~En for & au fond, écho d’hors dragons ~

1 janvier 2014 § 172 Commentaires

L’an neuf guidant ma plume , c’est veuf d’une âme de fond ,
qu’aux flammes de blanche saison , résonne la corne de brume ,
là haut les vents m’allume , « quant est-il d’Hors dragons ? »
force est d’entendre le son , l’écho lui s’y consume.
Dragons_d_hors_04
~
l’Esprit livre en lumière , sa toute primaire bataille , 
matière est elle de taille ? pour l’âge du savoir faire ,
au vu d’un porte sphère , chevauchant grises écailles ,
Léman scelle en la maille , son étincelle solaire.
Dragons_d_hors_22
~
Capitaine de ma Tour & Seigneur de son Âme ,
l’Hiver ma foi s’entame , ô chant du troubadour ,
sans l’or blanc pour velours , où sang lui verse une larme ,
à l’aune de veillées d’armes , d’ascensions au long cours.
Dragons_d_hors_44
~
Déjà s’allongent les jours , s’illumine l’Oriflamme ,
le ciel est tel ma dame , reflétant l’ombre d’amours ,
 l’eau bleue & lac d’atours , se mirent en moi deux trames ,
au souvenir de ses charmes , estocade ou bravoure ?
Dragons_d_hors_55
~
Le vague des alentours , est choix des quatre vents ,
je fais vœux à présent , de ne plus ramer sourd ,
certain d’être hors concours , au cœur des éléments ,
s’éloignent en soi misant , dévoilant brise à jour.
Dragons_d_hors_11
~
De cette balade au clair , entre pierres et belle rade ,
ces mots sont pour l’aubade , remerciements s’insèrent .
A vous nobles éphémères , le sieur va sans pommades ,
dédier là sa tirade , dans le sillage d’hier.
Dragons_d_hors_88
~
Dragons_d_hors_99
~
En cet instant charnière , juste à cheval sur l’An ,
l’Onde plie nos océans , relie l’Arbre univers ,
l’Œil aux aguets d’éthers , dévoile au firmament ,
comment son âme d’enfant , sert d’ancrage à la Mère.
Dragons_d_hors_111
~
Aux nuits d’étoile polaire , en ce soleil couchant ,
ma lyre prendra le temps , d’aller vous jouer un air ,
Légendaires des sept mers , cette lune aux cerfs~volants ,
avance d’un pas de géant , l’Heure mue par la Lumière.
~
NéO~

 

~Hors Concours II ~ Tour après Tour~

11 novembre 2013 § 600 Commentaires

Hors_Concours_II_04

1

Légendaires du Fab Four , au fil des 4 saisons ,

après mûres réflexions , voilà de source sûre ,

comment l’enluminure , va unir pour le bon ,

un hors concours au nom , ma Muse dorant ses murs.

~

2

Libre à vous sans ratures , d’y briller par la veine ,

bienvenue à toutes les cernes , chaque âge fait bonne figure ,

quant à parler d’allure , sachez pour votre gouverne ,

quarante quatre jours discernent , qui d’âme a belle nature.

~

3

En premier lieu « oyez » , voici la règle d’ors jeux ,

juste bien ouvrir les yeux : étrangères , familiers ,

penser outre rimer , à l’esprit chaleureux ,

en mire gardez ce feu , pour cet espace ça crée.

~

4

Peu importe le reflet , faites en sorte tours d’histoire ,

au vu d’un vert regard , vivre demeure partager ,

bonne chance ami(e)s cerclés , vous voilà sur le quart ,

quatre fois onze en mémoire , éclaire cette fin d’Année.

~

NéO~

~

Tour 1 ~ du 11 au 21 Novembre

….

« Alchimie »

Réaliser un texte au choix avec ces 4 mots Clefs

« Tour Quête Hors Quatre »

Ex: ( Poétique )

Hors il était une foi ,

Inspirant l’Âme en Quête ,

Quatre orne son cap en croix ,

L’Echo de ma Tour s’entête.

 

Tour 1&2 ~ du 11 nov au 2 Décembre

….

« Nombre d’Hors » 

( Photos~ Dessins~ Peinture~ Composition perso~ )

Trouver ou créer un reflet avec le chiffre 4 

4~ 44~ 444~ 4444~

Hors_Concours_II_44

Tour 1.2&3 du 11 nov au 13 décembre

….

«  Porteurs de Lumières »

Au passage à l’Hiver , le visage de votre flamme

colore en soi la Trame , dans le sillage d’hier.

ce brin d’hommage à Mère , jette une ombre sur le charme

hors sans rendre mes armes , à bord l’onde persévère.

Au Clair de l’Une , reflétez votre Lumière en ce lieu

Hors_Concours_II_88

Bougie , Lanterne , feux , briquet

~

 

Tour 1,2,3 & 4 du 11 nov au 24 décembre

….

« Esprit »

Réaliser un Acrostiche avec le mot ~ Onde

Ex: ( Poétique )

Ouvres toi vers ses âmes ,

Ne demeure point mort né ,

Doute mais garde la flamme ,

En regard du passé….

~

44 jours en soi , avant de tendre l’oreille,

au retour du Soleil , illuminant l’onde là ,

le 11 étant ma croix , mon salut vit d’éveil ,

je vais suivre son conseil : « ta Tour attend un Toi. »

 

Hors pour les 16 saisons prochaines ,

portant au loin ce vœu envers.

ma chaîne relie nos univers ,

j’en aime l’écho en cette arène ,

au fil du temps rongeant mes veines ,

mon âme y voit en soie l’entière ,

œuvrant où la magie opère ,

face au chaos semant ses graines.

~

~

A vous de transmuter 🙂 œuvrez d’arts sans manière

changez au fond ma pierre , après le plomb l’aurore ,

ci~dessus en vue de flore , un petit brin d’éphémères ,

pour entrer en matière , au cœur des chercheurs d’hors.

~

Quart de Tour

Marlaguette

Des quatres saisons écoulées
Toutes, je ne les ai pas aimées
Tour à tour, elles sont passées
Certaines, je les ais occultées
Hors la dernière savourée
Ma quête enfin soldée
Laissant place à une légèreté
Puisse-t-elle encore durer.

~ Demie Tour

Marla_Hors_concours_Tour_2

~ 3/4 de Tour

Marla_hors_concours_Tour_3

~ Rêvolution

Opération sourire au cœur
Neutralisant toutes mes peurs
Déclinaison toute en finesse
Essentiellement pleine de caresses .

Hé Lium

Un deux trois seuls furent jetés comme base muette
algèbre point zéro
géométrie du temps vide
de l’espace aveugle et sans l’ombre d’une quête
d’un moindre bruissement

la bouche béante ouverte comme un monstre
tire par ce cri sourd le cinq quiet
les saints de leur quiétude ou de leur torpeur,
ces anges perchés et tirés à quatre épingles
qui logent en haut de leur tour
de verre d’acier et de soleil
exactement hors de tout trépas.
Ils se dirent, rusés : »comment émouvoir ce trépied et qu’il marche ?  »
C’est pourquoi depuis, les ânes et les bœufs
ne sont pas tripodes…
mais boitent parfois à cause de l’ange maladroit ;-)

~ Demie Tour

Héluim_hors_concours_2_onze-onze

~ 3/4 de Tour

Hélium_hors_concours_tour_3

~ Rêvolution

On peut se demander pourquoi les cieux si violents
Ne semblent pas répondre à nos attentes inquiètes
Depuis ces temps de mémoire si troublants
Événements faits jungle chaos rocheux défaites
 

Oublie donc la voix singulière oublie la croix
Ne pense pas le signe sans sa lumière
Donnée sur la montagne osseuse amère
Encre qui noircit les ténèbres où meurt la voix

Onde qui ondule lente sur la place
Noire de blés foule d’épis
Debout dressés géants qui se plient
En dansant quand elle passe.

Om et gars
Nous et Elle
Donna Ma
Emma de Noel

LO

~Sur le Quart

« C’est ainsi qu’arriva mon TOUR. J’étais impatiente et j’avais certes attendu plus que la moyenne mais qu’il ne s’imagine pas pour autant que j’allais me plier en QUATRE. Il était exclu que je me donne en spectacle, HORS de question que je me contorsionne. Et tant pis s’il n’était pas content. Après tout je n’avais que 60 ans et il n’est jamais trop tard pour se mettre en QUÊTE de son premier amant. »

~ Demie Tour~

nombre-dhors_LO_Tour_2

~ 3/4 de Tour

~ Rêvolution

Oh ne sais-tu ma douce, ma belle, mon altière
Ne sais-tu que l’homme n’aura jamais fini
De jouer à jouir en salissant ton lit
Et qu’il oublie que les p’tites morts sont éphémères

~

Oh il oublie
Ne le sais-tu
De songer à lui
Et il ne sait pas que c’est lui qu’il tue.

Prunelles

Quatre compères en quête de tours se dirigeaient vers le lieu-dit « Hors Soie », main dans la main en chantonnant.
Le premier avait les oreilles baladeuses et s’égarait dans la voix du deuxième qui le poussait dans les pieds du troisième pour avoir de l’espace.
Le deuxième, manchot, s’empêtrait dans les plis de la cape du premier.
Le troisième un peu gêné ne voulait pas du premier attifé du second mais il était muet. Alors il grimaçait pour se faire comprendre et ne chantait que dans sa tête.
Le quatrième, emporté par l’élan, brinquebalait des jambes, transformées en grelots.
Nul doute qu’ils cherchaient tous l’étoile puisqu’ils étaient sur le chemin chacun la leur, tous ensemble.
Il advint ce qui devait advenir …
un caillou.
Le premier s’étala emportant le deuxième dans sa toge. Le troisième trébucha sa grimace en un hoquet tonitruant et le quatrième mélangea ses pinceaux.
Silence soudain, après la chute
et la nuit noire

Quand ils se réveillèrent tout était suspendu, surtout le temps. La colline en satin brillait des mille feux du soir qui s’endormait.
Et là, devant, vermeille ( vermeille parce que mieux adapté je crois dans ce monde inversé et puis le rouge en un départ ça me va ) : chacun sa Tour pour trouver son étoile.
Mais pas dans le bon ordre. Ils se mirent donc en Quête de pour qui était-elle.
Le chêne était habité par un merle qui certainement chantera à ta place pour attirer la belle.
Le peuplier s’élançait trop pour le dernier dont le sol n’était pas sûr. Mystère, mais il allait si haut et c’était beau avec toutes ces fourmis qui montaient…
Le saule pleurait tout doucement, dandinant du chapeau : parfait pour te bercer, prends le pour te calmer, grimpe par les branches, tu te feras fil argenté pour ne pas le blesser et … attention aux chenilles !
Le baobab ressemblait plus à une colonne déformée qu’à une tour avec sa tête démesurée échevelée. C’est du solide et confortable, ça ne peut pas tanguer. Prend donc, il est pour toi mon ami.
Je prends la cathédrale qui regarde au soleil.
Les voilà tous quatre embarqués pour le pays de l’Hors. Ils s’éloignaient les uns des autres et les regards tournés vers leurs particularités d’étoile. Pourtant chacun savait que l’hors saison rassemblera. Les centres se reconnaissaient déjà.
MAIS QU’EST-CE QUE C’EST ? Ils allaient tous au même endroit.

~ Demie Tour

Prunelles_Hors_concours_Tour_2

~ Demie Tour

Hors_Concours_Tour_3_Prunelles

~ Rêvolution

On ne peut deviner
Ni savoir … que …
Deviendras-tu
Et qui es-tu d’abord ? …
tu dois te transformer ,
te perdre en te quêtant dans l’onde obscure.
 
Maïa
 
Sur le Quart
 
Aux quatre vents
S’érigent tels d’immenses tours
De géants feuillus Vénérables chênes séculaires
Hors des sentiers battus
Dans les fragrances
Des sèves et des résines
Partir en quête d’absolu…
 
~Demie Tour
Maïa_Hors_Concours_Tour_2
 
~ 3/4 de Tour
Maïa_Hors_concours_tour_3
 
~ Rêvolution
 
Odeurs de mousses
Noire la terre
De chemin en chemin
Errances superbes
Origines matricielles
Nus , danser le monde
Désirs organiques
Etreintes et promesses fertiles
..
Ouvert l’horizon
Noire la terre
Déjà la graine se bat
Entre les pierres éparpillées

Harmony

~ Quart de Tour

La QUÊTE de l’amour n’est pas sentiment vain ,
Même si la TOUR est haute, ne renoncerai point ,
Et pour l’atteindre, je me couperai en QUATRE ,
Trouverai,HORS de moi, la force de me battre.

~ Demie Tour

Harmony_Hors_Concours_Les 4 cerfs_Tour_2

~

912641Andreetbougie1

~ Rêvolution

Ondées et frimas nous attendent en hiver
Nature dans le brouillard épais et infini
Dévoile petit à petit les formes de la terre
Ecoute le silence de ce monde endormi.

Bruno 

~  Quart de Tour

Le chemin sera long, nous a dit le poète.
Allons donc hors les murs, de nos tours en ivoire.
Livrés aux quatre vents, en route pour la gloire.
Que la fête commence, je veux dire, la quête.

~ Demie Tour

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

~ 3/4 de Tour

Bruno_horsconcours_Tour3

~ Rêvolution

Oui, oui, oui, trois fois oui, à la Vie, c’est ma Foi.
Ne jamais perdre Espoir, garder l’estime de Soi.
Demander la Lune, avancer comme un Roi.
Et clamer haut et fort, la puissance de sa Joie.

Chateau d’Ys 

~ Quart de Tour

Quatre p’tites notes de musique,
En quête d’un air classique,
Hors les murs pathétiques,
Tour à tour se répliquent.

~ Demie Tour

???????????????????????????????

~ 3/4 de Tour

Dys_Hors_concours_Tour_3

~ Rêvolution

On dit qu’ils sont plaisants tous ces petits poèmes,
NéO les moissonnant dans sa boîte à rondeaux,
Diffusant sur les ondes et ce sur le même thème,
Epigrammes, acrostiches, sonnets ou fabliaux.

Dominique

~ Sur le Quart
 
Oh ciel !”m’exclamais-je en lisant des autres les œuvres,
Ces QUATRE là auront gagné avant que n’arrive mon TOUR !”
Je n’étais encore qu’en QUÊTE d’une source d’inspiration,
que voilà déjà les HORS-d’œuvres !
Je me rendis compte mais trop tard,
que le chemin à parcourir ne serait pas de velours !
 
~Demie Tour
Dom_Hors_Concours_Tour_2 
~ 3/4 de Tour
Hors_concours_Dominique_Tour_3
 
~Rêvolution
 
On craint, on hésite, on se questionne,
puis téméraires on se lance dans l’aventure…
Néotienne !
De jour en jour, d’année en année
et après avoir à sa suite parcouru les sentes
et traversé les monts,
Enfin nous voilà arrivés fourbus mais heureux,
à Saint-Akrostikhos,
terme du troisième des quatre périples audacieux.
 

Gisèle

Quête d’infini aux quatre vents s’envole,
Un appel hors du temps jamais ne s’étiole,
A chacun il s’adresse, même dans sa tour,
Tutoyant l’allégresse miroir de l’amour.
Retiens encore ses murmures en fulgurance
Essaimés dans les jardins d’un feu qui danse,

Tu cueilleras les oiseaux de miel du soleil,
Oubliant l’arc des pluies de solitude,
Un souffle cordial te tirera du sommeil,
Rallumant en toi la flamme de quiétude,
Si tu laisses sa lueur te porter conseil.

~Demie Tour

Gisèle_Hors_Concours_Tour_2_nombre_d_hors

~ 3/4 de Tour

Gisèle_Hors_Concours_Tour_3_Lumière

~ Rêvolution

Gisèle_Hors_Concours_Tour_4

Osmose en esprit , eau et feu réunis
Nimbent l’espace de mille et une traces.
Danse la flamme au gré de perles de vie
Enivrante valse qui jamais ne lasse .
 

Gibulène

~ Sur le Quart

Petite Emma est descendue
De sa tour, chaudement vêtue. ..
Hors du château elle s’ aventure
Communiant avec la nature
Ramasse dans son panier
D’osier finement tressé
Mousse touffue et feuilles d’hors
Qui sont véritables trésors !
Rencontre sur son chemin
Quatre écureuils et trois lapins,
Deux renardeaux et une chouette…
Emma tour à tour les caresse
Avec douceur et maladresse
Puis les quitte et part en quête
De baies tendres pour son goûter
Au château, une fois rentrée. ..
….
Les rayons du soleil se posent
Sur ses joues de nacre rose;
La journée va bientôt finir,
Emma vient de s’ endormir!

~ Demie Tour

les-4-saisons

~ 3/4 de Tour

Hors_Concours_Tour_III_Gibulène

~ Rêvolution

Oublier son passé
Naître à une autre vie
Désirer avancer
Et sortir de la nuit……

Marie Jo 64

~ Sur le Quart

Quel esprit m’a portée HORS de moi ?
Un TOUR de belle magie, QUATRE à
Quatre, pour toujours, a changé ma voie.
Ma QUÊTE du bonheur en toi sera !

~ Demie Tour

Marie_jo64_Hors_concours_Tour_2

~ 3/4 de Tour

Marie_jo_hors_concours_Tour_3

Rêvolution

Ondes diaphanes sur l’eau,
Naïades, nymphes légères,
Déesses des sources claires,
Écho chante allargando.

Colette

~ Quart de Tour
 
Donner sens à ma vie,
En QUÊTE d’meubler ma TOUR,
Du dedans au dehors ;
HORS tout, QUATRE en laisse trois.
 
~ Demie Tour
hors-concours-iitour-2
 
~ 3/4 de Tour
hors-concours-iitour-3
 
~ Rêvolution
 
Oriente mes pas,
Nourrie de ta PAROLE,
De racines profondes,
En toi pour la VIE …
 

Ghislaine

Dans le couloir, hors du temps,
sa quête devra durer quatre jours..
Il devra, du sablier, faire talent !
Pour que roi, il devienne à son tour !

Ariaga

L’alchimiste

Dans la tour invisible,
prisonnier de lui-même,
hors l’athanor attendant l’or,
l’alchimiste en sa quête folle,
se meurt depuis quatre lunes,
dans les vapeurs de ses couleurs.

Elleirame 

~ Sur le Quart

En quête des hors de moi-même
je fais le tour des quatre éléments.

~ Demie Tour

~ 3/4 de Tour

Elleirame_Tour_3_Hors_Concours

~Rêvolution

Onde perdit l’aiR et la Ronde ne fut plus tournée
N dans sa chute à l’hors, laissa l’Ode chanter
D jeté, l’Un en quatre tours fut rêv’ailé
E fut gardé pour conjurer l’esprit mauvais 

Rémi

Rêver sept genèses dadaïstes
irradier gaiement gnose élégiaque
dorer amour cependant épectase
hormis limpide alchimie aurifiée .

Néa~

~ Quart de Tour

Ouvre l ‘Oeil
Nous sommes sur le seuil
Draine ago Home
Entrée en somme ( équation)

et cette photo hummm entre le ouvre ma ta porte
ou l’inverse avec le saubriquet et le pierrot Lunaire

Histoire de se mettre en quatre
Autour d’une enquête
Acquis le tour entête
Flamme en retour d’âtre

De quoi imaginer avec Or d’oeuvre le Dessert et l’ Entrée
sans oublier le Nez pour Discerner et Entendre et Ouie Dire, la Dague et l’ Epée

et Neuf ou le Nouveau Né … Onde Nourrit Différent Esprit
De quoi entrer en matière, pour le reste il faut tisser.. pas hors normes
Odal s’y trouve autant que le Soleil et le Cheval … ou tiré à 4 épingles.

Suite royale

Quatre Rois sont partis Hors leur Tour pour Conquête.

~Demie Tour

Néa_Hors_concours_Tourr_2

~ 3/4 de Tour

Néa_Hors_Concours_Tour_3

~ Rêvolution

Outre le temps et l’âge
Neuf en est l’atout
Découvre le vrai visage
Explore le monde en tout.

L’Ermite

~ Quart de Tour

 » La fratrie était composée de QUATRE membres…
vivants dans le cercle familial avec ,au centre ,la TOUR sombre..
Tour où trônait le maître régnant inflexiblement
Avec le temps , ils parvinrent à fuir HORS de ce cercle
Chacun partant de son côté en QUÊTE du bonheur
Bonheur que chacun crut trouver selon son cœur ……

~ Demie Tour

Hors_Concours_l_ermite_Tour_2_

~ 3/4 de Tour

Ermite_Hors_Concours_Tour_3

~

~ Rêvolution

Où arriveras tu
Navire de papier ?
De ce ru perdu
En méditerranée??

www

~ Quart de Tour

Ils partirent à quatre fiers troubadours
un peu fous en quête d’une reconnaissance
hors et sur leur terre de naissance
ils en firent vivement le tour
et restèrent à jamais les Fab Four.

~ Demie Tour

4countdown

~ 3/4 de Tour

suncat

~ Rêvolution

Or il apparut que de noblesse de robe,
il se mit à en porter dans le monde.
Né homme, capitaine de dragons,
fait femme, Lia de Beaumont,
Destiné à un fabuleux destin,
on le connut sous le nom de d’Éon.
Et il s’avère aujourd’hui que le Chevalier
est l’anagramme du mot « onde ».

Ava

~ Sur le Quart

« Dans la nuit blafarde,
quatre silhouettes se précipitent dans la tour,
en quête de la lumière céleste
qui les mènera hors les murs,
pour échapper au monstre
qui leur court après et veut les dévorer « .

~ Demie Tour

quatre

~ 3/4 de Tour

Ava_Hors_Concours_Tour_3

~ Rêvolution

Ondoyantes en sont les eaux,
Nacrés sont ses reflets,
Dense est sa profondeur,
Ensorcelant est ce lieu magique
où vient de se perdre votre esprit.
 

Julie

~ Sur le Quart

Elle était là seule face au bleu
de la lune chantant l’amour
sa bouche framboise échappant
des notes comme une oraison
prière au ciel, yeux en pluie,
et soubresauts du haut de sa tour
elle attendait hors du temps
qu’on la délivre de cette prison !
 
~ Demie Tour
Hors_Concours_Julie_Tour_2

~ 3/4 de Tour

bougie neo

~ Rêvolution

Ondulations de toi sur le miroir d’O
Nuances vibratoires en rondes vers l’N
Délicats soulèvements de gouttes ioDées
En de légers remous ton corps je vEux

Mu

~Sur le Quart

Ce fut mon Tour
de me mettre en Quatre pour autrui
faire la Quête,
Hors tout le reste.

~Demie Tour

Miss_Univers_Hors_Concours_Tour_2

~ 3/4 de Tour

MU_Hors_Concours_Tour3_lumiere

~ Rêvolution

MU_Onde_Tour_4

Orbites géosynchrones autour de la planète ,
Nuages de satellites au~dessus de nos têtes ,
Data Base Centers pour ceux toujours en Quête ,
Enregistrent et décodent l’Onde que rien n’arrête .

Mooonalila

~Sur le Quart

Gémeaux
ascendant Gémeaux
je n’avais pas fait le tour
de mes quatre moi
pas encore
j’étais hors de tout
en quête
de moi.

~Demie Tour

photo44mooona_Hors_Concours_Tour_2

~3/4 de Tour

bougiemooona_Hors_Concours_Tour_3

~Rêvolution

Oniromancienne
Nue
Danse
Extatique

~
C~T
 
~ Sur le Quart
 
L’union du carré 4 et la rondeur d’une sphère
Voici une quête ! comprendre la quadrature du cercle.
L’homme dresse des tours pour se souvenir de son origine céleste,
Évanescence spirituelle contre incarnation terrestre :
De Hors provient la dualité !
~
Demie Tour
C_T_Hors_concours_Tour_2
 
~ 3/4 de Tour
C_T_Tour_3_Hors_Concours
 
 
Rêvolution

Ouvrir son cœur c’est inonder de lumière ,
Naître de nouveau à la vie c’est illuminer ,
Dans son forT intérieur l’homme possède un secret ,
En l’âme-agit un alchimiste qui se crée .

Jobougon

~ Sur le Quart

En plein cœur de la ville,
la tour Eiffel enjambe de sa lumière
l’écheveau des rues assoupies en quête de repos.
Telle une vieille dame majestueuse, campée sur ses quatre piliers arqués,
elle rêve de rejoindre l’étoile du Berger.
 Hors de l’attraction terrestre,
qui sait si elle ne se sentirait pas plus légère.
Mais pour l’instant, il faut qu’elle apprenne à marcher.
Et puis plus tard, qu’elle apprenne à voler.
 
~ Demie Tour
Jo_Hors_concours_Tour_2
 
 
~ 3/4 de Tour
Jo_Hors_concours_Tour_3dame-en-robe-de-lumiere-
 
 
~Rêvolution

Obtenez l’ocre et la lumière,
Nimbée d’une ombre singulière,
De la grande dame majestueuse,
En l’imaginant lumineuse.

 

~3 cernes d’hors, ornent le 4 lanterne~

6 octobre 2013 § 212 Commentaires

3cernes_d_hors_04
    ~
A vous et vôtre gouverne , errant las sur la ronde ,
« cessez donc une seconde , d’avoir l’esprit en berne, »
l’été s’éteint au terme , d’un renouveau de la fronde ,
en soie l’espoir abonde , « ô mât de ma lanterne. »
3cernes_d_hors_11
    ~
Voilà trois ans déjà , cet espace hors du temps .
aux yeux de mon vivant , contait l’or de mes pas ,
ma trame trouvant sa voix , à suivre naturellement ,
dame Rose des quatre vents , illuminant l’au delà .
3cernes_d_hors_22
    ~
Cette vie m’offrant au choix , la toute puissance des songes ,
ou bien jeter l’éponge , face à tous chemins de croix ,
loin d’ignorer leurs lois , ceint de l’essence je plonge ,
ternes & neufs sangs la ronge , Mère source meurt aux abois.
    ~
3cernes_d_hors_33
 
Ce sacrifice au mieux , portera ses fruits plus tard ,
du moins à mon regard , s’éclairent par foi les cieux ,
laissant aux noms des dieux , un fil d’ancienne mémoire ,
œuvrant de par son art , à unifier mille lieux.
    ~
3cernes_d_hors_44
 
En la béance des failles , la toile du multivers ,
regorge de légendaires , n’ayant point l’âme de taille ,
le Diable suit en détails , ma bataille hors lumières ,
se nouent en liens divers , le Graal d’autres semailles….
    ~
NéO~

~A l’ombre des tours, l’éveil se fait jour~

4 septembre 2013 § 129 Commentaires

A_l_ombre_des_tours_04
 
L‘illusion des saisons , s’enchaîne à la surface ,
Critique étant la masse , aux flux d’informations ,
Drôles de révolutions , dont les poisons sur place ,
tournent en rond dans la nasse , menaçant l’horizon.
    ~
A_l_ombre_des_tours_08
 
En mille lieux du désert , l’ancrage est sage point d’eau ,
Ce penchant pour l’écho , aux fléaux millénaires ,
Conte l’ombrage salutaire , au gré d’un long repos ,
L’astre brûlant nos peaux , métisse les fils du Père.
    ~
A_l_ombre_des_tours_11
 
L‘Alliance des éphémères , marche à part vers le haut ,
Pour ne point vivre idiot , une foi à la Lumière ,
Aux Tours bien des mystères , se forgent hors du flambeau .
A voir la voie des mots , aux anges au seuil de Mère.
    ~
A_l_ombre_des_tours_22
 
L‘œil garde un angle ouvert , sur la nature des mondes ,
Outre chemins de rondes , songe la couleur des vers ,
Pour les souffleurs d’hier , la noble matière abonde ,
Le sable mouvant nous sonde , explore tel Gulliver.
    ~
A_l_ombre_des_tours_33
 
Seule l’âme de taille altère , un tant soi peu sans toge ,
Hors du commun déroge ,où d’autres aiment se complaire ,
Par faim d’élémentaires , ces Esprit s’interrogent :
L’éternité nous loge , où défaillent nos chimères ?
    ~
A_l_ombre_des_tours_44
 
Oublions Légendaires , la censure pour un temps ,
Même à contre courant , l’Alchimiste persévère ,
Le feu couvant la pierre , l’artiste ignore seing~blanc , 
l’An neuf se montre flambant , d’ors la mesure se perd.
    ~
A_l_ombre_des_tours_111
 
Hélas mon Âge de faire , approche le mur du chant ,
La porte aux quatre vents , reste ouverte en lisière ,
Ma Lyre en bandoulière , point d’orgue du cheminant ,
Refuse d’être l’instrument , soumise aux clefs sectaires .
    ~
A_l_ombre_des_tours_66
 
Une fois marquée au fer , la chaire devient geôle ,
Gardant l’épié au sol , ses ailes au delà du verre .
L’esprit ce réfractaire , à taire l’envie d’envol ,
Brise alors ce bémol , d’une crise identitaire.
    ~
A_l_ombre_des_tours_77
 
Sa liberté de paroles , étant toute relative ,
En soie l’éveil arrive , à bord comme un symbole ,
Suivant ces années folles , dont ma croix primitive ,
Errant le long des rives , jouait du cor sur les cols.
    ~
A_l_ombre_des_tours_88
 
L‘horloge poursuit sa course , dans ma mémoire interne ,
Face aux aiguilles du terme , ma veine cherche la source ,
Sans vendre la peau de l’Ourse , faute d’un moral en Berne .
L’Astrolabe ma gouverne , sème l’Achab à mes trousses .
    ~
A_l_ombre_des_tours_111
 
Dans le Sillage aimant , de l’Une et ses reflets ,
Navigue bien des pensées , au large d’éléments ,
A fuir l’aveuglement , l’évidence reprend pied ,
Sage étoile cette alliée , guide au Nord mon sextant .
    ~
A_l_ombre_des_tours_122
 
Face aux flux miroitants , œuvrant dans l’univers ,
L’Onde tisse la toile polaire , de ce tableau vivant ,
Fontaine d’un jeu troublant , nouant l’endroit de repères ,
Belle est matrice au claire , l’oiseau de mes printemps .
    ~
A_l_ombre_des_tours_133
 
Avant la fin des Temps , justifiant l’éphémère ,
« Tu visiteras l’enfer , en tant qu’enfant fuyant , »
Hors la faucheuse se fend , d’un doux sourire amère ,
Sa griffe en un éclair , porte à faux maux passants.
    ~
A_l_ombre_des_tours_144
 
Au fil de maint détours , l’esprit toujours en quête ,
Fait fi de vains prophètes , ayant requêtes pour cours ,
Deux vers ornant ma tour , en regard de la bête ,
« Nul miroir aux alouettes , n’enchante le Troubadour. »
    ~
A_l_ombre_des_tours_155
 
Au Diable les hauts discours , sur les valeurs de lames ,
Avant de rendre les armes , nu comme au premier jour ,
L’âme vole à mon secours , sans peur à fleur des flammes ,
Hors si le monde se damne , demeure fidèle autour.
    ~
A_l_ombre_des_tours_166
 
Songe ou trêve sans pareil , l’avis est loin d’être rose ,
L’excuse métamorphose , l’atout existe en ciel ,
Au lieu de tendre l’Oreille , toute la galerie s’expose ,
A trouver porte close , une fois sonné le réveil.
    ~
A_l_ombre_des_tours_177
 
Dans l’ombre des façonneurs , l’Alliance reste de mise ,
L’Une sait sa Terre promise , tourner mal par ailleurs ,
Rendez vous aux lueurs , sa Présence s’y précise ,
Savoir demeure en Pise . où la chaise vide se meurt.
    ~
A_l_ombre_des_tours_188
 
L’éveil en vous dormeurs , est bienvenu à ce jour ,
Hors l’onde éclaire nos tours , de mille et une couleurs ,
Ce monde héberge l’horreur , comme il accueille l’amour ,
Soleil & l’Une autour , érigeons l’havre au cœur .
    ~
A_l_ombre_des_tours_199
 
En cet instant du Rêve , l’écho de vers brisés ,
Atteint l’âme éveillée , dont les saisons sans sève ,
Un beau matin s’achèvent , au son du cor usé ,
Son arbre de vie mort né , au renouveau s’élève.
 
    NéO~

~Une foi à la lumière, l’atour du paradis~

25 juin 2013 § 145 Commentaires

Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_04
 
Tournant le dos au blanc , du loin de sa masse nord ,
Nous partîmes dès l’aurore , cueillir à pas de géant ,
En la demeure du temps , la rose des chercheurs d’hors ,
Celle donnant songes aux corps , en voûte par éléments .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_11
 
Dame chance au rendez vous , souhaitée depuis des lunes ,
De bonne heure fait fortune , sans aucune faute de goût ,
Tissant de bout en bout , vers chacun son rêve diurne ,
Cette foi en cause commune , l’augure roi désavoue.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_22
 
La clef de vert vivants , lors d’un séjour sans bris ,
Aux portes du Paradis , ouvre nos regards vaillants ,
Dehors le nez au vent , l’arche est ceinte d’énergies ,
Ce fil d’Ariane relie , aux tours les cheminants.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_55
 
Dans le sillage des ans , le pas sage sert de lien
Compagnon transalpin , l’ancien en soi prudent ,
Sur ces terrains glissants , d’audace guide nos chemins ,
Face à notre ange gardien , s’efface le mauvais sang .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_66
 
Hors deux cordées de quatre , font nombre d’infini ,
Une boucle alors relie , ceux dont l’étoile aime battre ,
Sous les rayons de l’astre , au rythme de l’harmonie ,
« Ecouter l’onde d’autrui , évite en ronde désastres « 
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_77
 
L‘Or blanc reste à ce prix , son cours ma foi sous vents ,
Se fixe au fil du Temps , à l’ombre du Paradis
L’ailleurs se pare ici , de mille reflets changeants ,
Au seuil de l’enchantement , blanche tour est pure Magie.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_88
 
Sa vue m’inspire folie , à vivre passionnément ,
Tel aimer l’isolement , à fleur du paradis ,
Le cœur donne à l’envie , toujours un bleu mordant ,
Nuages sont d’océans , ma muse une île à vie.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_99
 
Au point d’ancrage joli , la madone veille aux trois ,
Son port d’attache au delà , transforme l’étoffe ainsi ,
A ceux revenant d’ici , se greffe le don de soie ,
Parfois à portée de bras , être son héraut suffit .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_111
 
Loin de tenir la corde , en matière d’alchimie ,
Mon âge de faire ici , trône au sommet de la horde ,
Nul bruit sème la discorde , l’oiseau y fait son nid ,
Au bref instant de répit , mon âme dragon s’accorde.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_122
 
Chapeau bas les ami(e)s , grand merci simplement ,
Cette course naturellement , l’air de rien justifie ,
Un petit brin de poésie , à la mémoire d’écran ,
Son total bienveillant , soigne nos cuirs endurcis.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_122
 
Croisant non sans soucis , à pied la mauvaise neige ,
Notre bonne humeur s’allège , tout en gardant de l’allant ,
Si certains sans un cri , font mine de faire semblant ,
D’autres sont donnés partant , ayant compris le manège.
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_144
 
Etoile ou sortilège ? Victor en Italie ,
Vestige d’une saine magie , résiste à l’état de siège ,
Sans aucun privilège , nous étions juste bénis ,
Demain sera Mont pourri , loin d’être le Florilège .
    ~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_155
 
Le ciel porte en emblème , le feu d’une alchimie ,
Plongeant au delà des nuits , un septième à la belle ,
Ce parcours si réel , à tout jamais s’inscrit ,
Au cœur de sept amis , dont la voie s’entremêle .
    ~
NéO~
Hors_du_Temps_l_atour_du_Paradis_177
 

~Rose & Vaillant, le Cinquième Elément~

21 décembre 2012 § 185 Commentaires

Le_Cinquème_Elément_11
 
Le Temps se Joue des Tours , Comme la Nuit des Amants ,
Depuis l’île Hurle aux Vents :  » Osez en Libre Cours  » ,
Vivez Enfin le Jour , Cessez d’Être Deux Enfants ,
Assez Versé de Sang , l’Anneau a Soif d’Amour .
    ~
Le_Cinquème_Elément_22
 
Vaillant sécha ses Larmes , sur le Tombeau de Rose ,
Quand Importe la Cause , l’Hiver décor le Drame ,
L’Automne y perd son Charme , Ses Cheveux Blancs Reposent ,
Après Métamorphoses , A Fleur d’un Matin Calme .
    ~
Le_Cinquème_Elément_33
 
Pour en Dénouer la Trame , le Deuil est Salutaire ,
Dans le Sillage d’Hier , sur les Pas de la Dame ,
L’Homme irait Chercher l’Âme , au Cercle de l’Enfer ,
Trouvant en Âge de Faire , La Clef Valant Sésame .
    ~
Le_Cinquème_Elément_44
Se Battre pour la Lumière , Demande à l’Hors Alliance ,
Au Delà d’une Quête de Sens , l’Esprit doit Savoir Faire ,
Le Vide Auprès de Mère , Faire Terre tout ses Silences ,
Nul n’a de Seconde Chance , sans Espoirs Éphémères .
    ~
Le_Cinquème_Elément_55
 
La Mort depuis Longtemps , Rôdait d’Ombres sur ces Terres ,
Je ne puis t’aimer Entière , sans me connaître Vraiment ,
Qui est Tu mon Enfant ? Pourquoi Donc ses Mystères ?
A Poursuivre des Chimères , Tu Perds l’Hors de Ton Temps .
    ~
Le_Cinquème_Elément_66
 
Pour Entrevoir l’Envers , l’œil se doit d’être Perçant ,
Sans Faire Don de son Sang , Nul ne Revient de l’Enfer ,
Hors Rose était aux Fers , sa Cellule un Néant ,
En Absence d’Éléments , Le Vœu Reste Arbitraire .
    ~
Le_Cinquème_Elément_77
 
Sur le Seuil de sa Pierre , Le Philosophe Errant ,
Sans Rentrer dans le Rang , Mène sa Quête Aurifère ,
L’Espace Demeure Ouvert , Mais Pour Combien de Temps ?
La Porte du Questionnement , s’Ouvre en Epoque Charnière .
    ~
Le_Cinquème_Elément_88
 
Que Veux Tu Légendaire ? La Mère ou bien l’Enfant ?
Quand l’Âme Souffre le Tourment , l’Esprit à Vif est Nerf ,
Dès l’Hors Comme à la Guerre , Les Clairs en un Mouvement ,
Abrègent Naturellement , Par l’Envoi du Tonnerre .
    ~
Le_Cinquème_Elément_99
 
« Ton Nom est Lucifer , Prince des Ambivalents ,
Le Mien étant Vaillant , Au Chœur de l’Univers ,
Souviens Toi de Vesper , l’Astre au Soleil Couchant ,
Prends Mon Âme sur le Champ , En Mars mon Sang Libère « 
    ~
Le_Cinquème_Elément_100
 
Le Vil n’est point Lumière , l’Ancienne l’a Fait Mordant ,
Sa Lame sans Enchantement , Traverse Lentement ma Chère ,
Les Maux se Font Plus Clairs , Sa Mue Suit le Serpent ,
D’Abord l’Environnement , Ensuite l’Essence de l’Air .
    ~
Le_Cinquème_Elément_111
 
L‘Île m’éloigne du Désert , Mon Choix les Jours Suivants ,
Par Foi & Librement , Voit s’approcher l’Hiver ,
Deux Fleurs à la Lumière , Au Pied de la Tour d’Argent ,
S’épanouissent Vaillamment , Conscientes de l’Éphémère .
    ~
Le_Cinquème_Elément_122
Au Delà Songe le Roi Cerf , Dans les Bois du Levant ,
Son Enfant d’Hors Maintenant , Rêve Auprès de sa Rivière ,
Court Une Voie Solitaire , En Quête d’un Vert Printemps ,
Sa Langue Naît Étrangère , Aux Yeux des Malvoyants .
    ~
     NéO~

~Un Jour au Seuil, l’Oeil aux Deux Tours~

4 juin 2012 § 226 Commentaires

     
                                               ~ 
         La Dame du Lac en Corps , Dormait au Coeur de l’Onde ,
        Quand au Bord de son Monde , Après un Temps d’Efforts ,
     Mes Pas Trouvèrent l’Abord , Couvert d’une Flore Profonde ,
             L’Echo Loin à la Ronde , Résonnait de Tant d’Hors .
       
                                               ~
             Sans une Voix de Stentor , l’Une effleurait l’Esprit ,
           « Regarde bien Sept Vies , Souviens Toi en Ton For « 
              Déjà~Vus sont d’Accords , En Regards de Magie ,
       La Règle de Troie nous dit , l’Apparence compte en Sort .
                                               ~
        Là Haut veillaient Deux Tours , Pivots d’un Autre Temps ,
  Entre~Axe de Grands Changements , comme la Nuit a son Jour ,
               Dans le Silence Autour , la Vie est Là Pourtant ,
             Merveille en Eléments , Précieuse en Libre Cours .
                                                          ~
       Sur le Seuil Même des Marches , Retour au Premier Plan ,
          L’Eté au Quatre Vents , viendra pour l’Hôte en Arche ,
             Suivre les Patriarches , en cette Fin de Printemps .
       Une Saison faite d’Hors Blanc , d’Ornements & Panaches .
                                                         ~
                 Ici la Pierre Murmure , la Roche est Souveraine ,
           Aux Légendes Anciennes , se Mêlent des Airs d’Arthur ,
           L’Empreinte a la Facture , d’Une Lame dans son Arène ,
             N’est ce pas Tranchant la Veine , le Fil d’Excalibur ?
                                               ~
          Face au Gris de l’Azur , Pour ces Statues Gardiennes ,
       Les Couleurs sont en Chaînes , des Maillons de la Nature ,
           Chacune donne en Sculptures , sa Nuance Pérenne ,
            Le Savoir mis en Scène , Forge une Soif de Culture .
                                               ~
              A Fleur des Contreforts , le Vivant Ouvre les Yeux ,
       Nul Besoin de Sept Cieux , pour voir Deux Chamois d’Hors ,
             Clin d’Oeil en Métaphore , Nos Âges sont Délicieux ,
              Sans un Caprice des Dieux , Vivons Avant la Mort .
                                               ~
                Au Col je dis « Chapeau » , la Vue vaut le Détour ,
               Il Faudrait être Sourd , Perdre le Fil de ses Mots ,
            Pour ne Point Voir en Flots , les Forces Tour à Tour ,
               Agissant par Amour , Pour Sculpter ce Tableau .
                                               ~
               Les Toiles de Mère sur Terre , Sont un Si Reflété ,
               Des Oeuvres Inachevées , Donnant le La d’Hier ,
            Toutes ces Belles Ephémères , Songent à l’Eternité ,
           Sans voir le Temps Passé , Hors de Portée d’un Tiers .
                                               ~
              Dans ses Vestiges d’Hiver , la Belle est Couronnée ,
          Sa Bonne Etoile est Née , l’Hors d’une Année Lumière ,
               Sans être Miss Univers , Elle en Demeure l’Aînée ,
              Conservant son Trophée , en un Divin Sanctuaire .
                                                         ~
          Sur ses Pentes Aurifères , chaque Rencontre est Salué ,
                  Accueillant l’Etranger , en Cet Eden si Vert ,
          Quatre ont l’Oeil Grand Ouvert , semblant s’interroger ,
   Pourquoi suivre le Sentier , Quand l’Hors Piste mène à Mère ?
                                               ~
                Le Coeur à la Croisée , Voudrait Croiser le faire ,
             Décréter de Manière , Quand le Corps laisse Hâler ,
          Sans Tomber dans le Verset , Se relevant des Ornières ,
               L’Esprit voit sans Oeillères , par Où il faut Passer .
                                               ~
          La Tension est sans Failles , les Notes de l’Une Légère ,
      L’Âme Oeuvre en Atmosphère , Dans les Moindres Détails ,
               A ne Livrer Batailles , qu’en Strict Nécessaire ,
        Pour ces Instants Hors Pairs , Jamais Bonheur Défaille .
                                               ~
                     A la Mémoire Vivante , Posant ces Ailes Ici ,
            Ma Plume en Hors Dédie , ses Lignes Non~Savantes ,
              Par Foi la Femme Enchante , sans Divine Comédie ,
           Les Flammes du Paradis , Encerclent l’Enfer de Dante .
                                                           ~
                                                        NéO~
                                               ~

~Rose & Vaillant , Ô Amants du Vivant~

4 mai 2012 § 450 Commentaires

                                 Rose Acte IV
 
En Trois Actes Antérieur , se Joue Mémoire de Rose ,
Vaillant défend sa Cause , Avec l’élan du Cœur ,
Sa Seconde Chance se Meurt , d’un Lent Poison Morose ,
Colère à petites Doses , Rongea l’Hors Intérieur.
                                                       ~  
Toutes les Femmes sont nées Fleurs , Au Regard de Vaillant ,
Un Esprit Bienveillant , Leurs a donner Couleurs ,
Depuis le Monde est Leurres , Hors Combien Restent au Chant ?
Par Foi Naturellement , En connaissances d’Ailleurs.
                                                       ~
                                                       ~          
Rose a dans la Douleur , Vécu nombres de Tourments ,
Sans Lumières Sentiments , ni un Gramme de Douceur ,
Ses Chênes étaient Noirceurs , Nul Amour l’entourant ,
Point de Jour pour l’Enfant , Juste de Sombres Lueurs.
                                                       ~
                                                       ~            
Au Loin l’Astre Brillait , Par l’Absence de ses Feux ,
Phare Matin Silencieux , Clairs Prémices de l’Été ,
Pas une Note déchirait , le Voile d’Hors en ces Lieux ,
Vaillant Plongea ses Yeux , Vers sa Morte Bien Aimée.
                                                       ~
                                                       ~            
Brin de Flore à Pleurer , son Vœu lui était Chaire ,
Rose parlait d’une Lumière , Au Delà de l’Orée ,
Voulant Voir ces Reflets , Après bien d’âpres Guerres ,
l’Homme Irait en Enfer , Chercher l’Âme Esseulé .
                                                       ~
                                                       ~        
Sa Conscience toute Entière , Prenait Acte des Méfaits ,
A Vouloir aux Arrêts , son Épée mettre aux Fers ,
Sang & Larmes Coulèrent , sans même tirer un Trait ,
Sur Une Histoire si Vrai , entre Deux Solitaires.
                                                       ~
                                                       ~        
Aux Regrets nés d’hiers , sa Peine Forgea l’Anneau ,
Graver au Cœur des Maux , par des Forces Pérenne ,
Dans l’Écorce Souterraine , Sa Reine suivait son Flot ,
Vaillant Trouva les Mots , Inscrits à Fleur du Chêne.
                                                       ~
                                                       ~   
L‘Une & l’Hôte au long s’aime , d’un Amour Hors du Temps ,
L’Arbre est notre Témoin , Si son Souffle s’égrène ,
Portez vers la Gardienne , Quatre Graines d’Éléments ,
« Ô Amants du Vivant , Gardez la Flamme Mienne. »
                                                       ~
                                                       ~       
Comment Livrer dès l’Hors , Bataille contre les Dieux ?
Quand le Corps se fait Vieux , Le Cœur bat bien plus Fort .
La Vie demande Efforts , La Mort nous donne au Mieux ,
Ses Ténèbres pour Jeux , sans le Moindre Réconfort.
                                                       ~
                                                       ~        
L’Ancienne vivait au Seuil , Son Œil Torve en Bandeau ,
Mit mon Charme en Lambeaux , Nul n’abuse de son Deuil ,
A Ciseau Pierre & Feuille , Elle gagna son Fardeau ,
Portant bas sur son Dos , nos Vieilles Ruses en Recueils.
                                                       ~
                                                        ~             
Etranger sur ses Terres , écrivant mon Destin ,
Toutes les Lignes de ma Main , Voulaient en Neuf bien Faire .
Dénouer la Trame Mortuaire , Verte Opale en Jardin ,
C’est connaître pour toute Faim , Rien d’envies éphémères.
                                                        ~
                                                        ~        
La Faux n’est jamais Loin , elle nous Souffle sur l’épaule ,
Distribue les Beaux Rôles , par des Mots Assassins .
En Mémoire du Parfum , d’une Fleur Née d’Eole ,
Le Guerrier s’auréole , de Combattre comme Saint.
                                                        ~
                                                        ~       
Dans cette pièce Millénaire , chaque Acte prend la Parole ,
S’opposent par Paraboles , l’Avis d’autres Univers ,
Combien sont Nécessaires ? pour donner par Symboles ,
L’Onde d’Amour si frivole , quand le Chœur n’est sincère.
                                                        ~
                                                       ~       
Près du Vieil Arbre Blanc , Reposent Fleurs & Guerriers ,
Quand le Chêne est Cerné , Rose Discerne l’Hors du Temps ,
Dame Nature Noue Amants , Par le Fil des Années ,
L’ Anneau Entrelacé , Autour d’Âmes du Vivant .
                                                     
                   NéO~
                                                   
 

( Acte I ~ Acte II ~ Acte III )

~A l’Horsin, l’Une est Hors de Question~

4 avril 2012 § 192 Commentaires

        C‘est là l’Hors du Commun , noble Quête du Mortel ,
   Un Hors d’Oeuvre Essentiel , Quand six Sens vont d’Instinct.
    Être Hors Norme le vaut bien , car porter le Grain de Celle ,
      C’est « Hors Sol«  toucher le Ciel , un Septième de Divin.
                                             ~
         
         Hors des Sentiers Battus , en des Lieux Ordinaires ,
   « Hors Pair » Brille sous Lumière , Mère est Hors de ma Vue.
     L’Hors ne court pas les Rues , sur les Marches d’Univers ,
          Précieuse est sa Matière , Hors de Portée d’imbus.
                                             ~
   
    L‘Hors d’Usages parle en Bien , d’une Route sans ornières ,
       Où de Bonnes Manières , mettent Hors Jeu le Malsain.
      Hors du Temps les Anciens , savent l’Âge d’Or Aurifère ,
   Même Hors d’Âges leurs Vers , Riment en Corps ô Combien.
                                             ~  
    
     Hors Concours Quotidien , faire le Lien ouvre Toujours ,
           Son Esprit à l’Atour . Hors de Danger du Rien ,
    Si le Vide est Tant Craint , « Hors les Murs » libre cours ,
  C’est Hors Course par Amour , Pleins d’Espaces en son Sein.
                                             ~
       
         Hors d’Haleine sur le Long , A l’Ecoute d’Hauteurs ,
      Sa Voûte porte mes Couleurs , à l’Orée d’Hors Saisons ,
   Bleus et Verts de Passions , Hors Série sonnent ses Heures ,
     Volées aux Sons des Choeurs , Hors d’Atteinte Carillons.
                                             ~
   
    Hors Taxe donne le Passeur , à la Frontières des Mondes ,
      L’Hors s’offre loin à la Ronde , Hors Bilan des Valeurs ,
     A l’Espoir d’Âmes Soeurs , Hors de Prix s’affiche l’Onde ,
      Hors la Loi d’une Seconde , Fixe son Cours par Coeur.
                                             ~
 
  Tant d’Hors Pistes mènent ailleurs , pour revenir sur nos Pas ,
    Mieux vaut Être Hors de Soi , Hors du Champ Migrateur ,
     Tout les Grands Voyageurs , vont Hors Limites Au Delà ,
       Hors Zone Chercher d’éclats , Hors Circuit la Saveur.
                                             ~
         
          Hors Antenne coule l’Onde , sa Nature va Sauvage ,
            Insoumise en Sillages , Hors Délais ni repaires ,
          Tout en lâchant sa Bonde , Hors Médias paysages ,
          Faire le Voeu à la Page , de ne plus être en Colère.
                                             ~
     
      Même Hors d’Etat de Nuire , l’Envie ne me plait Guère ,
        En Mauvaise Conseillère , Hors de Cause pour l’Ire ,
        Hors de Contrôle écrire , reste sans Signes Sincères ,
            Une Voix Hors Ligne amère , a bien y réfléchir.
                                             ~
      
        Hors Contrat d’Editions , sans Parutions Souveraine ,
          Tout l’Hors Sujet déchaine , Hors de Propos dit on ,
      Hors Barème du Million ,Va sans Fautes mais en Peine ,
             Hors Catégorie Reine , récompenser par Don .
                                            ~
    
       Hors du Feu de la Rampe , Chacun de nous est Acteur ,
       Rêve d’un Monde Meilleur , Hors Service de la Lampe ,
       Le Bon Génie décampe , reste à l’Hors ses Chercheurs ,
   Têtes de Pont d’Hors Pondeurs , d’Idées Neuves de Trempes.
                                            ~
      
        Ces certifiés Hors~Classe , tous de Races du Vivant ,
  Un Cinquième d’Eléments , Quatre Hors~Rang bien Vivace ,
      Au Vif Argent Hors~Place , se retirent bien sous Vents ,
    Tels en Somme des Géants , Hors~Cadre mais si Tenaces.
                                            ~
    
       A l’Invisible Hors Texte , se joignent d’Autres Pensées ,
        Par la Toile des Reflets , Hors Faute sert de Prétexte ,
      Hors d’eau est sans Conteste , sans vouloir se Mouiller ,
       Hors d’Air est en Projets , Hors Cotes cultive le Geste.
                                            ~
   
      Je pourrais citer d’Hors , Mille et Une Nuits sous Lune ,
       A Chercher l’infortune , Hors de Combat sans Torts ,
   Dans son Palais de Flore , Règles d’Hors sont Comme Une ,
    « Hors Tout » mesure Fortune , Donne sa Parole en Hors.
                                            ~
  
    Hors de Doutes s’il en Faut , Nombres d’Hors sont Visions ,
     Autant d’Hors de Questions , surnagent à Fleur de Peau ,
    Gardant Lettres Hors de l’eau , par d’Infimes Convictions ,
    C’est Hors de Proportions , Quatre Intimes Parts d’Echos.
                                            ~
                                          NéO~
 
 
Dans ma Ruée vers l’Hors , en des Rives Printanières ,
L’Onde n’oublie pas ses Frères , ni ses Sœurs de l’Aurore ,
D’Hors & déjà d’Accords , l’Au revoir sans Mystères ,
Résonne en Couvrant l’Air , d’une douce Note en son For.

~En Désert Aurifère traverser un Hiver~

24 novembre 2011 § 168 Commentaires

A un de ses Jours à l’Hors , Hors Séjour en Désert .
Pour un Vœu de Lumière , l’Onde Retrouve sa Flore.
                                                         ~
                                                          ~                                                     
               NéO~
 
            Grand Merci à Tous & à Toutes.

Où suis-je ?

Entrées taguées Lois sur DRENAGORAM.