~ Rêvolution

Où arriveras tu
Navire de papier ?
De ce ru perdu
En méditerranée??

www

~ Quart de Tour

Ils partirent à quatre fiers troubadours
un peu fous en quête d’une reconnaissance
hors et sur leur terre de naissance
ils en firent vivement le tour
et restèrent à jamais les Fab Four.

~ Demie Tour

4countdown

~ 3/4 de Tour

suncat

~ Rêvolution

Or il apparut que de noblesse de robe,
il se mit à en porter dans le monde.
Né homme, capitaine de dragons,
fait femme, Lia de Beaumont,
Destiné à un fabuleux destin,
on le connut sous le nom de d’Éon.
Et il s’avère aujourd’hui que le Chevalier
est l’anagramme du mot « onde ».

Ava

~ Sur le Quart

« Dans la nuit blafarde,
quatre silhouettes se précipitent dans la tour,
en quête de la lumière céleste
qui les mènera hors les murs,
pour échapper au monstre
qui leur court après et veut les dévorer « .

~ Demie Tour

quatre

~ 3/4 de Tour

Ava_Hors_Concours_Tour_3

~ Rêvolution

Ondoyantes en sont les eaux,
Nacrés sont ses reflets,
Dense est sa profondeur,
Ensorcelant est ce lieu magique
où vient de se perdre votre esprit.
 

Julie

~ Sur le Quart

Elle était là seule face au bleu
de la lune chantant l’amour
sa bouche framboise échappant
des notes comme une oraison
prière au ciel, yeux en pluie,
et soubresauts du haut de sa tour
elle attendait hors du temps
qu’on la délivre de cette prison !
 
~ Demie Tour
Hors_Concours_Julie_Tour_2

~ 3/4 de Tour

bougie neo

~ Rêvolution

Ondulations de toi sur le miroir d’O
Nuances vibratoires en rondes vers l’N
Délicats soulèvements de gouttes ioDées
En de légers remous ton corps je vEux

Mu

~Sur le Quart

Ce fut mon Tour
de me mettre en Quatre pour autrui
faire la Quête,
Hors tout le reste.

~Demie Tour

Miss_Univers_Hors_Concours_Tour_2

~ 3/4 de Tour

MU_Hors_Concours_Tour3_lumiere

~ Rêvolution

MU_Onde_Tour_4

Orbites géosynchrones autour de la planète ,
Nuages de satellites au~dessus de nos têtes ,
Data Base Centers pour ceux toujours en Quête ,
Enregistrent et décodent l’Onde que rien n’arrête .

Mooonalila

~Sur le Quart

Gémeaux
ascendant Gémeaux
je n’avais pas fait le tour
de mes quatre moi
pas encore
j’étais hors de tout
en quête
de moi.

~Demie Tour

photo44mooona_Hors_Concours_Tour_2

~3/4 de Tour

bougiemooona_Hors_Concours_Tour_3

~Rêvolution

Oniromancienne
Nue
Danse
Extatique

~
C~T
 
~ Sur le Quart
 
L’union du carré 4 et la rondeur d’une sphère
Voici une quête ! comprendre la quadrature du cercle.
L’homme dresse des tours pour se souvenir de son origine céleste,
Évanescence spirituelle contre incarnation terrestre :
De Hors provient la dualité !
~
Demie Tour
C_T_Hors_concours_Tour_2
 
~ 3/4 de Tour
C_T_Tour_3_Hors_Concours
 
 
Rêvolution

Ouvrir son cœur c’est inonder de lumière ,
Naître de nouveau à la vie c’est illuminer ,
Dans son forT intérieur l’homme possède un secret ,
En l’âme-agit un alchimiste qui se crée .

Jobougon

~ Sur le Quart

En plein cœur de la ville,
la tour Eiffel enjambe de sa lumière
l’écheveau des rues assoupies en quête de repos.
Telle une vieille dame majestueuse, campée sur ses quatre piliers arqués,
elle rêve de rejoindre l’étoile du Berger.
 Hors de l’attraction terrestre,
qui sait si elle ne se sentirait pas plus légère.
Mais pour l’instant, il faut qu’elle apprenne à marcher.
Et puis plus tard, qu’elle apprenne à voler.
 
~ Demie Tour
Jo_Hors_concours_Tour_2
 
 
~ 3/4 de Tour
Jo_Hors_concours_Tour_3dame-en-robe-de-lumiere-
 
 
~Rêvolution

Obtenez l’ocre et la lumière,
Nimbée d’une ombre singulière,
De la grande dame majestueuse,
En l’imaginant lumineuse.

 

~Alchimie & marche, l’Arche du Paradis~

21 juin 2013 § 51 Commentaires

Grand_Paradis_2007
 
 
Le Temps de vivre au~delà , poursuit ailleurs son cours ,
A nouveau pour ma Tour , un monde s’ouvre pas à pas ,
Au Seuil par don de soie , l’Onde dore lueur des jours ,
Où marche le troubadour , les mots cheminent en croix.
~
Sous quatre lunes cette foi , en l’Arche du Paradis ,
Par les hauts réunit , nombre d’hérauts prennent voie ,
Dans ce pays de rois , l’âme rose des vents à vie ,
Demeure source d’Alchimie , tant l’élément fait lois.
~
En mue depuis des mois , je soigne l’hors de ma vue ,
Dame Muse cette inconnue , au gré des pauses flamboie ,
Loin des cités de la joie , son feu entre aperçus ,
Déclare sa flamme au mû , par cette quête d’autrefois.
~
« Ô Graal j’ai fait ce choix « , parcourant ciels & terres ,
Gardant pour la Lumière , une sainte alliance en droits ,
Aux nuits jetant mille froids , l’aurore offre l’univers ,
Dans le sillage d’hier , le Blanc des vers est Mât.
~
NéO~
~
Bien à vous Légendaires….
Arche_du_Paradis_444

 

~Hors Lumière, s’éveille le géant vert~

19 mai 2013 § 121 Commentaires

Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_04    ~  
Jamais ô grand jamais , les mille visages de l’onde ,
N’auront entre deux mondes , soufflé ce vent mauvais ,
Hors printemps sous ces traits , là~haut nuages abondent ,
Le ciel lâchant sa bonde , sur mes vertes vallées .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_11
    ~   
Rien ne sert en effets , d’aller contre son temps ,
Dès la tombée du jour , sur les flancs du Jura ,
Nos voix semblent s’accorder , pour à pas de géant ,
Faire au delà un petit tour , dans la cour d’arbres rois .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_22
    ~
Hors la vue vaut le détour , aux couleurs du changement ,
La Magie opérant , comme une issue de secours ,
A voir cet ouvrage lourd , se découper finement ,
Ma muse en l’élément , réveille son libre cours .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_44
    ~
Venant croiser chemin , au sortir du sentier ,
En belle rencontre d’orée , cet hêtre hors du commun ,
Forme un alliage serein , à la lumière des fées ,
De part et d’autre cerné , en regard du Divin .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_55
    ~
Dans la forêt ancienne , l’esprit se laisse hâler ,
Il fait bon respirer , en cette fin de semaine ,
Où la vie nous emmène , nous sommes tous nouveaux~nés ,
A la Source des années , seule compte en soi la veine .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_66
    ~
Au delà du phénomène , le climat va changer ,
Sans y être étranger , mon âme y voit en chaînes ,
Une laisse de longue haleine , dont chaque maillon brisé ,
Egale en ses reflets , aux bleus d’un ciel de traîne .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_69
    ~
Dame chance de notre coté , nous épargne pour la peine ,
La pluie étant gardienne , ces temps sur le sommet ,
Aux neiges à ses crochets , se trouve une clef ancienne ,
Dont la Nature souveraine , demeure l’Arche sacrée .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_77
    ~
L‘alliance de ses veilleurs , au cœur de faune & flore ,
Sait la boîte de Pandore , ouverte en maint facteurs ,
Hors il suffit d’ailleurs , d’une inconscience en sort ,
Pour déclencher à torts , un avenir sans lueurs .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_88
    ~
L‘espace donne au marcheur , une autre vision des choses ,
Ce Monde métamorphose , par l’envie sa grandeur ,
En lieu et place affleure , non l’alchimie d’une cause ,
Mais bien par overdoses , mille chimères de douces heures .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_99
    ~
Du flot de mes pensées , sans perdre la trame des sens ,
J’aime l’onde en résonances , avec ses hauts piliers ,
Ce géant réveillé , m’accorde en soi une danse ,
Son corps ma foi immense , me sert de marchepied .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_101
    ~
L‘effort faisant s’élever , ma mue un brin d »avance ,
Cède là son grain d’enfance , contre une teinte colorée ,
Aux vers souvent cités , l’adversité nuance ,
« Au sein de nos différences , réside l’éternité . »
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_133
    ~
Mon âme en Liberté , trouve à mesure son anse ,
Fuyant l’evanescence , pour ma tour distinguer ,
Ce jour allant tourner , la brume se fait plus dense ,
Couvrant l’itinérance , du simple passager .
Hors_lumière_les_terres du_géant_vert_144
    ~
L’Une en l’arbre perchée , veille à vie sur le temps ,
Parfois se dévoilant , dans la soie d’un reflet ,
Sur le seuil aux aguets , mon Œil n’est point mourant ,
Prenant part au Vivant , au monde de sa Cordée .
    ~
NéO~

~Juste 1 Seconde , Entre 2 Mondes~

29 mars 2013 § 150 Commentaires

Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_01
    ~
A fleur de l’éclaircie , au cœur du pâturage ,
L’étoile semble rendre au mage , une branche de sa magie ,
Hors la vie lui sourit , quand l’onde dans son sillage ,
Inonde de verts passages , un brin de mélancolie.
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_02
    ~
L‘Hiver dans ses tons gris , laisse les teintes du vivant ,
Filer vers le Printemps , rêvant de champs fleuris ,
Déjà l’hors blanc s’enfuit , le long des vallons francs ,
Le val dore son géant , aux flancs mille fois meurtris .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_03
    ~
J‘y viens nouer le Lien , ma main posée envers ,
Mon âme prête au transfert , s’évertue pour le Bien ,
Face aux siècles de l’Ancien , ma muse en jeune première ,
Ecoute ses mots charnières , chantant ce vieux refrain .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_04
    ~
« Ce Monde est sur le seuil , Ta chance au fil du jour ,
La nuit entre deux tours , voit la Ronde faire son deuil ,
Voilà le Temps des Feuilles , Ouvre l’œil troubadour ,
Ta lyre en libre cours , lit ses Lignes en recueils . »
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_05
    ~
Puiser en Hors cette Force , demande en parallèles ,
D’être Ancré au réel , à fleur du chêne à bosses ,
A même Au delà de l’écorce , d’entendre l’universelle ,
Son Chant soigne les séquelles . des êtres de sèves & d’Os .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_06
    ~
Au pied de l’arbre des noces , juste après la passerelle ,
Ce val garde la part belle , inscrite dans l’âme des gosses ,
Sans tambours ni carrosses , l’Une œuvre pour l’essentiel ,
Unir en terre & ciel , nos racines à l’écorce .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_07
    ~
Seconde offre en Miroir , un autre regard au vent ,
Celui des éléments , n’ayant rien d’un Hasard ,
D’ailleurs reste un savoir , une fois l’esprit au banc ,
Révélant l’enchantement , enfouit dans notre mémoire .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_08
    ~
Son fruit demeure un phare , éclairant simplement ,
Les pas du cheminant , errant dans ses couloirs ,
Le virtuel pour un quart , devenant complément ,
Accompagne le vivant , mais jamais n’accapare .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_09
    ~
Promenant mon Avatar , en ce jour de Printemps ,
L’équinoxe marque mes ans , d’un éveil sur le Tard ,
Ce lieu chargé d’histoires , m’invite au recueillement ,
Mon Qi se ressourçant , d’énergies vibratoires .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_10
    ~
Sous la voûte mes amarres , perçoivent cet océan ,
Dont l’Univers si grand , sert les vestiges d’un art ,
Créant au chevet du noir , une toile de cheveux blancs ,
Où l’Âge est grisonnant , l’étincelle cerne les Moires .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_11
    ~
Ma mue s’achève lentement , pour une année Lumière ,
Les signes sont légendaires , au dehors de l’écran ,
Couvrant naturellement , mes heures passées Hier ,
Dans le sillage de tiers , dont j’aime le raisonnement .
Juste_une_Seconde_Entre_deux_Mondes_12
    ~
Je reviens tout doucement , comme citoyen de l’Onde ,
Faire le Lien entre Mondes , au gré des affluents ,
Ma vision va de l’avant , Hors dame nature nous sonde ,
Là où le cœur abonde , Uni vers est l’aimant .
     ~
    NéO~

~Rose & Vaillant, le Cinquième Elément~

21 décembre 2012 § 185 Commentaires

Le_Cinquème_Elément_11
 
Le Temps se Joue des Tours , Comme la Nuit des Amants ,
Depuis l’île Hurle aux Vents :  » Osez en Libre Cours  » ,
Vivez Enfin le Jour , Cessez d’Être Deux Enfants ,
Assez Versé de Sang , l’Anneau a Soif d’Amour .
    ~
Le_Cinquème_Elément_22
 
Vaillant sécha ses Larmes , sur le Tombeau de Rose ,
Quand Importe la Cause , l’Hiver décor le Drame ,
L’Automne y perd son Charme , Ses Cheveux Blancs Reposent ,
Après Métamorphoses , A Fleur d’un Matin Calme .
    ~
Le_Cinquème_Elément_33
 
Pour en Dénouer la Trame , le Deuil est Salutaire ,
Dans le Sillage d’Hier , sur les Pas de la Dame ,
L’Homme irait Chercher l’Âme , au Cercle de l’Enfer ,
Trouvant en Âge de Faire , La Clef Valant Sésame .
    ~
Le_Cinquème_Elément_44
Se Battre pour la Lumière , Demande à l’Hors Alliance ,
Au Delà d’une Quête de Sens , l’Esprit doit Savoir Faire ,
Le Vide Auprès de Mère , Faire Terre tout ses Silences ,
Nul n’a de Seconde Chance , sans Espoirs Éphémères .
    ~
Le_Cinquème_Elément_55
 
La Mort depuis Longtemps , Rôdait d’Ombres sur ces Terres ,
Je ne puis t’aimer Entière , sans me connaître Vraiment ,
Qui est Tu mon Enfant ? Pourquoi Donc ses Mystères ?
A Poursuivre des Chimères , Tu Perds l’Hors de Ton Temps .
    ~
Le_Cinquème_Elément_66
 
Pour Entrevoir l’Envers , l’œil se doit d’être Perçant ,
Sans Faire Don de son Sang , Nul ne Revient de l’Enfer ,
Hors Rose était aux Fers , sa Cellule un Néant ,
En Absence d’Éléments , Le Vœu Reste Arbitraire .
    ~
Le_Cinquème_Elément_77
 
Sur le Seuil de sa Pierre , Le Philosophe Errant ,
Sans Rentrer dans le Rang , Mène sa Quête Aurifère ,
L’Espace Demeure Ouvert , Mais Pour Combien de Temps ?
La Porte du Questionnement , s’Ouvre en Epoque Charnière .
    ~
Le_Cinquème_Elément_88
 
Que Veux Tu Légendaire ? La Mère ou bien l’Enfant ?
Quand l’Âme Souffre le Tourment , l’Esprit à Vif est Nerf ,
Dès l’Hors Comme à la Guerre , Les Clairs en un Mouvement ,
Abrègent Naturellement , Par l’Envoi du Tonnerre .
    ~
Le_Cinquème_Elément_99
 
« Ton Nom est Lucifer , Prince des Ambivalents ,
Le Mien étant Vaillant , Au Chœur de l’Univers ,
Souviens Toi de Vesper , l’Astre au Soleil Couchant ,
Prends Mon Âme sur le Champ , En Mars mon Sang Libère « 
    ~
Le_Cinquème_Elément_100
 
Le Vil n’est point Lumière , l’Ancienne l’a Fait Mordant ,
Sa Lame sans Enchantement , Traverse Lentement ma Chère ,
Les Maux se Font Plus Clairs , Sa Mue Suit le Serpent ,
D’Abord l’Environnement , Ensuite l’Essence de l’Air .
    ~
Le_Cinquème_Elément_111
 
L‘Île m’éloigne du Désert , Mon Choix les Jours Suivants ,
Par Foi & Librement , Voit s’approcher l’Hiver ,
Deux Fleurs à la Lumière , Au Pied de la Tour d’Argent ,
S’épanouissent Vaillamment , Conscientes de l’Éphémère .
    ~
Le_Cinquème_Elément_122
Au Delà Songe le Roi Cerf , Dans les Bois du Levant ,
Son Enfant d’Hors Maintenant , Rêve Auprès de sa Rivière ,
Court Une Voie Solitaire , En Quête d’un Vert Printemps ,
Sa Langue Naît Étrangère , Aux Yeux des Malvoyants .
    ~
     NéO~

~Mue d’Automne,l’Une vue Hors Norme~

4 novembre 2012 § 184 Commentaires

                           ~
                    Hors Saison d’Hier .
                    Au Cœur Même de l’Arche ,
                    Le vent Joue avec les Feuilles.
                         
                           ~
                    Cette Lumière du Jour .
                    Le Vivant en Marche ,
                    Trois Sentinelles ouvrent l’Oeil.
                           
                           ~
                    L‘Astre est au Zénith .
                    Bois Flottés , Pont d’Hors ,
                    l’Echo d’une Âme sur le Seuil.
                          
                           ~
                    Souffle de Saison ,
                    Mouvements de l’Onde,
                    le Courant emporte son Deuil .
                          
                           ~
                    L‘Eté sent la Mort .
                    Tapis Rouge de Rigueur ,
                    La Forêt pleure son Cercueil .
                          
                           ~
                    La Fraîcheur du Temps .
                    A Gorges Déployées ,
                    L’eau se Faufile sans Ecueils .
                          
                           ~
                    Belles Lueurs d’Automne.
                    Pied au Paradis ,
                    Sœur , Grand Merci pour l’Accueil.
                         
                           ~
                    Hors , Entre deux Mondes .
                    Champignons à Foison ,
                    Juste un Palier vers Là Haut .
                         
                           ~
                    Nuages d’Horizon ,
                    Sillage d’Alchimie .
                    Reflets sans Paroles vous Tous.
                       
                           ~
                    L‘Oreille des Géants ,
                    L’Eveil n’attend Pas .
                    Sa Nature , Notre Libre Cours .
                        
                           ~
                    Et la Lumière Fut ,
                    Vision Ephémère .
                    Diamant Vert , Fleur du Silence.
                       
                           ~
                    Seconde Chance en Terres ,
                    Naître au Son du Cor.
                   « Entends Battre le Coeur de l’Une. »
                       
                           ~
                    Pas un Bruit aux Tours ,
                    Etrange ce Sentiment .
                    Qui d’Autre en Flore , Est~ce Toi ?
                       
                           ~                
                    Octobre est Bien Las ,
                    En Mesure Toujours .
                    L’Une d’Hors nous Tend ses Bras.
                           ~
                    Dernier Quart Diurne ,
                    Le Poisson Ronde .
                    Retour en Source Mère.
                           ~
                    Sa Présence à l’Hors ,
                    Moindre Signe de Vie .
                    Comme un Faisceau d’Evidence .
                           ~
                    Crépuscule du Monde .
                    Ci~gît le Dragon ,
                    L’Esprit Songe à l’Âge d’Hors .
                           ~
                    Île était une Foi ,
                    Demeure de Saisons .
                    « Bon Vent à Vous Légendaires. »
                         ~
                        NéO~
                           

~Au Pied du Pigne , sa Ligne est d’Hors ~

22 juillet 2012 § 142 Commentaires

Hors du Paradis Blanc , les Pierres de l'Une Affleurent ,
Entrelaçant leurs Coeurs , de Marches elles Même Forgeant ,
Un Anneau pour le Temps , Où Viendront aux Lueurs , 
A Nouveau des Chercheurs , d'Un Cinquième d'Eléments .
~
 
Au Pied des Contreforts , en Attente du Glacier ,
Devant sa Majesté , où bien est ce Là Milord ?
Suivant la Voie du Nord , Désireux de s'Elever, 
Aux Fers bien Ouvragés , nous Restons las Dehors .
~

           Au Vu de la Pyramide , chaque Pierre est Importante ,
           Sa Construction Savante , Provient d’une Base Solide ,
             Pour Durer Hors du Vide , voir Remonter la Pente ,
          Cette Fois comme en Quarante , Ailleurs va l’Apatride .

~

            Parcourant la Dorsale ,  Tombés Hors du Panneau ,
              Reposent encore là Haut , un Monde « d’Original »,
           Autant d’Indices du Graal , A Prendre le Sac au Dos ,
        La Marque à Fleur de Peau , d’Anciens Dormeurs du Val.

~

      Sur ce Sentier de Flore , c’est une autre Paire de Manches ,
A marquer d’une pierre blanche , la voie nous guide sans torts ,
Ni Dieu ni maître à bord , seulement quelques vieilles branches 
       Dont l’Arbre de Vie se Penche , Bienheureux de son Sort .

~

             A la Surface de l’Une , la Glace Brise Nos Silences ,
     Craquante à l’Evidence , Pour les Beaux Yeux de Neptune ,
              Au Delà de la Rancune , Nos Piolets en Béances ,
  Assurent notre Seconde Chance , en Cas de Mauvaise Fortune .

~

                Dans ce Coucher du Jour , le Ciel offre un Miroir ,
             A la Danse des Mémoires , Chacun évoque son Tour ,
                 Se Remémore en Cours , Comme il est Illusoire ,
               De Refléter l’Histoire , sans une Issue de Secours .
~

                   A la Venue des Rayons , la Vision s’Eternise ,
            Sans Vouloir Lâcher Prise , l’Ecoute en Attentions ,
           Suspend sa Perception , Pour Voir la Terre Promise ,
         Au Loin de la Matière Grise , l’Esprit Trouve l’Horizon .

~

                      Encordés à la Lune , Par un Fil Invisible ,
            L’Âme Dénote l’Indicible , liant l’Onde & le Diurne ,
        Belle est la Cause Commune , Dans ce Chant du Possible ,
        Notre Dame y est Sensible , Malgré Toutes nos Lacunes .

~

              En Traversant le Voile , Aux Vestiges de l’Aurore ,
       Tous les Silences ont d’Hors , Quatre Poussières d’Etoiles ,
       Bleus & Blancs se Dévoilent , s’Harmonisent en nos Fors ,
                   Pour Donner à l’Effort , un Théatre Royal .

~

              Au Large du Grand Cervin , dans cet Espace Vierge ,
           Sous un Manteau de Neige , Tout le Royaume est Ceint ,
             D’Une Couronne où l’Alpin , Par Nature fait le Siège ,
           Sans l’Ombre d’un Privilège , Ni la Lumière d’un Saint .

~

                   Posé sur son Ecrin , le Sommet a de l’Allure ,
             Au Bleu Divin d’Azur , La Noblesse du Blanc Teint ,
         Rien Troublant ce Refrain , si ce n’est un Bol d’Air Pur ,
           Le Mythe a la Dent Dur , l’Ivresse se Joue de l’Airain .

~

         De Cette Jeunesse sans Fin , Sont les Enfants d’Arthur ,
             Leurs Quêtes Préfigure , un Renouveau des Liens ,
                Chacun y met du Sien , au Fur Tisse à Mesure ,
 Prend Conscience d’une Nature , Trouvant Sagesse en Chemins .

~

                 L’Union des Sentiments , sous la Voûte Divine ,
         Offre l’Hors d’une Entreligne , sur le Pas Sage du Temps ,
              Bien des Communs Moments , Passés dès l’Origine ,
            En Accords pour Être Digne , Dans le Sillage du Vent .

~

                 De ce Voeu Vif Argent , Noué par la Lumière ,
           L’Une au Coeur du Sanctuaire , A Dressé ses Géants ,
         Silhouettes de Bienveillants , Ombres Portées en Tiers ,
               A la Robe Ephémère , de Cristaux Scintillants .

~

           Seul l’Oeil du Blanc Dragon , Guignant les Alentours ,
              Eveille au Pied de l’Atour , Aux Signes à Profusion ,
             Clignant sans Confusion , Après un Sommeil Lourd ,
                Il Faudrait Être Sourd , Pour en Perdre la Vision .

~

         Pour Gagner des Millions , en Termes d’Années Lumière ,
              Où la Magie Opère , seules Comptent les Emotions ,
            Au Choeur des Vibrations , Résonne une Note Claire ,
            Nous Sommes Riches de Faire , au Si la Part du Lion .

~

               Sans Doutes ni Confusions , en Voyage Aurifère ,
                L’Eau déverse en Désert , la Vie dans son Sillon ,
       Les Pluies sont d’Hors Saisons , Chaque Nuage Salutaire ,
              Oeuvrant en un Mystère , sur les Hauteurs de Sion .

~

           LAvis à Notre l’Echelle ,vaut Bien d’Antiques Leçons ,
               Franchir le Mur du Son , nous Ouvre à l’essentiel ,
         En Parler sous le Soleil , Pour ne Plus Tourner en Rond ,
                   Histoires d’Evolutions , Résolutions Par Ciel .

~

               Entre Roches & l’Ether , la Montagne est Sublime ,
              A l’Ecole de ses Cimes , Hors Ligne est la Frontière ,
         Tout Autant de Matières , Forcent le Respect des Rimes ,
           Quand se Reflète l’Abîme , Au Fond d’un Dernier Vers .

~

               La Descente Solitaire , Vient Célébrer ce Tour ,
     Bien Mieux qu’un Long Discours , Aux Paroles Solidaires ,
     L’ Art est comme la Manière , Une Preuve en Soi d’Amour ,
             L’Artiste en suit le Cours , dans l’Atelier de Mère .

~

                    Là Bas Songe la Forêt , Enracinée en Serres ,
                Portant son Rêve Envers , d’une Eternelle Livrée ,
                 Juste le Temps d’un Eté , l’Âme a Croisé le Faire ,
                   Foulé l’Autre Univers , de nos Glaciers Ainés .

~

      Il n’est Jamais Trop Tard , Pour Voir sous la Grande Ourse ,
           L’Eclair dans un Regard , en Partages de Ressources ,
                  Cesser en Faim la Course , de Futiles Avatars ,
       Quand l’Onde Porte l’Espoir , L’Esprit Coule de la Source.
                                                           ~
                                                        NéO~

~Un Jour au Seuil, l’Oeil aux Deux Tours~

4 juin 2012 § 226 Commentaires

     
                                               ~ 
         La Dame du Lac en Corps , Dormait au Coeur de l’Onde ,
        Quand au Bord de son Monde , Après un Temps d’Efforts ,
     Mes Pas Trouvèrent l’Abord , Couvert d’une Flore Profonde ,
             L’Echo Loin à la Ronde , Résonnait de Tant d’Hors .
       
                                               ~
             Sans une Voix de Stentor , l’Une effleurait l’Esprit ,
           « Regarde bien Sept Vies , Souviens Toi en Ton For « 
              Déjà~Vus sont d’Accords , En Regards de Magie ,
       La Règle de Troie nous dit , l’Apparence compte en Sort .
                                               ~
        Là Haut veillaient Deux Tours , Pivots d’un Autre Temps ,
  Entre~Axe de Grands Changements , comme la Nuit a son Jour ,
               Dans le Silence Autour , la Vie est Là Pourtant ,
             Merveille en Eléments , Précieuse en Libre Cours .
                                                          ~
       Sur le Seuil Même des Marches , Retour au Premier Plan ,
          L’Eté au Quatre Vents , viendra pour l’Hôte en Arche ,
             Suivre les Patriarches , en cette Fin de Printemps .
       Une Saison faite d’Hors Blanc , d’Ornements & Panaches .
                                                         ~
                 Ici la Pierre Murmure , la Roche est Souveraine ,
           Aux Légendes Anciennes , se Mêlent des Airs d’Arthur ,
           L’Empreinte a la Facture , d’Une Lame dans son Arène ,
             N’est ce pas Tranchant la Veine , le Fil d’Excalibur ?
                                               ~
          Face au Gris de l’Azur , Pour ces Statues Gardiennes ,
       Les Couleurs sont en Chaînes , des Maillons de la Nature ,
           Chacune donne en Sculptures , sa Nuance Pérenne ,
            Le Savoir mis en Scène , Forge une Soif de Culture .
                                               ~
              A Fleur des Contreforts , le Vivant Ouvre les Yeux ,
       Nul Besoin de Sept Cieux , pour voir Deux Chamois d’Hors ,
             Clin d’Oeil en Métaphore , Nos Âges sont Délicieux ,
              Sans un Caprice des Dieux , Vivons Avant la Mort .
                                               ~
                Au Col je dis « Chapeau » , la Vue vaut le Détour ,
               Il Faudrait être Sourd , Perdre le Fil de ses Mots ,
            Pour ne Point Voir en Flots , les Forces Tour à Tour ,
               Agissant par Amour , Pour Sculpter ce Tableau .
                                               ~
               Les Toiles de Mère sur Terre , Sont un Si Reflété ,
               Des Oeuvres Inachevées , Donnant le La d’Hier ,
            Toutes ces Belles Ephémères , Songent à l’Eternité ,
           Sans voir le Temps Passé , Hors de Portée d’un Tiers .
                                               ~
              Dans ses Vestiges d’Hiver , la Belle est Couronnée ,
          Sa Bonne Etoile est Née , l’Hors d’une Année Lumière ,
               Sans être Miss Univers , Elle en Demeure l’Aînée ,
              Conservant son Trophée , en un Divin Sanctuaire .
                                                         ~
          Sur ses Pentes Aurifères , chaque Rencontre est Salué ,
                  Accueillant l’Etranger , en Cet Eden si Vert ,
          Quatre ont l’Oeil Grand Ouvert , semblant s’interroger ,
   Pourquoi suivre le Sentier , Quand l’Hors Piste mène à Mère ?
                                               ~
                Le Coeur à la Croisée , Voudrait Croiser le faire ,
             Décréter de Manière , Quand le Corps laisse Hâler ,
          Sans Tomber dans le Verset , Se relevant des Ornières ,
               L’Esprit voit sans Oeillères , par Où il faut Passer .
                                               ~
          La Tension est sans Failles , les Notes de l’Une Légère ,
      L’Âme Oeuvre en Atmosphère , Dans les Moindres Détails ,
               A ne Livrer Batailles , qu’en Strict Nécessaire ,
        Pour ces Instants Hors Pairs , Jamais Bonheur Défaille .
                                               ~
                     A la Mémoire Vivante , Posant ces Ailes Ici ,
            Ma Plume en Hors Dédie , ses Lignes Non~Savantes ,
              Par Foi la Femme Enchante , sans Divine Comédie ,
           Les Flammes du Paradis , Encerclent l’Enfer de Dante .
                                                           ~
                                                        NéO~
                                               ~

~Rose & Vaillant , Ô Amants du Vivant~

4 mai 2012 § 450 Commentaires

                                 Rose Acte IV
 
En Trois Actes Antérieur , se Joue Mémoire de Rose ,
Vaillant défend sa Cause , Avec l’élan du Cœur ,
Sa Seconde Chance se Meurt , d’un Lent Poison Morose ,
Colère à petites Doses , Rongea l’Hors Intérieur.
                                                       ~  
Toutes les Femmes sont nées Fleurs , Au Regard de Vaillant ,
Un Esprit Bienveillant , Leurs a donner Couleurs ,
Depuis le Monde est Leurres , Hors Combien Restent au Chant ?
Par Foi Naturellement , En connaissances d’Ailleurs.
                                                       ~
                                                       ~          
Rose a dans la Douleur , Vécu nombres de Tourments ,
Sans Lumières Sentiments , ni un Gramme de Douceur ,
Ses Chênes étaient Noirceurs , Nul Amour l’entourant ,
Point de Jour pour l’Enfant , Juste de Sombres Lueurs.
                                                       ~
                                                       ~            
Au Loin l’Astre Brillait , Par l’Absence de ses Feux ,
Phare Matin Silencieux , Clairs Prémices de l’Été ,
Pas une Note déchirait , le Voile d’Hors en ces Lieux ,
Vaillant Plongea ses Yeux , Vers sa Morte Bien Aimée.
                                                       ~
                                                       ~            
Brin de Flore à Pleurer , son Vœu lui était Chaire ,
Rose parlait d’une Lumière , Au Delà de l’Orée ,
Voulant Voir ces Reflets , Après bien d’âpres Guerres ,
l’Homme Irait en Enfer , Chercher l’Âme Esseulé .
                                                       ~
                                                       ~        
Sa Conscience toute Entière , Prenait Acte des Méfaits ,
A Vouloir aux Arrêts , son Épée mettre aux Fers ,
Sang & Larmes Coulèrent , sans même tirer un Trait ,
Sur Une Histoire si Vrai , entre Deux Solitaires.
                                                       ~
                                                       ~        
Aux Regrets nés d’hiers , sa Peine Forgea l’Anneau ,
Graver au Cœur des Maux , par des Forces Pérenne ,
Dans l’Écorce Souterraine , Sa Reine suivait son Flot ,
Vaillant Trouva les Mots , Inscrits à Fleur du Chêne.
                                                       ~
                                                       ~   
L‘Une & l’Hôte au long s’aime , d’un Amour Hors du Temps ,
L’Arbre est notre Témoin , Si son Souffle s’égrène ,
Portez vers la Gardienne , Quatre Graines d’Éléments ,
« Ô Amants du Vivant , Gardez la Flamme Mienne. »
                                                       ~
                                                       ~       
Comment Livrer dès l’Hors , Bataille contre les Dieux ?
Quand le Corps se fait Vieux , Le Cœur bat bien plus Fort .
La Vie demande Efforts , La Mort nous donne au Mieux ,
Ses Ténèbres pour Jeux , sans le Moindre Réconfort.
                                                       ~
                                                       ~        
L’Ancienne vivait au Seuil , Son Œil Torve en Bandeau ,
Mit mon Charme en Lambeaux , Nul n’abuse de son Deuil ,
A Ciseau Pierre & Feuille , Elle gagna son Fardeau ,
Portant bas sur son Dos , nos Vieilles Ruses en Recueils.
                                                       ~
                                                        ~             
Etranger sur ses Terres , écrivant mon Destin ,
Toutes les Lignes de ma Main , Voulaient en Neuf bien Faire .
Dénouer la Trame Mortuaire , Verte Opale en Jardin ,
C’est connaître pour toute Faim , Rien d’envies éphémères.
                                                        ~
                                                        ~        
La Faux n’est jamais Loin , elle nous Souffle sur l’épaule ,
Distribue les Beaux Rôles , par des Mots Assassins .
En Mémoire du Parfum , d’une Fleur Née d’Eole ,
Le Guerrier s’auréole , de Combattre comme Saint.
                                                        ~
                                                        ~       
Dans cette pièce Millénaire , chaque Acte prend la Parole ,
S’opposent par Paraboles , l’Avis d’autres Univers ,
Combien sont Nécessaires ? pour donner par Symboles ,
L’Onde d’Amour si frivole , quand le Chœur n’est sincère.
                                                        ~
                                                       ~       
Près du Vieil Arbre Blanc , Reposent Fleurs & Guerriers ,
Quand le Chêne est Cerné , Rose Discerne l’Hors du Temps ,
Dame Nature Noue Amants , Par le Fil des Années ,
L’ Anneau Entrelacé , Autour d’Âmes du Vivant .
                                                     
                   NéO~
                                                   
 

( Acte I ~ Acte II ~ Acte III )

Où suis-je ?

Entrées taguées Arthur Pendragon sur DRENAGORAM.