~Chercheurs d’Hors~

L’Hors

Si certains portent l’Or , comme l’Atour de leurs Doigts ,
Certains Jours Il se Voit , Tel une Clef en Décors ,
L’étranger parle de l’Hors , Comme d’un Trésor en Soi ,
Tout Autour de sa Voie , Son Rayon Vers est Flore .
    ~
    ~
D‘une Soie si Profonde , qu’Elle relie plus d’un Monde ,
Son Étoffe est Fait Mère , à l’Ouvrage des Ans ,
Par le Fil d’une Foi , Lisse l’Hors Hors de l’Onde ,
Dénouant la Lumière , aux Liserés du Vivant .
    ~
Attaché aux Reflets , mais Tissé par Dehors ,
L’Hors a l’Âme d’un Soufflet , il se Forge par le Cœur ,
Laisse un goût d’achevé , aux Chevets de nos Corps ,
D’une Vie Magnifié , Nos Journées sont d’Accords .
    ~
Y Côtoyant l’Âme Sœur , l’Hors des Rêves du Quatre ,
Au Creuset de son Âtre, pour la Flamme Elle est Fleur ,
Même si l’espoir Semeur , Sème le Souffle sous Sorts ,
De ses Graines en son For , Naissent des Chênes en Couleurs .
    ~
    ~
L‘Hors souligne un Visage , Surlignant par l’Attrait ,
Mille Souvenirs du Passé , Donnant Note à la Page ,
L’émotion au Passage , par la Veine irisée ,
Va d’Esprit Voyager , Porte au Loin son Sillage .
Entre Feuilles et Frissons , l’Hors est d’Âme de Saisons .
     ~
    ~
Dans la Nuit l’Hors est Toile , Sur la Voûte un Berger ,
Son Regard se détache , Suit les Vents Silencieux .
Il nous porte Puis Dévoile , Rend la Route Éclairée ,
Au Chœur des Éléments , S’ouvre le Chant des Aïeux .
    ~
L‘Hors se Noue à l’Ancien , Ceint le Lien d’Amitiés ,
A l’égard il s’attache , à connaitre d’autres Lieux .
    ~
    ~
Pour les Yeux de la Dame ,Le Veilleur prend son Tour ,
L’Hors Transcende l’Amour , quand la Roche à son Charme ,
Sans Verser une Larme , le Guetteur au Long Cours ,
Prend sa Ronde en Bravoure , pour une Longue Veillée d’Armes .
    ~
Sans Détours l’Hors Avance , ses Aiguilles sonnent le Glas ,
Ceux d’un Cycle d’Autrefois , Par les Temps donnent Sens ,
Dans la Danse des Mondes , d’Univers l’Hors est Bras ,
Tel l’Enfant dans le Bois , envers l’Une en Présence ,
La Gardienne dans son Anse , Sait la Magie Profonde .
    ~
    ~
Sans un Vœu de Lumière , A jamais il est Mort ,
A claire Voie parlons d’Hors , Pour l’Éclat de nos Pairs .
    ~
Bienvenue à Vous en Terres d’Aurore « 
Outre Passeurs à la Frontière ,
C’est sur l’Éveil d’un Brin d’Ailleurs ,
L’Esprit Ouvert aux Voix de Flore ,
Qu’Enfant de Mère Découvrent à Fleur ,
Un Hôte Point de Vue sur Naturel ,
Pour Être d’Alliance à la Lisière ,
L’œil doit voir l’Une dans son Accord ,
Ô Cœur des Liens Vois l’Essentiel ,
De Vers  Reflets naissent en Lumières :
Dans l’Anneau Mère des Chercheurs d’Hors.
     
                        NéO~

§ 64 réponses à ~Chercheurs d’Hors~

  • Drenagoram dit :

    A vous Tous Passagers , qui chercher l’Hors d’une Onde,
    Aux détours des Regards , par Egards pour une Mère.
    Dans le Coeur des Reflets , se Trouve l’Âme d’un Monde,
    Ici vit notre Histoire , lors des Cycles de la Terre.
    NéO~

    • chantalstella dit :

      Ca me laisse sans voix ! Que c’est beau !
      Merci pour ces jolies choses écrites ici ,
      et aussi pour ta sympathie à mon égard.
      Bonne fin d’année 2010 ,à toi ,et…
      Je t’envoie sincèrement mes voeux ami virtuel ,
      pour 2011 ,que ta vie soit douce !

      • Drenagoram dit :

        Bonsoir Stella ,
        Bienvenue à Toi ,
        Sur les Terres de l’Onde .
        Les Chercheurs d’Hors , aux Fil du Temps
        Trouve au Dehors , la Beauté de ce Monde.
        Cet Espace et en Vers , il est Dédié à Mère.
        Aux Liens que Tissent , les Songes du Vent.
        Quand il Effleure par la Lumière.
        L’Ecorce des Bois , le Grain des Pierres.
        Belle Année Chantal ,
        Tout mes Voeux T’accompagnent
        Et mes Souhaits Vont Aux Tiens.
        A bientôt , pour des Mots,
        Des Reflets par Chemins.
        En Forêt , ma Compagne.
        M’y emmène voir les Siens.
        NéO^

  • marie-ne dit :

    A Toi Néo, à notre mère, à l’âme humaine, à la conscience!Tu es un être à part, et dans cet « à part », il n’y a rien de péjoratif. Je suis consciente d’être dans la liste de contacts d’un être, qui oeuvre pour la vie, les racines, et la Terre.Merci de m’avoir choisi comme lien. du fond du coeur soit bien, Vraiment heureure de me balader par ici, ok, je vais pas tout boire d’un coup, je dois garder l’envie, oui, c’est vrai. Mais je suis goulue quand j’Aime quelque chose, lol…mais à contrario, je fais durer longtemps pour éviter que la fin d’un partage extra, arrive,. J’ai un peu de mal à suivre un chemin sur ton blog, je sais pas trop où se trouve les premiers billets-poèmes-messages…et comment prendre dans l’ordre. Tu abordes tant de points qui me tiennent à coeur, tu les abordes d’une telle façon, ..pffft, ben voilà la différence quand les mots manquent lol… je te dis pffft.. et dans ce pffft, c’est comme le « ça » et le « à part », ça fait du bien, on se sent bien, merci, on se comprend, se croit compris en tout cas…merci pour la noble cause qu’est la tienne.

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Marie,
      En Mère Lumière.
      A Toi , Merci.
      J’avoue au Fond, à part entière
      Approcher l’Onde parfum de Vie,
      Et non le Monde d’une Vie en Fin,
      j’aime bien te Lire , entre les Vers.
      Te Retrouver , un peu , par Tout.
      Courir une Onde à ta manière.
      Et chercher l’Hors au Long , qui Noue.
      Quand à mette l’Ordre , dans mon Espace
      J’y veille parfois , de quelques Lignes
      J’y vois en Fait , L’Âme d’ une Forêt.
      Il faut se Perdre , pour s’y Trouver.
      Toucher l’Ecorce aux Doux Mélanges.
      L’Essence infime de l’Être Etrange.
      A bientôt , aux long des Vers.
      Bienvenue à Toi, Passe~Frontières.;)
      NéO~

      • marie-ne dit :

        Bonjour Néo, comme tu dis si bien, « il faut se perdre pour s’y trouver… » j’aurai du me taire, garde ce chemin qui te lie à Elle, saches que ceux qui l’Aime, sauront s’y perdre pour s’y trouver. clin d’oeil.
        Si tu le souhaite, voici une petite créa que j’avais faite, peut-être qu’elle te « parleras ».
        Merci Néo, j’essaie de ne pas trop boire, je me retiens. Bien à Toi.
        marie

      • Drenagoram dit :

        Bonsoir Marie,
        Je préfère ta Voie,
        Que savoir te Taire.
        Je viendrais voir ton Arbre ,
        Je n’en fais pas Mystère .
        Dans le Bois ,
        Il est Vie.

  • myrina dit :

    Le monde de la nature est d’une beauté sans pareil …….
    Celui qui sait voir, écouter et entendre ce que lui dit la nature alors heureux soit il…
    La terre bouge, la terre change, elle reprend ses droits petit à petit même si l’homme ne veut pas le voir…..Elle retourne à son origine avec toute la liberté dont elle a besoin…….
    Bonne journée Néo
    je reviendrai comme d’habitude

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Myrina,
      Comment vas tu , au Loin là bas.
      Ici la Terre change de Manteau,
      Entre le Doux et le Grand Blanc,
      Les Arbres aux Vents , changent de Peaux
      Dame Nature se met à l’Hors , elle étends Chaque Doigts
      Posant là ses Reflets , et ici des Visages
      Par son Âge , elle Transmet ,
      Toute une Onde d’Hier,
      A tout ceux , aux Aguets .
      Qui voient l’Hors du Monde.
      Belle Nuit , à bientôt.
      NéO~

  • antinea dit :

    ô Néo, haut Néo ! je trouve ici l’écho…des mots, un retour en chemin de Folie des grandeurs.. Il est l’Or, Seignor..tes photos sont superbes et cela me rappelle que je n’ai pas encore ressorti du coffre celles que j’avais promis….en regardant l’aiguille.. je n’ai pas pris le temps mais je n’ai point oublié. Ici c’est un trésor des pensées pour servir et combler… Bien à toi cher Ami.. Je te souhaite une excellente soirée.

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir à Toi , d’Antinéa
      « Il est l’Hors Monseignor »
      N’est t’il pas , délicat?
      Cette Réplique, d’un Mentor,
      Vaut pesant, de belle Joie.
      Tes Reflets n’attendent pas.
      Dans ton Coffre à Trésors,
      Si la Clef est en Sol.
      Prends Bonne Note du Décor.
      Et reviens sans Bémols.
      Belle Soirée Mélusine.
      Entre Vers et Comptines.
      NéO~

  • Aurore dit :

    Passeur d’Aurore
    Au rythme de la Mère
    En mots sonnent-or
    De pensées sans chimère
    Un Frère d’ici
    Se connecte partout
    L’ailleurs sans souci
    Pass’heures en Tout

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Aurore,
      Au delà des Mots,
      Rythment dans l’Hors,
      Silences et Peines,
      Des Soeurs de Peaux,
      Des Frères de Veines.
      Le Reliant d’une Vie,
      A Chercher au Dehors,
      Entres Songes et Esprits.
      Un Echo à nos Corps.
      Et un Coeur dans le Bois.
      Pour une Onde, tout la Haut.
      Une Mère , ici Bas.
      NéO~
      Tout au Long Soeur d’Aurore,
      Pour une Terre jusqu’à l’Hors;)

  • Fr@ne & @l dit :

    Bon il est l’hors d’aller faire quelques courses tant que ça ne glisse pas … Bisous

  • fanfan la reveuse dit :

    Bonjour Néo !
    Le partage de ce matin me donne à comprendre qu’il y a un souci car je découvre ici, maintenant, votre dernier billet, je n’ai point eu vent de sa parution, gggrrrrr !!
    Je vais donc mettre un terme à cela en m’abonnant à votre blog 😉
    Vous lire est plaisir,grand merci à vous !

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Fanfan ,
      Bienvenue à Toi , et ton Coeur d’Hors.
      Comme tu le Vois ,
      j’écris sous Vents , d’encre est ma Plume.
      A même le Bois ,
      Les Pages se teintent , résonne l’éclat ,
      Son d’Autrefois ,
      Un Viel Echo , Sarment de Lune.
      Merci à Toi , de te relier,
      Je ne sais Pas ,
      Comment Fonctionne ce Partage.
      Je t’enverrais donc des Liens.
      Et la Visite , de mes Passages.
      Belle Soirée ,Fanfan.
      Et Attends moi , bien avant l’Hors.
      NéO~

  • N’est il pas l’heure de sortir de l’illusoire lumière de l’or pour rejoindre celle de l »hors »?
    Hors du temps,des contraintes matérielles…….Tentons d’atteindre cette différence qui (peut-être) aidera les « autres » à sortir de l’indifférence?

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Solitaire,
      Bienvenu à Toi , le Chercheur d’Hors
      Dans la Forêt , en Bord de Mère.
      Sous Vents Contraires , s’en Vont les Sens
      D’une Longue Approche , Là haut , Dehors ,
      Les Uns Recherchent , les Autres Pensent.
      A trouver l’Or , Connâitre l’Essence
      Autant d’Histoires , Empreintes de Vies.
      Qui se mélangent et s’annihilient.
      Formant un lourd Couvercle Amer
      Une Chape de Plomb , qu’il faut Défaire,
      Dans ses Regards , je veille aux Bois
      Pour voir tout l’Hors , d’une Onde d’Alors.
      Couvrir les Chênes , de l’Autrefois
      Par la Lumière d’une Belle Aurore.
      Ecouter l’Hôte , Aimer sa Voie.
      A bientôt Fralurcy,
      Le Long des Rives , Abords du Monde.
      NéO~

  • Fr@ne & @l dit :

    J’ai du mal à rester dans l’hors, je sors de la couette et … fée po cho … un café, un choco ?

    • Drenagoram dit :

      Un Choco , ça te Dit ?
      Une Ovo , par Ici.
      Pour la Couette , un peu Tard.
      Le Soleil est la Haut.
      Et mes Mots , en Retard.
      La Fée Po Cho , et d’jà Partit
      Faire ses Emplettes , dans l’Hors Pays.
      Pour le Café , c’est une Idée
      Je vais m’en Faire , mais pas Livrée.
      Dans Ta Journée , ma Gente Fr@ane.
      Recherche l’Hors , et Songe à Dame.
      A bientôt Amie des Mots.
      NéO~

  • Fr@ne & @l dit :

    Oui choco se dit, comme ovo, comme cado, etc … je penserai à Dame lorsque la femme qui coiffe me fera belle pour la fête de l’Hors, mais fée très froid de Hors … Tsé, la faiseuse de toupet … et quand TOUPET, garez vous ! Hors d’Angers !

    • Drenagoram dit :

      Eh bien , que vois-je ,celà Décoiffe !
      Du Toupet , point n’en manque la Dame.
      Jouer les Mots , en Tout Temps , elle sait Faire,
      Par les Fées , Elle se Montre ,
      Aiguillant l’Hors d’Hiver ,
      Dans sa Trame , elle met Tisse , et mélange à vau l’au
      Toutes les Eaux des Rivières ,
      Halant Barges et Bateaux ,
      A l’encontre du Temps,
      Pour tout l’Hors d’une Onde,
      Tant de Monde , elle Rencontre.
      J’ai Toujours aimé les Mots.
      Les Mots passant , au Fil de l’Haut.
      NéO~

  • pascalouchantal dit :

    Merci d’être venu poser tes mots d’HOrs sur mon espace.
    L’âme, au cœur du cristal, comme la musique des sphère, éclaire la voie…
    Bel après midi 🙂

    • pascalouchantal dit :

      Mots d’Hors*

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Chantal ,
      Bienvenue à Toi auprès de l’Onde ,
      A la Lisière , en Bord de Mère
      Quand l’éclat de ce Monde est au Pâle.
      Les Reflets de Nature , portent une Terre de l’Hors ,
      Elle est là , à Portée , entre Veines et Lumière ,
      Sur les Grains des Rochers , à fleur même du Bois.
      La Mémoire de nos Âmes , le Sillage de nos Corps.
      Toutes Essences du Vivant , parlait d’Elle Autrefois ,
      Une Dame au Dehors , vieille Mère de Nature ,
      Ses Esprits cherchent Sous Vents à poser nos Regards ,
      Sur les Belles Lueurs et l’Etrange de nes Vies,
      De Croiser chaque Jour , ses Reflets à l’égard ,
      Sans Chercher dans l’Atours , cette Voie qui murmure ,
      Que le Monde est à l’Onde , et l’Esprit est à l’Hors.
      NéO~

      Belle Journée Pascalou ,
      Peut être en Balade , croiseras tu ces Reflets ,
      Sur les Souches en Forêt , ou l’Etrange d’une Pierre.

  • 2011 Fr@l dit :

    Je pense qu’il y a un com à ne pas valider il est parti non terminé ! je reprends :
    Bonjour,
    pas encore mis le nez de Hors,
    Mais j’entends déjà les gouttes qui frappent,
    Il faut que je sorte de ma tenue de nuit …
    Mais n’en ai guère envie …
    Bises et ouistiti

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Frane ,
      A ces Gouttes , je te Suis ,
      Séchant l’encre qui fuit.
      Car la Pluie , au Dehors ,
      Fait des Siennes à l’ennui ,
      Et des Nuits , Hors des Miennes.
      Quand en Songes sous la Voûte ,
      A ces Toiles j’écris ,
      Sa Tenue étant Sel ,
      Car de Mère elle Provient ,
      Par ses Larmes Amères ,
      Sur les Doutes d’un Chemin ,
      Qui nous portent au Matin ,
      En dehors de nos Rêves.
      Belle Journée tout à l’Hors ,
      Bises à Toi , Fleur de Séve 😉
      NéO~

  • astralune dit :

    Bonsoir Néo !
    Dans le sillage de la lumière …

    Transportée par l’univers,
    Je franchi ton périmètre,
    Sous Lune évanescente,
    Et Verseau désigné.

    Que la nuit et ses vers,
    En songe, te fasse apparaître,
    L’auréole fascinante,
    Du bel archange désiré.

    A Ciel & Terre conjugués !
    Médium raffiné !

    Merci Néo !
    *DoMica*

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Astralune ,
      Au long d’une Vie ,
      A mère est l’Hors ,
      Toi qui Songes vers l’Une ,
      Tu regardes en Lumières ,
      Ces Contrèes où jadis ,
      S’écoulaient les Rivières ,
      Dans des Bois Aurifères ,
      Et des Plaines en Eden.
      L’Hors est Magie ,
      Magie d’Accords ,
      Entre Âmes et Corps.
      Quand la Source du Temps ,
      trouve l’Onde en son Chant,
      Et l’Echo par Mémoire ,
      Elle Relie toutes les Veines ,
      Vers les Songes de l’Histoire ,
      S’effacent à l’Hors les Peines ,
      Quand effleure le Touchant.
      Cette Poussière du Monde.
      Un souvenir d’Enfant ,
      Aux Regards de nos Pairs ,
      Tout les Liens du Vivant ,
      Dans l’Accord d’une Mère.
      NéO~

      Les Chercheurs d’Hors regardent en Soi ,
      Ceux qui les Lie , au Coeur des Bois.

  • domica01 dit :

    Bonsoir Néo,
    j’ai gouté tes mots : « tous les liens du vivant, dans l’accord d’une mère »
    Qu’ils sont doux à mes oreilles.
    Serais-tu aussi en Terre et Neptunien ?
    Merci pour ce poème !
    *DoMica*
    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
    Quelquefois j’ai le sentiment d’être dispersé dans tout le paysage
    et au-dedans des choses,
    vivant, moi,
    dans chaque arbre,
    dans les vagues déferlantes,
    dans les nuages
    et dans les animaux
    qui vont et viennent,
    dans la procession des saisons.
    Carl Gustav JUNG
    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

  • Drenagoram dit :

    Bonsoir Domica ,
    Je suis de Toutes Etoiles ,
    Et d’une Verte Planète ,
    Pour de l’Hors dans les Yeux ,
    Mon signe d’Haut est bien de Terre ,
    Et tout mes Mots viennent pour Mère ,
    Si au Long cours ils se Dévoilent ,
    C’est dans le Vent d’un Souffle d’Air ,
    Ou dans les Flammes d’une Langue de Feu ,
    Je n’ai d’Accords , quand Harmonie ,
    Et en Amour une Règle de Deux .
    Au Monde d’un Jour , l’Onde d’une Nuit ,
    Autour d’un Coeur , une Pluie de Voeux ,
    Et bien des Songes pour toute une Vie.
    Vois là , de quoi me Cerner ,
    J’aime le Vivant dans son Entier ,
    Comme le Chêne , je suis Veinée.
    Belle Soirée Domica ,
    Une Bonne Etoile est Mère en Soi.
    NéO~

  • Rosy'n dit :

    Superbe poème, magnifiques images…
    Je ne sais pas trop écrire en vers…
    Mais chez toi, c’est la prose qui se perd…
    A te voir tout le temps faire danser les mots
    Je me dis que je dois me cacher au plus tôt…
    Bises et bonne fin de journée

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Rosy’n ,
      Au Fil des Lignes va l’Aurifère ,
      Ce Vieil Esprit parle d’Accords ,
      Qui devraient Être Chemin de Terre ,
      Croiser les Maux qui le Destine ,
      Aux Long du Temps à se Complaire ,
      Alors qu’Au Vent s’en vont les Cimes.
      Les Chercheurs d’Hors aiment les Reflets ,
      Et à Penser qu’une Mère est Digne ,
      Que Toutes les Voix n’ont rien D’Amères ,
      Quand elles Comparent leurs Origines .
      Aux Vies qui Passent les Mots se Perdent ,
      Restent les Idées et la Poussière ,
      La Poussière Mord comme les Remords ,
      Alors je Laisse Hâler ma Plume ,
      Parler d’un Monde aux Traits Sublimes ,
      A l’Encre verte de l’Amertume .
      Bien des Mots pour ton Ras le Bol ,
      Et Belle Soirée le long des Rimes ,
      L’Impertinence , moi j’en raffole 😉
      NéO~

  • Une jolie musique émane de tes mots
    Emportée par le juste beau …
    Merci.

    • Drenagoram dit :

      C’est là tout l’Hors que j’affectionne ,
      Danse Ses Nuances , Traits des Reflets ,
      A Temps d’égards , di l’emozione
      Juste un Eclat , aux Grains du Bois ,
      Une Forme Etrange qui mène aux Songes ,
      Dans l’Ombre dense d’un Fil de Soie ,
      Découvrir l’Or d’une Dame d’Effets ,
      D’Une Mère Nature Empreinte de Joie ,
      Qui séme aux Vents des éphémères ,
      Ce sont souvent de beaux Visages ,
      Qu’un Oeil surprend dans ses rêveries ,
      A prendre Formes qu’on envisage ,
      Sous les attraits d’une belle Lumière ,
      Lorsque l’on aime tout l’âme d’une Vie.
      NéO~

  • Aurore dit :

    Bonsoir DrenagOr’âme
    L’Hors de l’onde est immense

    Feux dés-arment
    Esprits en turbulences

    Consciences se livrent
    En corps se délivrent

    Implications d’imbrications
    Submersion de situations

    L’Hors absorbera le chaos
    Qui dans l’Infini sera sans écho

    Que nos souffles
    Jamais ne s’essouflent

    La Mère-veille
    En ce sens nous réveille

    Tâches en son coeur
    De notre attache en tout coeur

    A toi.

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Or’Hors

      En Bien des Corps repose l’Onde ,
      Elle Sait au Long veiller envers.
      Au Fil des Liens que Tisse Monde.
      En La Belle Source , sur Lumière.
      La Force lui vient de ses Racines ,
      Elle Puise Sèves, dans la Mémoire ,
      Un Hors Savoir , Vies d’Origines ,
      C’est son Echo qui vient en Songes ,
      Au Coeur des Rêves, Âme se Dessine.
      Portant les Traits d’un Viel Esprit ,
      Une Mère Nature qu’un Lien Prolonge ,
      Par des Murmures quand Ronde se Lie.
      NéO~

      A Toi.

  • marie-ne dit :

    Bonjour NéO, je suis venue cherché un peu d’hors, mais je viens de me rendre compte qu’il est au fond de moi! 😉
    belle fin de journée NéO, belle balade d’hors. 🙂

    • Drenagoram dit :

      Bonjour Marie-Ne ,
      Je n’Aurais pas dit Mieux ,
      C’est un Tissu de Soie ,
      Il Réside en Corps ,
      Dans le Regard envers l’Infime ,
      A la Recherche de nos Racines ,
      L’Hors se Trouve avec les Yeux ,
      Quand on Avance à Claire Voie ,
      Entre l’Aube et et l’Aurore.
      NéO~
      Bel Avril Marie 🙂

  • Tiggerlily dit :

    L’Hors s’insère au fil des tes lignes, la nature en recèle comme l’humain
    Cette essence même des choses devient alors lumière pour ceux qui le voient
    Un don de soi parfois et si l’on n’y prend pas garde la mort en découle
    Éclats de l’Hors au sein de cette terre ou plutôt d’un espace

    Mon coup de coeur :
    Dans la Nuit l’ Hors est Toile , sur la Voute un Berger ,
    Son Regard se détache , dans les Vents Silencieux .
    Il nous portent , par les Voiles , Rend sa Route, Eclairée ,
    Elle s’en va , Il se cache , vers le Champ des Aïeux.
    L’ Hors se Noue , il est lien d’ Amitiés.
    A l’égard il s’attache, à connaitre d’autres Lieux .

    V’là la fin du jour, que la nuit d’Hors t’apporte ces merveilles

    • Drenagoram dit :

      En ces Termes l’Hors Recèle ,
      Les Eclats d’une Précieuse ,
      Par Lumières atteint celle ,
      Qui recouvre le Monde ,
      Par des Fils ou des Songes ,
      D’Infimes Graines Silencieuses ,
      Parsemées à Tout Vents ,
      Ces Visages d’une Onde ,
      Portent en Soies belle Voies ,
      Les Chemins d’Autres Chants ,
      Voix Légères est Joyeuses ,
      Dans l’Esprit Dame Abonde ,
      Si Profonde en ces Verts ,
      Percevoir dans la Ronde ,
      Les Traits Hors du Vivant.
      NéO~

  • Tiggerlily dit :

    L’Hors ainsi vêtu par tes pensées, s’en dégage une beauté particulière
    Le monde dans cette trame toute tissée de tes vers révèle l’Essence
    Bien sur chacun peut en comprendre l’Hors qu’il veut
    Cependant, la richesse vient en relecture, quand le mot a été digéré
    L’Hors du poème divulgue son secret

    Une voix bien joyeuse te souhaite une belle nuit

    • Drenagoram dit :

      Tu Parles d’Hors Dame Lilly ,
      Comme une Essence à part Entière ,
      L’Atours d’une Dame est en Nuances ,
      Porteuse des Veines de l’Aurifère ,
      On Trouve ses Traces à Fleurs de Vies ,
      Bien des Visages Ceignent la Pierre ,
      Ou bien l’Ecorce des Géants ,
      Des formes au Coeurs d’étranges Nuages ,
      Un Chant de l’Onde au Gré des Vents ,
      Autant d’hommages à Sept Natures ,
      Racine du Monde est Liens Vivant ,
      Voir en son Hors , Lire en Murmures ,
      Ouvre en Soies , à sa Magie ,
      Comprende donne Sens à sa Lumière ,
      C’Est Uni vers que Vit l’Esprit.
      NéO~
      belle Nuit Lily.

  • nuage1962 dit :

    toujours avides des mots pour dessiner un monde .. parfois difficile a comprendre mais ce monde qui est le notre est le plus beau

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Nuages ,
      Bienvenue en Hors trouver Chercheur ,
      Je Vois dès lors que tu Fais Bien ,
      Voyage Avide d’un Monde à Coeur ,
      Un Bon Moyen d’être au Passage ,
      A même de Faire Nature en Liens ,
      A mon Regard la Dame est Temps ,
      Porteuse en Soies de Beaux Reflets ,
      Des Teintes En Ondes donnent aux Vivant ,
      Couleurs Passés et Grain à Fleur .
      Des Hauts Visages en regards d’Ans.
      NéO~
      Bon Vent 🙂

  • nuage1962 dit :

    Je part au vent .. car la chaleur est arrivé chez nous
    bisous cher néo

    • Drenagoram dit :

      Bon Jour Nuage ,
      Je Pars aussi sous Verts ,
      Belle Journée sur les Hauts ,
      Si tu Viens en Passage ,
      Laisse nous la Lumière ,
      Va Plus Loin poser Flots 🙂
      Becs .
      NéO~

  • bon lundi …..ton ami jean pierre 69009

  • mu64 dit :

    J’aime cette ruée vers l’hors.

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Mu 😉

      Bienvenue aux Sources d’un Cherche en Corps ,
      De son Vivant une Onde est Mue ,
      Change de Peaux , Reflète à l’Hors ,
      Autant de Monde , qu’il est de Vues.
      ~
      Dans les Ressources d’une Vaste Mère ,
      C’est sa Lumière Venant d’Aurores ,
      Qui donnent Essences à l’Ephémère ,
      Toute la Beautée d’Infimes Décors.
      ~
      Un Petit Grain s’en Vient d’Orées ,
      Au Yeux de l’Une , une Métaphore ,
      Venant au Coeur de Chaque Reflet ,
      Eveiller Sens quand Nuances Dorent.
      ~
      NéO~

      becs de l’Onde

  • Aurore dit :

    Dans cette journée du 11.11 , des milliers de gens auront médité et prié pour la Terre et ses enfants et la Paix dans le Monde .

    Puissent toutes ces vibrations en énergie d’Or servir l’Univers .

    Becs de l’Onde vers d’autres ondes .

  • annejutras dit :

    L’or en soi… j’adopte! Un bel hommage aux maintes possibilités qui s’offrent à nous.

    Bises en or! xx

    • Drenagoram dit :

      A nous en Soi de ne pas Être Hors Jeu, loin des Couleurs de l’Arc en Ciel ,
      Dans cette Nature Source d’Eveil , la Rêgle d’Hors c’est de Faire au Mieux.
      ~
      NéO~
      ~
      Becs sans Adieu

  • marie-ne dit :

    Beau Jour, Ami d’Hors. 🙂
    Un Peu d’Hors qui sommeillait, sur ma Toile, qui m’avait Bien « Parlé » Lorsque je l’avais Partagé. Sans Être Fan de l’Interprête, mais Fan de cette Magie que l’on Sens, quand l’Être Est Don, Bien Plus, A Voir, qu’Avoir.
    Voici quelques Lignes qui à Mes Sens Valent Un Trés-Hors, et Une Vie,V’idéaux qui s’Aime Bien et non à tord.
    Pour le Semeur que Tu Es, Tes Sens Hors Chants sauront Saisir dans ce Tour, Tout l’Hors des Coeurs en Ondes de Mère, Unis Vers Celle.
    Des Becs à l’Hors aux Semeurs d’Hors, et le Pleing d’Amour pour Une Ronde Chère à Mon Coeur.

    copié collé des quelques lignes :
    « je connais la plus belle des chansons
    elle relie l’univers à nos maisons
    elle chante chaque terre chaque pays
    dans ces mots que les temps leur ont appris
    elle cherche
    elle court
    elle vient
    elle va
    et repart chaque fois.. »
    ____________
    et puis la « magie » de Voir en Lignes

    ______

    Bonne Récolte à l’Un, à l’Une, au Tout.
    (.)
    J’Aime bien, dire ceci « On récolte ce qu’on s’Aime » « ça » « parle » au Si….
    Des becs Nature « ça » va de Soi. 😉

    • Drenagoram dit :

      Bonsoir Marie~Ne 😉

      Dans ta Recherche le Long du Fleuve ,
      Tout à l’Epreuve de ton Regard ,
      Ta Fortune n’est pas d’Idées Neuves ,
      Elle Coule au Fond de ta Mémoire 🙂
      ~
      C’est à la Source de nos Souvenirs ,
      Par Courants Clairs au vu d’une Ombre ,
      Quand la Parole veut bien Revenir .
      Qu’Un Brin de Lumière à l’Hors ne Sombre.
      ~
      Ton Lien est Plein de Sens en Soi ,
      Reliant Maisons à l’Univers ,
      L’Extra Terrestre en Savoir Faire ,
      Par son Tamis , t’ouvre ses Bras.
      ~
      Quatre Rivières Pleines de Pépites ,
      Sans Lignes de Fuites au Sein de Mère ,
      Onces de Vers , Couleurs de Truites ,
      L’Une en Abrite , dans l’Arche d’Ether.
      ~
      NéO~
      ~
      Grand Merci pour cette v’Idéaux ,
      Sois Bien en Mots à Fleur de Vie 😉
      ~
      Becs sur Terre

  • bonjour, j’ecris ici ! il y a des parasites champigons sur certains arbres, je sais que tu sais, mais sais tu comment les oter ? ou alors connait tu une personne qui pourrait m’orienter ?
    bises à toi je pense que tu comprendra

  • Drenagoram dit :

    Sur leur corde, les «highliners» arpentent le ciel


    Caroline Christinaz
    (Nicolas Sedlatchek)

    Obsédés par les airs, ils tendent leurs lignes hautes entre deux falaises. Les «highliners» forment une petite tribu en Suisse romande. Trois d’entre eux racontent à notre journaliste Caroline Christinaz leur passion pour les abysses

    Humble comme la cigogne. Le Sédunois Nicolas Sedlatchek est ainsi. Il arpente le ciel. L’autre jour, par exemple. Assise au bord du vide, je le regarde. Ce qui frappe d’abord, ce sont ses bras qui balancent comme des ailes au ralenti. Mais aussi ses pieds nus qui enchaînent les petits pas sur une sangle de trois centimètres de large. Sous lui, 30 mètres de vide. Mais ça ne compte pas. Nicolas Sedlatchek regarde devant lui, c’est sa manière d’exorciser la peur. Sa passion, c’est la highline, la «ligne haute», celle qui, dans une danse rythmée par une respiration profonde, suspend le temps.

    Funambule? Pas tout à fait. A la ville, Nicolas Sedlatchek est architecte. Il trace quotidiennement des lignes. Au grand air, il en trace d’autres, éphémères celles-là, d’autant plus désirable. C’est ce qu’on pourrait appeler un pied de nez à la gravité, ou plutôt, dans le cas présent, une ode aux mathématiques qui indiquent le chemin le plus court entre deux points par une ligne droite.

    Ceux qui partagent sa passion sont les highliners. La Suisse romande en compte une quinzaine, ce qui est peu. A Sion, ils sont trois et ont établi leurs quartiers au pied du château de Tourbillon: ils ont vissé des ancrages de part et d’autre des crêtes d’une ancienne carrière.

    Nicolas Sedlatchek, Benoît Spicher et Stéphane Bachmann sont, comme la plupart des highliners, des grimpeurs et alpinistes confirmés. Ils ont commencé en évoluant sur une «slackline» tendue entre deux arbres à quelques centimètres du sol. «Je n’étais pas forcément passionné par la slackline. On en faisait quand on ne grimpait pas. Assez vite, j’ai essayé d’autres disciplines: «waterline» ou «longline». J’ai alors posé un pied sur une highline et tout de suite j’ai été obsédé», raconte Benoît. «J’aime cette sensation d’être concentré au bord du vide. Quand je faisais de l’alpinisme, j’adorais marcher sur le fil des arêtes.»

    Stéphane et Benoît ont tous deux une famille: «Comme on avait moins le temps, et moins envie de prendre des risques, la ­highline s’est présentée comme une évidence.» Humour? Non. Au premier coup d’œil, l’exercice peut paraître suicidaire, certes. Mais il suffit de suivre l’installation de la ligne pour se rendre compte du contraire. «Il nous arrive de consacrer six heures au montage pour ne marcher que pendant trois minutes sur la slack», s’amuse Nicolas. Leurs sacs volumineux bourrés de matériel, les trois amis gravissent la colline sédunoise.

    L’apprentissage de l’installation, ils l’ont fait en suivant les instructions d’un site spécialisé français. «Séance après séance on perfectionne notre montage», remarque Stéphane. «Il faut tout faire dans l’ordre, sinon il y a un grand danger.» Méthodique, chacun tient son rôle. Pieds nus dans les herbes battues par le vent de la fin de la journée, Nicolas court de part et d’autre de la carrière, Benoît installe les élingues de chantier et Stéphane actionne le crick. «Souvent, on change le matériel. Dès qu’il montre un signe de fatigue, on le remplace», expliquent-ils. Peu à peu la ligne se tend: 54 mètres de long à plus de 30 mètres de haut.

    «Toutes les pièces de l’installation sont doublées», explique Stéphane. «Avant de monter sur la ligne, je vérifie tout le montage trois fois. Je contrôle à nouveau tout à deux reprises une fois assis sur la slack et parfois, en me levant, je veux encore vérifier. Je colle même un scotch après le double nœud de huit avec lequel je suis attaché pour l’assurer!»

    En règle générale, les highliner sont assurés par un «leash», comme on désigne cette corde, fixé à un double anneau métallique soudé disposé autour de la slackline et de son «backup». Car il faut l’avouer: se dresser sur une sangle au-dessus du vide est une activité contre nature. Benoît se souvient: «La première fois, c’était au pont du Diable au Sanetsch. J’étais mort de peur. Mon instinct de survie me criait de revenir sur la terre ferme.»

    Sous l’influence d’autres sports, la discipline se développe. Rapidement les base-jumpers s’en sont emparés comme prolongation du temps passé dans les airs. Sans «leash» de sécurité, ils évoluent, pas après pas, sur une slack tendue à plusieurs centaines de mètres de haut, un parachute dans le dos. Avec l’exercice, certains renoncent même au parachute et optent pour le dénuement total: le freesolo. S’ils tombent, ils contrôlent leur chute en s’enroulant autour de la slack. Pour les trois Sédunois, le freesolo est surtout un idéal esthétique: «C’est superbe. On parvient ainsi à un niveau qui nécessite une maîtrise parfaite de soi. Mais nous n’y pensons pas, pour l’instant.»

    Loin d’être des têtes brûlées, les athlètes qui le pratiquent jouissent d’un niveau qui leur permet de flirter avec leurs limites en toute connaissance de cause. Stéphane Bachmann: «Il faut toujours avoir peur. Quand la peur disparaît, l’accident menace.»

    Le soleil couchant aspire les ombres sur Sion. La luminosité devient cotonneuse. Alors que les habitants du quartier en contrebas se logent à leurs fenêtres interloqués par le spectacle, Nicolas s’avance sur la sangle. Assis, le highliner s’équilibre, une jambe dans le vide, l’autre pliée près du cœur. Il se balance et se lève, genoux fléchis, les bras appuyés dans les airs. «La slack est plus lourde à cause du backup et plus molle de par sa longueur. C’est donc plus difficile qu’à terre», commentent ses compères en l’encourageant.

    Pour passer une highline, il faut traverser le double de la longueur en slackline proche du sol, dit-on dans le milieu. C’est ainsi, au sol, que les marcheurs du ciel s’entraînent. Les déclinaisons sont infinies et les lignes fleurissent partout: dans un parc, par-dessus le Rhône ou entre les piliers d’un pont. Après avoir évolué sur une «iceline», entre deux cascades de glace, à Pontresina dans les Grisons, les trois amis envisagent de marcher au-dessus d’une crevasse cet été. Nicolas: «La difficulté réside aussi dans la complexité de l’installation. En milieu urbain par exemple, on doit faire vite pour ne pas être attrapé. Comme c’est un sport jeune, tout est encore à faire et on peut y aller au culot.»

    La beauté d’une ligne dépend du paysage. Mais comptent aussi sa hauteur, sa longueur et surtout l’émotion qu’elle procure à celui qui la parcourt. Sans cesse, ces sportifs recherchent des lieux spectaculaires où tendre une ­highline. Dans leur esprit, il s’agit d’une conquête esthétique du vide: le temps de quelques pas, ils s’emparent d’un bout de ciel qu’ils sont peut-être les premiers à traverser.

    Source

  • Chateau d'YS dit :

    Juste un p’tit bonjour NéO – je passe et reviens plus tard… je vois que tu es revenu ! Les « highliners » – me fascinent – bys d’une châtelaine gelée…

    • Drenagoram dit :

      Juste une Seconde Dame d’Ys , en ce jour de Printemps ,
      Pour vous saluer au Vent , au delà des précipices ,
      Face à la Vie Trop lisse , Ceux Là Hors vont de l’Avant ,
      Se Jouant des Eléments , Rêvant aux bénéfices 😉
      ~
      Là Haut l’Onde est sans vices , pour les chercheurs d’élans ,
      La Pierre dore vif argent , le vivant comme Jadis ,
      Suit sa ligne non factice , pour ressentir vraiment ,
      Autour l’Environnement , à jamais son complice 🙂
      ~
      NéO~
      ~
      Becs entre 2 mondes

  • La recherche de l’Or est en soi une Voix,
    Son murmure retentit jusqu’au Pays des Rois,
    Là où dansent les elfes autour des Géants,
    Que les ramures occultent à la vue des manants…

    En ces nobles lieux bénis des dieux et déesses,
    Je viens porter mon Âme à la Beauté des mots,
    Qu’un Dragon-Roi nous offre avec toute sa tendresse,
    Tel l’amour d’une Mère, pour son fils au berceau …

    Manouchka…

    Tendresse

    P.S. Ce texte que tu as écrit ici ..est le témoin de ta première visite au Coeur de L’Artiste …Merci de faire partie virtuellement de ma vie Néo …xxx

  • Ariaga dit :

    Un coucou pour te dire que j’ai posté un texte, qui par un cheminement naturel m’a fait penser à toi. Amitiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :